Nous suivre

JO d'hiver Pékin 2022

JO Pékin 2022 – Saut à ski : Marius Lindvik prend l’or en grand tremplin

Sébastien Gente

Publié le

JO Pékin 2022 - Saut à ski Marius Lindvik prend l'or en grand tremplin
Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – SAUT À SKI – À 23 ans, Marius Lindvik inscrit son nom dans la légende du saut à ski en remportant le concours sur le grand tremplin. Il s’impose devant le grand favori, Ryoyu Kobayashi, et le leader de la Coupe du monde, Karl Geiger. 

Après la large victoire de Ryoyu Kobayashi sur le petit tremplin, l’élite du saut à ski était de retour pour disputer l’épreuve reine de la discipline, le grand tremplin. Le Japonais, impressionnant, était fort logiquement le grand favori du jour, mais la concurrence avait les dents longues. Le Polonais Kamil Stoch, double champion olympique en titre sur ce tremplin, le tenant du globe de cristal, Halvor Egner Granerud, son compatriote Marius Lindvik, les Allemands Karl Geiger et Markus Eisenbichler, tous bredouilles jusqu’ici, avaient pour ambition de contester la suprématie du Japonais.

Kobayashi frappe fort

En pleine confiance, Ryoyu Kobayashi montre dès la première manche qui est le patron en se posant à 142 mètres, nouveau record olympique ! Seul Marius Lindvik parvient à rester dans son sillage, et devance le surprenant Slovène Timi Zajc. L’expérimenté Kamil Stoch termine au pied du podium provisoire. La meute des favoris (Fettner, Geiger, Eisenbichler, Granerud, Prevc) a terminé en embuscade dans le top 10.

Les principales déceptions viennent de l’ancien champion du monde Stefan Kraft, seulement 19ème, soit deux places devant son compatriote Daniel Huber, pourtant vainqueur en Coupe du monde cette saison, et six devant Dawid Kubacki, en bronze sur le petit tremplin. Le légendaire Simon Ammann, quadruple champion olympique, passe de justesse en seconde manche (27ème), à l’inverse des Norvégiens Daniel-Andre Tande et Robert Johansson (triple médaillé en 2018), premiers éliminés.

Lindvik renverse la hiérarchie

Le Polonais Pawel Wasek est le premier à signer une belle performance, avant d’être délogé par le Finlandais Antti Aalto, qui pourra se targuer d’une belle remontée jusqu’au top 20. Pour ce qui sont probablement ses derniers Jeux Olympiques, Simon Ammann s’offre finalement une 25ème place finale. Stefan Kraft prend la tête et se rattrape après son premier saut raté, mais le mal était déjà fait pour lui en première manche. Il terminera finalement 13ème, loin de ses objectifs initiaux.

C’est l’expérimenté Peter Prevc qui est en tête juste avant que les 10 meilleurs de la première manche ne s’élancent. Halvor Egner Granerud est le premier à prendre place en tête, mais il est rapidement délogé par Marcus Eisenbichler, qui signe un saut splendide à 139.5 mètres!

Son compatriote Karl Geiger ne se pose qu’à 138 mètres, mais de superbes notes de style le propulsent en tête. Fettner et Stoch sont en retrait, tout comme l’inattendu Timi Zajc, ce qui assure une médaille pour le leader de la Coupe du monde. Marius Lindvik s’élance et sort un nouveau saut à 140 mètres, prenant la tête et mettant la pression sur Ryoyu Kobayashi. Le Japonais se pose à 138 mètres, et malgré des notes de style impeccables, il échoue finalement assez largement face au Norvégien, et doit se contenter de l’argent. Karl Geiger prend finalement le bronze, alors que Kamil Stoch échoue au pied du podium. Pour sa première grande compétition internationale, Marius Lindvik prouve d’entrée son immense talent et offre un titre olympique sur grand tremplin à la Norvège, après 56 ans d’attente !

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *