Nous suivre

Euro 2024 de football

Football : Le carnet de notes des Bleus après les Pays-Bas et l’Irlande

Etienne Goursaud

Publié le

Football Le carnet de notes des Bleus après les Pays-Bas et l'Irlande
Photo Icon Sport

ÉQUIPE DE FRANCE DE FOOTBALL – Retrouvez le carnet de notes des Bleus, à l’issue des deux matchs de qualifications pour l’Euro 2024, contre les Pays-Bas (victoire 4-0) et l’Irlande (victoire 0-1).

Ils ont marqué des points

La charnière centrale

Deux matchs, zéro but encaissé et une grande maîtrise, hormis peut-être les dix dernières minutes ce lundi contre l’Irlande. On peut dire que Ibrahima Konaté et Dayot Upamecano ont assuré durant les deux matchs éliminatoires. Ce dernier était déjà un titulaire indiscutable lors du dernier Mondial. Mais pour le joueur de Liverpool, c’était une intronisation en tant que titulaire, pour prendre la suite de la retraite internationale de Raphaël Varane. Il a affiché une bonne maîtrise, une capacité d’utilisation du ballon et de relance pour casser les lignes. Comme contre les Pays-Bas où il a réussi à toucher plusieurs fois son ailier Kingsley Coman.

Le défenseur du Bayern Munich, lui, a affiché une grande sérénité dans ses interventions, ne se mettant presque jamais à la faute (une faute concédée face à des Irlandais pourtant plus tranchants que les Néerlandais). Une assurance. Il a sans doute été le meilleur dans la défense des Bleus, sur les deux matchs. Surtout, la complémentarité des deux, qui n’ont pourtant que très peu de sélections ensemble, mais qui ont joué ensemble au RB Leipzig, semble être un atout prometteur pour notre équipe de France.

Notes moyennes

Ibrahima Konaté : 6
Dayot Upamecano : 6,75

Randal Kolo-Muani

Il ne lui a manqué que des stats sur ce rassemblement. Mais intronisé titulaire, là où il n’était qu’un supersub lors des matchs à élimination directe, lors de la dernière Coupe du monde, l’ex-Nantais n’a pas déçu. Très mobile contre les Pays-Bas, il est impliqué dans deux des quatre buts français. Mais a un peu fait preuve de maladresse. Il a été un des rares joueurs offensifs à trouver de la percussion contre l’Irlande. Notamment en première période où les Bleus ont fait face à un bloc très bas. Il se crée d’ailleurs une grande occasion. Mais là aussi, il a manqué de réalisme. Le point noir vraiment de sa tournée printanière. Mais où il a montré qu’il pouvait être un titulaire !

Note moyenne : 6,25

Mike Maignan

Il était forcément attendu ! Il remplace l’emblématique Hugo Lloris, indiscutable dans la cage des Bleus depuis 2009. Le portier de l’AC Milan a d’abord fait un match sobre et propre contre les Pays-Bas, avec ce penalty stoppé face à Memphis Depay, en guise de bonus. Mais contre l’Irlande, il a fait ce qu’on attendait de lui, à savoir faire gagner des points à son équipe. En l’occurrence au moins deux, grâce à trois interventions déterminantes dans les dix dernières minutes. Dont une vraiment exceptionnelle en toute fin de match, face à Nathan Collins. À cela s’ajoute un jeu au pied très bon et des sorties rassurantes. S’il continue comme cela, il est parti pour s’installer longtemps dans les cages tricolores.

Note moyenne : 7,25

Foot Irlande - France Les notes du match

Mike Maignan s’est envolé face à l’Irlande – Photo Icon Sport


Ils ont perdu des points

Adrien Rabiot

Sans doute un des Bleus qui s’est mis le moins en évidence contre les Pays-Bas. Il a parfois montré un peu de nonchalance et a été loin du joueur qu’on a pu voir tout au long du Mondial. Il a notamment perdu des ballons (7 en première période contre les Irlandais) et montré des limites dans l’impact physique. Mais il est toujours capable d’éclairs, en étant à l’origine du premier but des Bleus contre les Pays-Bas. Vous l’aurez compris, le joueur de la Juventus est loin d’avoir fait des matchs catastrophiques. Mais la concurrence est rude à son poste, et il doit maintenir son niveau de jeu et d’exigence qu’il avait durant le Mondial.

Note moyenne : 5,25

Kingsley Coman

Alors que la France dominait outrageusement les Néerlandais, il n’a pas eu le même rendement que ses compères en attaque. On ne doit pas occulter son travail dans le replacement défensif, très précieux pour limiter l’influence de Nathan Aké. Mais on est en droit d’en attendre plus, surtout au vu de ses récentes prestations avec le Bayern Munich. Il n’a pas joué une minute contre l’Irlande et son statut, comme souvent en bleu, risque bien d’être remis en cause. Même si tout n’est pas à jeter, loin de là. Il a eu la moins bonne note des Bleus contre les Pays-Bas.

Note contre les Pays-Bas : 5,5

Jules Koundé

Il est l’autre joueur à avoir eu un 5,5 contre les Néerlandais. S’il a été propre défensivement, son manque d’activité offensive joue contre lui, surtout dans un match où les Bleus avaient une grande maîtrise. Et il risque de souffrir du but d’un Benjamin Pavard, pourtant globalement plus faible que lui contre l’Irlande, mais qui a su avoir un meilleur impact offensif. Sa place de titulaire sur le flanc droit de la défense est donc loin d’être acquise, et on a hâte de voir le prochain choix de Didier Deschamps. Il est rentré en toute fin de match contre l’Irlande, au moment où les Irlandais ont mis une grosse pression aux Bleus.

Note contre les Pays-Bas : 5,5

Le carnet de notes complet

Mike Maignan : 6,5 et 8

Jules Koundé : 5,5 et NN

Benjamin Pavard : NN et 5,5

Théo Hernandez : 6,5 et 4

Ibrahima Konaté : 6 et 6

Dayot Upamecano : 7 et 6,5

Aurélien Tchouaméni : 7 et NN

Eduardo Camavinga : NN et 6

Adrien Rabiot : 6 et 4,5

Antoine Griezmann : 7,5 et 6

Kingsley Coman : 5,5 et NN

Randal Kolo Muani : 7 et 5,5

Kylian Mbappé : 8 et 5

Olivier Giroud : NN et 4

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *