Nous suivre

JO d'hiver Pékin 2022

JO Pékin 2022 – Ski Alpin : Johannes Strolz champion olympique du combiné alpin

Emilien Descampiaux

Publié le

JO Pékin 2022 - Ski Alpin Johannes Strolz champion olympique du combiné alpin
Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – SKI ALPIN – Johannes Strolz a été sacré champion olympique du combiné alpin ce jeudi. Il a devancé Aleksander Aamodt Kilde et James Crawford. Alexis Pinturault est sorti de la piste lors de la manche de slalom.

La descente s’est déroulée à 3 heures 30 sur la totalité de la piste de descente avec sa longueur de 3 kilomètres 152 et ses 40 portes exposée au vent.

Alexis Pinturault rate sa descente, pas Schwarz, ni Strolz

Le troisième du Super-G Aleksander Aamodt Kilde a réalisé le meilleur temps de la descente en 1:43.12. Mais, le Norvégien a devancé deux Canadiens : James Crawford (2e à seulement 2 centièmes) et Brodie Seger (3e à 0.42).

Ensuite, le fils du champion olympique du combiné 1988 Johannes Strolz a montré d’excellentes attitudes sur cette piste très rapide en terminant avec le 4e temps à 75 centièmes. Malgré une faute d’intérieur sur le haut et une petite faute de trajectoire dans la double compression, Marco Schwarz a cédé 95 centièmes à Kilde avec le 5e temps. Justin Murisier a fait une superbe dernière portion pour terminer à 1 seconde et 2 centièmes avec le 6e temps.

Placé à une demi-seconde sur le haut, Alexis Pintutault a fait une petite faute sur le bas l’empêchant de prendre un maximum de vitesse. Au final, il a perdu 1 seconde et 92 centièmes avec le 11e chrono. De plus, le skieur français a été pénalisé par un petit vent de face dans le bas de la piste. Des autres slalomeurs n’ont pas bénéficié de bonnes conditions de vent : Loïc Meillard (17e à 1.87) et Luca Aerni ( 20e à 2.11).

Enfin, cette descente a été marquée par la grosse chute de Yannick Chabloz à l’entrée de la double compression. Le technicien suisse a été gravement touché à l’épaule gauche.

Pinturault sort et Schwarz déçoit

Sur une manche de slalom assez facile, Johannes Strolz a été impérial entre les piqués avec un temps de manche en 47.56. L’Autrichien a remporté le titre olympique avec un temps total de 1:43.87, 34 ans après Hubert Strolz, son père, à Calgary. Il est également devenu le quatrième champion olympique autrichien de la discipline après son père donc, Mario Reiter (1998) et Marcel Hirscher (2018).

Après deux deux ans sans avoir pratiqué la discipline, Aleksander Aamodt Kilde a ouvert la manche de slalom à 7h15 sans faire de grosses fautes. Le Norvégien a décroché la médaille d’argent à 0.59. James Crawford a lui aussi réalisé un très bon temps sur le slalom pour aller chercher la médaille de bronze à 0.68. Il a confirmé ses excellents Jeux Olympiques avec sa 4e place en descente et sa 6e place en Super-G.

Malheureusement, Justin Murisier a fini au pied de la boîte à 0.86 avec le troisième temps de la manche de slalom. Très bon sur les premières portes, Marco Schwarz s’est effondré sur le bas (5e à 1.28). Sur un tracé du slalom qui a été dessiné par un de ses entraîneurs, Alexis Pinturault est sorti avant le deuxième temps intermédiaire. Loïc Meillard, quant à lui, a enfourché.

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *