Nous suivre

Cyclisme sur route 2024

Groupama-FDJ : Effectif, maillot et objectifs pour la saison 2024

Emilien Descampiaux

Publié le

Groupama-FDJ Effectif, maillot et objectifs pour la saison 2024
Photo Icon Sport

CYCLISME SUR ROUTE 2024 – On continue notre revue d’effectif en vue de la saison 2024 avec l’équipe Groupama-FDJ. La formation française a vécu une année charnière en 2023. En effet, elle a dit « adieu » à deux cadres historiques : Thibaut Pinot, à la retraite, et Arnaud Démare, parti à la mi-saison chez Arkéa alors qu’elle a vu ses jeunes pousses performer. Malheureusement, David Gaudu a déçu l’été dernier lors du Tour de France en étant loin du podium, tandis que les valeurs sûres ont assuré leur statut. 

Effectif de la Groupama-FDJ en 2024

Coureurs sous contrat en 2023

ASKEY Lewis (Grande-Bretagne)

DAVY Clément (France)

GAUDU David (France)

GENIETS Kevin (Luxembourg)

GERMANI Lorenzo (Italie)

GRÉGOIRE Romain (France)

KONOVALOVAS Ignatas (Lituanie)

KÜNG Stefan (Suisse)

LE GAC Olivier (France)

LIENHARD Fabian (Suisse)

MADOUAS Valentin (France)

MARTINEZ Lenny (France)

MOLARD Rudy (France)

PACHER Quentin (France)

PALENI Enzo (France)

PENHOËT Paul (France)

PITHIE Laurence (Nouvelle-Zélande)

THOMPSON Reuben (Nouvelle-Zélande)

VAN DEN BERG Lars (Pays-Bas)

WATSON Samuel (Grande-Bretagne)

 

Arrivées

BARTHE Cyril (Burgos BH)

BYSTRØM Sven Erik (Intermarché Circus Wanty)

LE HUITOUZE Eddy (Groupama FDJ La Conti)

ROCHAS Rémy (Cofidis)

RUSSO Clément (Arkea Samsic)

SARREAU Marc (AG2r Citroen)

WALLS Matthew (Bora Hansgrohe)

 

Départs

ARMIRAIL Bruno (Decathlon AG2R La Mondiale Team)

SCOTSON Miles (Arkéa – B&B Hotels)

STEWART Jake (Israel – Premier Tech)

STORER Michael (Tudor Pro Cycling Team)

LADAGNOUS Matthieu, PINOT Thibaut (Retraite)

WELTEN Bram (Team Dsm-Firmenich PostNL)

Les objectifs de la Groupama-FDJ en 2024

D’abord, trois coureurs seront les leaders de l’équipe française. David Gaudu sera le coureur protégé sur les courses par étapes et sur un Grand Tour. Malheureusement, le grimpeur breton est un cran en dessous des cadors comme Primoz Roglic, Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard. Néanmoins, le Breton de 27 ans a pu rivaliser avec Pogacar et Vingegaard sur Paris-Nice, avant de baisser un peu pied sur le Tour du Pays Basque. Cependant, il est la valeur sûre pour encore quelques saisons, notamment en montagne.

Pour les courses d’un jour, Stefan Küng et Valentin Madouas auront un statut protégé sur les Flandriennes, voire sur les Ardennaises pour le second. Madouas a connu quelques déboires, mais a réalisé quelques coups d’éclat la saison passée, sur les Strade Bianche, le championnat de France sur route, la Bretagne Classic et Liège-Bastogne-Liège. Du côté du Suisse, il a été fidèle à son habitude en étant solide et régulier :  4e de la Bretagne Classic, 5e de Paris-Roubaix, 5e du championnat du monde sur route, 6e de l’E3 Saxo Bank Classic et du Tour des Flandres.

Bretagne Classic 2023 Valentin Madouas s'impose sur ses terres (1)

Bretagne Classic 2023 – Valentin Madouas s’impose sur ses terres – Photo Icon Sport

Grégoire, Martinez and co en embuscade

Mais, l’arrivée de Romain Grégoire peut chambouler la hiérarchie sur les classiques vallonnées. En effet, pour sa première année pro, le puncheur de Besançon a remporté le classement général des Quatre Jours de Dunkerque, en faisant parler son punch et montrant de jolies capacités techniques sur les pavés, ainsi que le général du Tour du Limousin-Périgord. Il s’est aussi classé deuxième du Grand Prix du Morbihan derrière Arnaud De Lie, et 8e des Strade Bianche. S’il continue sa progression accélérée, il peut briller dans les semaines ou années à venir sur les Ardennaises, sur certaines courses d’une semaine du type Tour de Pologne ou Tour du Pays Basque, et sur les courses italiennes. Malgré quelques aptitudes certaines en montagne, le staff de la Groupama-FDJ cherchera à le faire progresser gentiment dans ce domaine. Après la Vuelta 2023, il sera aligné sur le Tour de France 2024.

Pour Gaudu, la menace pourrait venir de Lenny Martinez. Le grimpeur de poche de 20 ans s’est adjugé la CIC-Mont Ventoux et a fini 2e de la Classic Grand Besançon Doubs. De plus, il s’est illustré sur La Vuelta, en portant le maillot rouge pendant deux jours. L’an prochain, il tentera d’entrer dans les tops 10 des classements généraux. Le fils de Miguel Martinez a déjà une petite longueur d’avance sur Gaudu, à son âge, notamment dans le domaine du chrono. Comme avec Pinot dans le passé, Gaudu servira à protéger d’une attention trop envahissante médiatique. Lenny Martinez devrait, à notre avis, participer à une autre Vuelta, puis, à un Giro pour se renforcer à la fois physiquement et mentalement.

Lenny Martinez remporte le Mont Ventoux Dénivelé Challenge (1)

Lenny Martinez remporte le Mont Ventoux Dénivelé Challenge – Photo Icon Sport

Enfin, le pôle sprint a totalement changé de visage avec le départ d’Arnaud Démare. Forcément, Paul Penhoët sera désormais protégé sur les sprints sur des courses sinueuses ou vallonnées. Dans le futur, il peut devenir le « Bryan Coquard » de cette formation. Néanmoins, Penhoët loupera les trois premiers mois de la saison, la faute à une blessure ligamentaire au genou droit, nécessitant une intervention chirurgicale. L’équipe de Marc Madiot a aussi misé sur Matthew Walls. Le sprinteur britannique a rejoint la structure française pour se relancer après une année 2023 plutôt décevante alors qu’il avait levé les bras en 2022 sur la 4e étape du Tour de Norvège et le Tour du Piémont. Sans oublier, Samuel Watson et Lewis Askey qui continueront de progresser dans les sprints et sur certaines courses exigeantes, notamment en Belgique.

Maillot de la Groupama-FDJ 2024

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *