Nous suivre

JO d'hiver Pékin 2022

JO Pékin 2022 – Ski de fond : La France en bronze sur le relais masculin, les Russes titrés

Maxime Boulard

Publié le

JO Pékin 2022 - Ski de fond La France en bronze sur le relais masculin, les Russes titrés (1)
Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – SKI DE FOND – Jamais deux sans trois ! Après le bronze de Sotchi et de PyeongChang, le relais masculin de ski de fond remporte une nouvelle médaille de bronze aux JO. À la lutte avec la Norvège et la Suède, Maurice Manificat a même tenu en respect Johannes Klaebo dans le dernier tour.

La tradition respectée

Ils étaient, disons le, favoris au podium, mais encore fallait il se défaire des Finlandais ou autres suédois. On retrouvait en premier relayeur tricolore, Richard Jouve. Pas spécialiste du style classique, il aura cependant très bien rempli son rôle. Au contact des meilleures nations dans les premiers tours, il craque finalement sur la fin passant le relais à Hugo Lapalus à 50 secondes de la Russie, déjà seule en tête. Fort de sa 7ème place lors du 15 km classique, Hugo Lapalus a réalisé un relais de toute beauté, en gardant l’écart stable et revenant même sur le relais norvégien. A mi-course, la Russie est en tête avec près d’une minute d’avance sur l’Allemagne, la Norvège, La Suède, la Finlande et la France. Ils sont alors 5 nations pour deux places sur le podium.

Dixième du skiathlon, Clément Parisse était déçu et avait à cœur de faire mieux. Dès les premiers tours en style libre, l’écrémage s’effectue, c’est la Finlande puis l’Allemagne qui craquent. Oui mais voilà, la glisse des Français n’est pas optimale et dans chaque descente, les Bleus perdent des mètres qu’il faut combler ensuite.

Manificat, le magnifique

À la suite d’un relais très correct, Clément Parisse passe le témoin à Maurice Manificat avec 4 petites secondes de retard sur le duo scandinave suédo-norvégien. Et c’est l’ancien de cette équipe de France qui avait la lourde charge d’aller chercher le podium. En face de lui, Johannes Klaebo, le meilleur sprinteur du monde et Johan Häggström. Dans le deuxième tour, le Suédois craque à son tour, ce qui assure le podium à la France et à la Norvège. Pas au mieux, Klaebo parait collé à la neige, mais c’est sans compter sur son talent : il accélère dans l’ultime descente et assure la médaille d’argent. C’est donc une nouvelle médaille de bronze pour le relais tricolore qui reste sur 5 troisièmes place de suite aux Mondiaux et aux JO.

Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *