Nous suivre

MotoGP 2022

Fabio Quartararo : « Je vais un peu arrêter de penser au championnat »

Flo Ostermann

Publié le

Fabio Quartararo « Je vais un peu arrêter de penser au championnat »
Photo Icon Sport

MOTOGP – GRAND PRIX D’AUSTRALIE 2022 – Contraint à l’abandon sur chute à Phillip Island, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha) a vu Pecco Bagnaia (Ducati Lenovo) lui passer devant au classement du championnat du monde. Après la course, le Français, champion du monde en titre, s’est montré fataliste.

Cette fin de saison 2022 est décidément très compliquée pour Fabio Quartararo. Après un Grand Prix de Thaïlande catastrophique, le Français était arrivé en Australie avec un vrai regain de motivation. Parti de la 5ème place sur la grille de départ, le Niçois a réalisé un bon départ, passant même devant Pecco Bagnaia, avant de rentrer dans le rang. Une première erreur dans le quatrième tour, a eu pour conséquence un retour sur la piste en fond de top 20.

Ensuite, El Diablo a cravaché pour réintégrer le top 15, synonyme de point(s). Alors 15ème, le pilote Yamaha a chuté dans le virage 2 lors du 12ème tour. En difficulté avec son pneu arrière, le Tricolore s’est confié au micro de Canal+, dans des propos repris par nos confrères de Motorsport.

On a eu du mal à se mettre dans la course. J’avais du mal à chauffer mon pneu arrière, surtout dans le deuxième virage, où je me suis fait doubler par Bagnaia, et après j’ai fait une erreur au virage 4. J’ai essayé de remonter, j’ai doublé quelques pilotes et en poussant un peu trop, j’ai freiné exactement de la même façon mais je suis sorti un peu trop vite du virage 1 et j’ai fait cette erreur. Ça peut arriver. Ce n’est toujours pas fini, il reste deux courses donc maintenant il va falloir être concentré et essayer de faire au mieux.

Retrouver le plaisir

Forcément, cet abandon, le troisième cette saison pour Fabio Quartararo, a une énorme conséquence au championnat du monde des pilotes. Arrivé avec deux points d’avance sur Bagnaia, le Français compte désormais 14 unités de retard sur l’Italien, troisième ce dimanche en Australie. Loin d’être irrémédiable, alors qu’il reste encore deux courses cette saison, en Malaisie la semaine prochaine, et à Valence (Espagne), le 6 novembre prochain. Deux rendez-vous que le pilote de 23 ans veut aborder avec un état d’esprit plus détaché, afin de retrouver du plaisir sur la piste.

Ça change beaucoup de choses que Bagnaia mène. Maintenant, je vais un peu arrêter de penser au championnat et je pense que le plus important, c’est de profiter de ces deux dernières courses et essayer de m’amuser. Ça fait longtemps que je n’arrive pas vraiment à profiter en course et il va falloir le faire. La Malaisie, c’est un circuit que j’apprécie, j’ai de bons souvenirs là-bas donc on va essayer de s’amuser.

En cas de contre-performance dimanche prochain à Sepang, Fabio Quartararo devra certainement se résoudre à céder son trône à Francesco Bagnaia. Ce dernier doit, s’il veut être sacré dès la semaine prochaine, marquer au minimum 11 points de plus que son rival français. Rien d’impossible, au vu de la dynamique actuelle.

À lire aussi

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *