Nous suivre

VTT

Faits marquants, chiffres : Retour sur l’année 2021 du VTT français

Publié le

JO Tokyo 2020 : les chances de médailles françaises
Photos Icon Sport

CYCLISME – Deuxième épisode retraçant l’année 2021 du cyclisme français, après la route, voici le VTT. Emmenée par ses leaders Pauline Ferrand-Prévot, Loïc Bruni ou encore Loana Lecomte, l’équipe de France de VTT a encore une fois brillé. 

En Coupe du monde

  • Cross-country

Si l’année 2020 a été marquée par un classement général annulé par l’UCI en raison de la pandémie, la saison 2021 est elle bien allée à son terme. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a très bien débuté. À Albstadt (Allemagne), Victor Koretzky signe sa première victoire en carrière en battant le grand Nino Schurter au sprint. Il récidivera en Suisse à Lenzerheide, en battant de nouveau le Suisse au sprint. En plus de ses deux victoires sur le format olympique, il remporte également un manche de short track, le tout accompagné d’une deuxième place au général derrière Mathias Flueckiger.

Chez les femmes, Loana Lecomte n’a laissé que des miettes aux autres. Après avoir remporté les 4 premières des 6 manches de Coupe du monde, elle était déjà assurée de terminer à la première place du classement général. C’est seulement la deuxième Française, après Julie Bresset, à remporter la Coupe du monde. À Leogang (Autriche), elle s’impose deux fois, cross-country classique et short track. Les champions du monde en titre ont passé une année plus contrastée. Jordan Sarrou signe un podium, troisième aux Gets. Pauline Ferrand-Prévot a remporté quant à elle deux courses de short track (Albstadt et aux Gets).

  • Descente

Tout simplement meilleure nation planétaire, la France a une nouvelle fois montré sa suprématie dans la discipline. Au court des 6 manches de Coupe du monde, les Bleus ont décroché 11 podiums sur 18 possibles, signant 4 doublés et un triplé. Vainqueur du classement général pour la seconde fois, Loïc Bruni aura remporté une manche à laquelle s’ajoutent deux deuxièmes places. Il remporte la Coupe du monde lors de la dernière manche (qu’il remporte), devant son compatriote Thibaut Dapréla. Ce dernier n’était pas loin de la saison parfaite, mais malgré 4 podiums dont une victoire aux Gets, il doit se contenter de la deuxième place mondiale plus de 100 points derrière Bruni. Lui aura été le seul à gagner plusieurs fois cette saison. Loris Vergier a remporté à Maribor et à Lenzerheide ses 4ème et 5ème victoires en carrière, avec une 3ème place à Snowshoe. Il termine sa meilleure saison avec une 3ème place au général. Les frères Pierron sont également montés sur un podium. Amaury 3ème à Leogang et Baptiste 3ème aux Gets.

Chez les femmes, Myriam Nicole n’était pas très loin de remporter sa deuxième Coupe du monde. Après une belle deuxième place aux Gets, la Montpelliéraine s’est imposée deux fois de suite en Slovénie et en Suisse. Malgré tout, c’est l’Autrichienne Valentina Höll qui remporte le général avec 46 points d’avance glanés sur les deux dernières manches de la saison qu’elle a remportées. L’autre Française Marine Cabirou monte deux fois sur la troisième marche à Snowshoe (Etats-Unis). En juniors, Léona Pierrini termine deuxième de la manche d’ouverture en Autriche.

  • Cross-country Eliminator

Quadruple champion du monde, Titouan Perrin-Ganier a réalisé une belle saison. Troisième de la première manche de la saison à Louvain (Belgique), il s’est adjugé ensuite deux victoires consécutives dont une à domicile à Jablines Annet. Il termine pour la deuxième fois sur le podium de la Coupe du monde, 3ème. Lorenzo Serres prend la 4ème place au général en signant trois podiums dont une victoire à Audenarde (Belgique). Chez les femmes, un seul podium côté tricolore, mais c’est une victoire. Noémie Garnier remporte la 5ème manche à domicile.

  • Cross-country Electrique

C’est un véritable exploit qu’a réalisé Jérôme Gilloux en cross-country électrique. Sur les 9 manches de Coupe du monde, il signe un petit chelem en montant 9 fois sur le podium, dont 6 fois sur la plus haute marche. Avec une telle domination, il remporte logiquement le classement général. Et ce n’est pas tout puisque les autres Français ont aussi brillé. Théo Charmes monte sur le podium du général (3ème) après quatre 3ème place au cours de la saison. De leurs côtés, Francescu Camoin et Hugo Pigeon signent respectivement une et deux troisième place. Les Françaises ne sont pas en restent. Mélanie Pugin imite son compatriote et remporte elle aussi le classement général après 6 podiums dont 2 victoires. Deux podiums supplémentaires pour Laura Charles, dont une victoire à Barcelone.


Championnats d’Europe

Après les 7 médailles des championnats d’Europe 2020, toutes disciplines confondues, l’équipe de France en a remportées 6 cette année. Comme souvent, c’est le Cross-country qui a été le plus pourvoyeur de médailles. A Novi Sad (Serbie), Pauline Ferrand-Prévot a remporté son second titre européen consécutif avec plus d’une minute d’avance sur sa plus proche concurrente. Chez les juniors, Alexandre Martins remporte la médaille de bronze et Line Burquier se pare de la médaille d’or.

Au pied du podium de la Coupe du monde, Lorenzo Serres s’est, entre guillemets, consolé en remportant le titre de vice-champion d’Europe de Cross-country Eliminator. En Slovénie, à Maribor, les descendeurs tricolores signent un joli doublé. Loris Vergier décroche la médaille d’or et Benoît Coulanges, la médaille d’argent.


Championnats du monde

Meilleure nation en 2020, la France s’est une nouvelle fois hissée sur le toit du monde. Toutes disciplines confondues, ce sont 15 médailles qui sont revenues aux vététistes français. En plus de ses 3 victoires en Coupe du monde, Victor Koretzky remporte la médaille de bronze de Cross-country élites. Pour l’intégration du short track aux Mondiaux, Pauline Ferrand-Prévot termine également à la troisième place, sa 10ème médaille mondiale chez les élites. Les juniors ont eux aussi crevé l’écran. Les juniors femmes réalisent un doublé, Line Burquier remporte le maillot arc-en-ciel devant Olivia Onesti. Le relais français est entré dans l’histoire en devenant celui qui a le plus gagné aux championnats du monde. Mathis Azzaro, Adrien Boichis, Léna Gérault, Tatiana Tournut, Line Burquier et Jordan Sarrou, permettent à la France de garder le titre acquis à Leogang en 2020.

Dans la continuité de sa saison exceptionnelle, Jérôme Gilloux remporte enfin son premier titre mondial après deux médailles d’argent. Il remporte la médaille d’or devant un autre Français, Hugo Pigeon. Laura Charles est elle aussi devenue vice-championne du monde de Cross-country Electrique.

Les descendeurs ont perpétué la tradition. Benoît Coulanges termine deuxième pour 227 millièmes derrière la légende sud-africaine Greg Minnaar. Loris Vergier échoue quant à lui au pied du podium. Les femmes, elles, ont écrasé la concurrence étrangère. Sixième médaille mondiale chez les élites, la deuxième en or pour Myriam Nicole qui l’emporte avec plus de 4 secondes devant Marine Cabirou.

En Four cross, c’est un doublé argenté pour l’équipe de France. Adrien Loron et Mathilde Bernard remportent tous les deux la médailles d’argent mondiale. Vainqueur d’une manche de Coupe du monde, Noémie Garnier est vice-championne du monde de Cross-country Eliminator.

En résumé

En clair, la France a réalisé une saison de VTT très solide, et ce, dans toutes les disciplines. Entre Coupe du monde, Championnats d’Europe et Mondiaux, l’équipe de France de VTT version 2021, c’est :

  • 61 podiums en Coupe du monde (29 victoires)
  • 10 podiums aux Classements généraux (4 premières places)
  • 6 médailles européennes (3 en or)
  • 15 médailles mondiales (5 en or)

Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une