Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2020-2021

Hochfilzen : ce qu’il faut retenir de la 4ème étape de Coupe du monde de biathlon

Maxime Boulard

Publié

le

Biathlon - Oberhof : la startlist de la mass start hommes
Reuters

COUPE DU MONDE DE BIATHLON 2020-2021 – Cette deuxième semaine autrichienne à Hochfilzen marque la fin de l’année 2020 pour les biathlètes. Les enjeux de cette étape étaient nombreux, se placer au général ou aller chercher un podium pour passer les fêtes sereinement. Si les Français ont eu du succès la semaine dernière, ils n’ont rien pu faire face à une incroyable équipe norvégienne. On a aussi pu voir les premières mass-start de la saison. Le bilan de la 4ème étape de la Coupe du monde.

La Norvège écrase les sprints

On a vu une belle course des Français. Quentin Fillon Maillet et Emilien Jacquelin pointaient aux deux premières places après 23 dossards. Tous deux à 9/10, ils ont une nouvelle fois subi la loi des Norvégiens partis plus tard. Dossard 39, le surprenant Sturla Laegreid auteur d’un tir parfait et du troisième temps de course, remportait la deuxième victoire de sa carrière. Parti deux dossards plus tard, Johannes Dale, lui aussi à 10/10, signe le second temps de ski et doit se contenter de la 2ème place à l’arrivée pour 8 secondes. Et ce n’est pas fini. Le leader du général Johannes Boe qui a commis deux fautes sur les couchés, vient terminer troisième avec un temps de ski stratosphérique. Si un triplé est déjà exceptionnel, les Scandinaves ont même réalisé un quadruplé. Velte Christiansen termine au pied du podium avec un 9/10. Une performance qui rappelle le quadruplé français l’an passé sur l’individuel d’Ostersund. Les deux premiers Français terminent alors 7ème et 8ème à plus de 50s.

Une véritable prouesse technique et un excellent fartage puisque les Norvégiens ont les 5 premiers temps de ski. Pour le sprint féminin, c’est du copier-coller. Tiril Eckhoff venait chercher sa deuxième victoire de la saison. Un 9/10 et le meilleur temps de ski lui a permis de devancer ses deux compatriotes. Ingrid Tandrevold pour qui le 10/10 n’aura pas suffi, échoue à moins de 8 secondes de la victoire. Le coup de force des Norvégiennes ne s’arrête pas là. Marte Olsbu Roeisland prend la dernière place sur le podium avec seulement 0,5 seconde d’avance sur la quatrième. Meilleure Française, Anaïs Chevalier-Bouchet se classe 12ème avec un 8/10 à 53 secondes. La Norvège a donc réalisé un coup de force fabuleux en prenant toutes les médailles des sprints. Ne laissant rien aux autres nations.

Doublé pour Laegreid et Eckhoff

Parti en tête, Sturla Laegreid n’a jamais laissé d’espoir à qui que ce soit. Très bon tireur, il passait les tirs couchés sans encombre. Sur le premier debout, il part à la faute mais reste leader grâce à son avance confortable. Il termine avec un très bon 19/20 et un dernier tour tranquille et une impression de facilité. Pour la deuxième place, ce fut bien plus serré. Auteur d’un 20/20 pour la deuxième poursuite consécutive, Emilien Jacquelin est de nouveau parvenu à faire une belle remontée. À la bataille avec Johannes Boe dans le dernier tour, il parvenait à décrocher le Norvégien après une accélération fulgurante dans la dernière bosse. Revenu à l’aspiration, Johannes Boe s’inclinera au sprint et finira 3ème malgré 3 fautes au tir. Dossard rouge de leader de la spécialité, Fabien Claude doit se contenter de la 14ème place et cède le dossard à Jacquelin.

De son côté, Tiril Eckhoff a imité son homologue norvégien. Dans une course avec plus de suspense, la Norvégienne doublait la mise. Avec 19 cibles blanchies, elle réalisait le meilleur score de cette poursuite. Étant une des plus rapides à ski en ce moment, c’est tout naturellement qu’elle s’emparait de la victoire. Cinquième et sixième au départ, Elvira et Hanna Oeberg prennent les deux autres places du podium. Hanna Oeberg, la grande sœur, termine seconde avec un 18/20 et sa sœur Elvira battait au sprint Ingrid Tandrevold ce qui valait un cri de joie de son aînée dans l’aire d’arrivé. À noter la plus grosse remontée pour Julia Simon. Partie 49ème, la biathlète des Saisies terminait 14ème malgré un 17/20 avec le meilleur temps de course.

Bilan des premières mass start

Pour la première, ce n’est ni un Français, ni un Norvégien qui s’est imposé. C’est le champion olympique allemand du sprint Arnd Peiffer qui l’emportait. Parfait au tir avec un 20/20, il a créé une petite surprise et battait au sprint le Suédois Martin Ponsiluoma pourtant plus rapide avec un 19/20. Ressorti en troisième position du dernier tir, Emilien Jacquelin a vu Benedikt Doll et Tarjei Boe revenir sur lui dans le dernier tour. Alors qu’il restait quelques dizaines de mètres, le Français chutait et voyait partir ses concurrents pour le podium. C’est finalement le grand frère de Johannes Boe, Tarjei Boe, qui prive l’Allemagne d’un doublé sur la boîte. Johannes Boe avec sa 7ème place signe son plus mauvais résultat cette saison.

Dossard jaune de leader sur les épaules, Marte Olsbu Roeisland a assumé son statut. Avec une petite erreur, elle n’aura pas eu à s’employer beaucoup tellement sa vitesse à ski est au-dessus du lot. En plus de la victoire, elle reprend des points sur Hanna Oeberg et se positionne en favorite pour le général. Déjà deux fois victorieuse, Tiril Eckhoff ne termine deuxième. Elle aussi à 19/20, elle a réussi à fausser compagnie à l’Italienne Dorothea Wierer ayant du mal sur les skis. Un deuxième podium cette saison pour la Transalpine, comme une piqûre de rappel pour ses concurrentes.

Le point sur le classement général

Dans la course au gros globe masculin, peu de changements. Johannes Boe est toujours solide leader avec 428 points. Le surprenant Sturla Laegreid est son dauphin avec 373 points et Sebastian Samuelsson complète le top 3 avec 344 points. Premier Français, Quentin Fillon Maillet est 5ème avec 339 points.

Chez les femmes, Hanna Oeberg s’est fait ravir le dossard jaune cette semaine. Marte Olsbu Roeisland prend la tête avec 451 points. La plus grande des sœurs Oeberg, Hanna; est deuxième avec 378 points devant une autre Norvégienne, Tiril Eckhoff, avec 346 points. Première Française, Anaïs Chevalier-Bouchet est 12ème (221 points).

À l’année prochaine !

La Coupe du monde de biathlon revient en 2021 après les fêtes de fin d’année. Voici le programme d’Oberhof (Allemagne).

  • Vendredi 8/01: sprint femmes 11h30
  • Vendredi 8/01: sprint hommes 14h15
  • Samedi 9/01: poursuite femmes 12h45
  • Samedi 9/01: poursuite hommes 14h45
  • Dimanche 10/01: relais mixte 11h30
  • Dimanche 10/01: relais mixte simple 14h40

Maxime Boulard


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une