Nous suivre

Rugby à XV

Finale Pro D2 : Bayonne écrase le Stade Montois et valide sa place en Top 14

Publié le

Finale Pro D2 Bayonne écrase le Stade Montois et valide sa place en Top 14
Photo Icon Sport

FINALE PRO D2 2021/2022 – Le champion de la saison 2021/2022 de Pro D2 est l’Aviron Bayonnais. Au GGL Stadium de Montpellier, les Basques se sont largement imposés en finale face à Mont-de-Marsan (49-20). Un an après avoir été relégué, l’Aviron Bayonnais retrouvera donc les joutes du Top 14 la saison prochaine. De son côté, le Stade Montois affrontera Brive ou Perpignan en barrage d’accession, pour espérer lui aussi jouer dans l’élite l’an prochain. 

L’expérience de l’Aviron Bayonnais

Dans cette finale entre les deux premiers de la saison régulière, ce sont les Basques qui ont mieux démarré cette rencontre. Sur leur première séquence d’occupation dans les vingt-deux mètres landais, c’est le troisième ligne centre Afo Amosa qui a enfoncé le verrou défensif, récompensant le travail de pilonnage de ses avants (0-7, 9‘). Dans la foulée, Gaëtan Germain, le buteur de l’Aviron et auteur de 27 points en demi-finale, inscrivait trois points de plus après une faute de Nacani Wakaya dans un ruck (0-10, 14′).

Cette pénalité manquée par Léo Coly, pourtant dans ses cordes, symbolisait l’entame du Stade Montois, qui semblait tétanisé par l’événement, des Montois qui n’ont plus évolué en Top 14 depuis la saison 2012/2013. Peu après, le futur Montpelliérain, qui prenait ses marques au GGL Stadium cet après-midi, n’a pas cette fois-ci pas raté la cible pour permettre aux siens d’ouvrir leur compteur (3-10, 21‘).

Le réveil montois insuffisant

À la demi-heure de jeu, on pensait que cette finale de Pro D2 était pliée. Sur un ballon de récupération, Marc Baget, l’ailier bayonnais, auteur de seize essais cette saison, a réalisé un tout de passe-passe sur son aile pour permettre aux Ciel et Blanc de faire le premier break dans cette rencontre (3-17, 28′). Après plus de huit mois à régaler les observateurs de la Pro D2, les Montois devaient montrer un autre visage.

Rien de mieux qu’un essai pour remettre la marche avant. Léo Coly, l’homme à tout faire dans cette formation landaise, a servi à l’intérieur Willie du Plessis avant de filer en touche. Dans un trou de souris, l’ancien Bayonnais a terminé le boulot, aplatissant dans l’en-but (10-17, 34′). À la pause, Bayonne menait donc les débats (20 à 10). Plus précis, mieux organisés, les Basques faisaient face à une équipe landaise trop pénalisée (9 pénalités concédées à la mi-temps).

Le Stade Montois aux abonnés absents

Dès la reprise, les joueurs du trio Talès / Milhet / Tastet ont eu une énorme occasion proche de la ligne d’en-but adverse. Cependant, Willie du Plessis a mal ajusté son coup de pied en direction de son ailier. Le match s’équilibrait avant un coup dur pour les Landais, un carton jaune pour ce même Willie du Plessis. L’ouvreur montois s’est rendu coupable d’un hors-jeu proche de sa ligne, immédiatement sanctionné par Monsieur Cardona. Sur l’action, l’Aviron est allé en touche et a enclenché un groupé pénétrant, conclut par Maxime Delonca (13-27, 56′). À l’heure de jeu, Bayonne avait donc un avantage équivalent à deux essais transformés, l’accumulation du carton jaune et de l’essai concédé a fait mal au moral des Landais.

De plus, la fin du match fut un véritable supplice pour le premier de la saison régulière. Sireli Maqala a été opportuniste sur la diagonale au pied de Rémy Baget. Le champion olympique fidjien a eu le rebond favorable pour filer à l’essai, l’essai du titre pour l’Aviron Bayonnais (13-37, 63‘). Dix minutes plus tard, il s’est offert un doublé, après avoir bien négocié une offrande de son ailier Joe Ravouvou. Le score était alors de 42-13 pour les Bayonnais, un record pour une finale de Pro D2.

Bayonne largement supérieur

Mais l’écart au tableau d’affichage reflétait parfaitement la physionomie de cette rencontre, entre une équipe de Mont-de-Marsan méconnaissable sur cette finale et une formation bayonnaise sereine et appliquée. Pour fêter cette montée avec son public venu en nombre dans l’Hérault, l’Aviron a inscrit un dernier essai en fin de match, inscrit par l’ouvreur Dolhagaray (13-49). En fin de match, le talonneur montois Pablo Dimcheff a un dernier essai, un essai anecdotique (20-49)

Le score est lourd, très lourd même pour une équipe de Mont-de-Marsan qui concède sa plus grosse défaite de la saison cet après-midi. Les Landais auront une semaine pour panser leurs plaies, se remettre le moral d’aplomb et tout donner lors de leur barrage d’accession qui aura lieu la semaine prochaine face à Brive ou Perpignan. De leur côté, les Basques peuvent savourer cette montée.

Il y a environ un an, Bayonne était relégué en Pro D2 après la défaite aux tirs au but face à Biarritz. Un an plus tard, l’Aviron fait son retour dans l’élite avec un nouveau staff, puisque c’était le dernier match de Yannick Bru et son staff ce soir, et un nouvel effectif, puisque ce sont près de vingt joueurs qui quitteront le Pays Basque après cette rencontre.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une