Nous suivre

Actualités

Face à face : pour ou contre la venue de Joël Embiid en équipe de France ?

Flo Ostermann

Publié

le

Chaque mercredi, les rédacteurs de Dicodusport entrent sur le ring et s’affrontent dans un Face à Face autour d’un sujet d’actualité. Dans ce un-contre-un engagé, chaque rédacteur ou rédactrice tentera de convaincre son adversaire ainsi que vous, cher lecteur, qu’il mérite de remporter ce Face à Face. Un arbitre sera alors chargé de les départager et de désigner un vainqueur. Cette semaine, focus sur le phénomène Joël Embiid. De nationalité camerounaise, il ne serait pas contre rejoindre l’équipe de France.


 
👍 Nicolas est pour la venue de Joël Embiid en équipe de France.

Il y a deux points importants à prendre en considération pour répondre à cette question. Le premier est qu’il existe des règles pour ce qui est de la possibilité ou non de faire jouer un joueur en sélection pour chaque sport. Si Joël Embiid répond à ces critères il est donc sélectionnable. Le deuxième, qui est le plus important, est la volonté du joueur. S’il veut jouer pour l’équipe de France, il est là aussi sélectionnable. Si ces deux points vont dans le sens de jouer en équipe de France, il est donc à la disposition du sélectionneur qui pourra faire appel à lui ou non.

La seule chose qui pousserait à répondre non, c’est d’un point de vue moral, le fait qu’il ne soit pas « vraiment » Français et qu’il n’ait donc pas sa place en bleu. N’est-on pas le seul pays qui se pose ce type de questions ? Ou alors est-on déjà trop fort pour ne pas vouloir d’un talent comme le sien en équipe de France ? Notre morale devrait-elle nous pousser à refuser qu’un tel talent puisse aider notre équipe nationale ? Il semble que les autres pays ne se posent pas la question.

Si les règles lui permettent, si la volonté du joueur est de jouer en équipe de France et que le sélectionneur estime qu’il a besoin de lui, Joël Embiid doit faire partie de l’équipe de France !


 
👎 Tom est contre la venue de Joël Embiid en équipe de France.

Afin de traiter le sujet Embiid, il faut repartir au point de départ, c’est-à-dire la définition-même d’une sélection nationale : « une équipe composée des meilleurs joueurs d’un pays ». Si on se réfère à cette définition, de quel droit l’EDF peut-elle recruter un joueur d’un autre pays, qui n’a absolument aucun lien avec la France, mis à part le fait qu’il parle notre langue ? Un vrai problème d’identité se pose ici. Chaque pays est censé se battre avec ses armes pour défendre ses couleurs, et en aucun cas aller piocher dans d’autres nations des joueurs qui pourraient améliorer son effectif. La sélection nationale ne doit pas être un business. De plus, qu’en est-il des jeunes Français, formés depuis leur enfance en France, qui donnent tout pour réaliser leur rêve et jouer un jour en EDF, et qui se voient doubler par un joueur qui n’a quasiment jamais mis les pieds en France ?

Pour en revenir au cas Embiid, bien que du point de vue sportif, il soit évidemment très tentant d’avoir un joueur de tel calibre dans notre effectif, il ne faut pas qu’il joue pour la France. Quid des Lauvergne, Ajinça et surtout Rudy Gobert, les habituels pivots de l’EDF ? Des joueurs qui ont tout donné pendant des années et fait des sacrifices pour l’EDF et qui se verraient doubler par un joueur qui n’a aucune attache avec notre pays ?
Et tout ça sans parler des problèmes physiques récurrents d’Embiid. Déjà que le pivot camerounais ne peut pas jouer tous les matchs de NBA à cause de sa fragilité physique, est-ce vraiment raisonnable de l’envoyer jouer une vingtaine de matchs supplémentaires chaque été ?

De toute façon, les Sixers de Philadelphie mettront sûrement leur véto sur leur pépite, de façon à le préserver bien au chaud pendant la période internationale. Ainsi, entre les blessures d’Embiid, les problèmes d’identité nationale et les guerres d’égo entre joueurs, la venue du pivot camerounais en France risque de partir dans de longs feuilletons qui devraient perturber l’EDF plus qu’autre chose.


Verdict de l’arbitre :

Un cas des plus épineux, qui n’est pas sans rappeler les histoires des joueurs étrangers en équipe de France de rugby. Ainsi, Nicolas ne voit aucun inconvénient à ce que Joël Embiid, joueur des Sixers d’origine camerounaise, vienne jouer avec l’équipe de France. Selon lui, il serait compliqué de se passer d’un tel potentiel, prêt à jouer en bleu et de plus, il est vrai que rien n’interdit sa venue au sein d’un collectif fragile.

A l’opposé, Tom est quant à lui totalement contre l’arrivée de Joël Embiid en équipe de France.  Ses arguments reposent sur une définition sans équivoque d’une sélection, mais aussi sur le fait que les Bleus ont suffisamment d’armes au poste de pivot. Argument qui selon moi fait la différence : celui sur le très probable véto des Sixers, qui risquent de vouloir garder leur pépite au chaud afin de le préserver. Aussi talentueux soit-il, Embiid ne doit pas intégrer l’équipe de France. Non pas parce qu’il n’est pas Français, mais parce que toutes les conditions ne sont pas réunies.

🏆 Tom remporte par conséquent ce débat.


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une