Nous suivre

Basket-ball

JO Tokyo 2020 – Basket 3X3 : Une réussite pouvant inspirer d’autres disciplines

Publié

le

JO Tokyo 2020 - Basket 3X3  Une réussite pouvant inspirer d’autres disciplines

JO TOKYO 2020 – Intégré au programme des Jeux Olympiques pour la première fois à Tokyo, le basket 3X3 a été une véritable réussite. Grâce à un format court et spectaculaire, la discipline a fait une belle entrée au programme olympique. Ce qui pourrait donner des idées à d’autres sports collectifs afin d’apporter encore plus d’intérêt.

Faisant partie des nouveaux sports à rejoindre le calendrier des Jeux Olympiques, le basket 3X3 a réalisé une entrée par la grande porte. Si le basket n’avait pas forcément besoin d’une exposition supplémentaire par le respect historique porté par les joueurs et les sélections nationales, cette nouvelle discipline apporte une visibilité supplémentaire bénéfique au sport. Il faut dire que les raisons d’être satisfaits sont nombreuses.

La FFBB fait le boulot

En commençant avec un peu de chauvinisme, cela permet à la France de bénéficier de nouveaux réels espoirs de médaille. Si les hommes ont connu une énorme déception en se faisant éliminer lors du TQO, l’équipe féminine a participé au tournoi, échouant au pied du podium. Là encore, la déception est grande pour une équipe qui domine le classement mondial, mais qui a été en panne d’adresse durant la totalité du tournoi.

Cependant, la FFBB s’occupe avec grand intérêt depuis plusieurs années de cette discipline, organisant notamment avec régularité des épreuves de dimensions différentes allant du local au mondial. Ainsi, l’équipe constituée de Migna Touré, Laëtitia Guapo, Ana-Maria Filip et Marie-Eve Paget évolue ensemble depuis un long moment, et était sérieusement préparée à cet évènement.

Des perspectives très alléchantes

Plus généralement, les deux tournois olympiques ont été mis en lumière par le format totalement différent du basket 5X5. Avec des rencontres courtes (10 minutes) mais extrêmement intenses en raison des possessions écourtées (12 secondes contre 24) sur demi-terrain, la cadence infernale de ces parties offre un spectacle autre. Ainsi, la première semaine des Jeux a été rythmée par un très grand nombre de matchs. Si le format actuel laisse à désirer avec une seule poule de huit avant les quarts de finale, cela est pour le moment secondaire, puisqu’il n’y a quasiment que du positif à retenir.

En dehors d’un arbitrage qui a parfois été difficile à comprendre une fois que les matchs couperets se sont approchés, l’intérêt a été réel. Au contraire de nouvelles disciplines comme le surf ou le skate qui ont été décevantes en raison du pauvre spectacle télévisuel offert, le basket 3X3 est un produit possédant les atouts nécessaires pour s’inscrire dans la durée. Les perspectives sont donc énormes puisque l’on peut imaginer à l’avenir voir, pourquoi pas, des stars du 5X5 s’y frotter.

L’équipe féminine des USA l’a déjà anticipé. Médaillée d’or, cette dernière n’a pas hésité à mettre en place une équipe 100 % WNBA avec des joueuses majeures du championnat. Imaginez un peu la hype si jamais l’équipe masculine fait à l’avenir la même chose en convaincant des superstars spectaculaires du calibre de Russell Westbrook ou Kyrie Irving ?

Une idée à exploiter au sein d’autres sports collectifs, le football en premier ?

Évidemment, la FIBA s’est félicitée de cette première mouture plus que satisfaisante. Lors d’une conférence de presse donnée ce mardi, le secrétaire générale de la fédération, Andreas Zagklis, a été dans ce sens : « Selon les données partagées par le CIO, les vidéos du basket 3X3 de la FIBA sont celles qui ont été les plus regardées sur les réseaux sociaux. A mon avis, la discipline a été exposée avec succès à Tokyo ».

Cela peut, et doit, donner des idées à d’autres sports collectifs. En premier lieu, difficile de ne pas parler du football. On le sait, les Jeux Olympiques n’ont jamais été la priorité de la FIFA, ou des fédérations, la FFF en premier lieu. Ainsi, les tournois de football sont en général anecdotiques, et passent au second plan. Une aberration pour le sport le plus populaire autour du globe. Alors dans ce cas-là, pourquoi ne pas offrir une alternative ? On peut penser au futsal notamment, qui serait une fenêtre idéale pour renouveler le ballon rond aux JO, tout en mettant en valeur certaines stars de la discipline à l’image du Brésilien Ferrao.

Au hockey sur glace, cela devient une alternative de plus en plus crédible également. Candidat à la présidence de l’IIHF, Luc Tardif nous confiait qu’il « croit beaucoup au hockey 3X3 en tant que nouvelle discipline olympique ». A l’image du basket, avec un rythme accéléré et une intensité énorme, le spectacle serait au rendez-vous. Et puis, si le volley a déjà réussi à intégrer une discipline alternative avec le beach volley, l’idée de voir d’autres sports collectifs disposer de formats condensés et dynamiques est alléchante sur le papier. On est déjà curieux de voir si certaines fédérations franchiront le pas afin de nous donner du plaisir supplémentaire comme l’a fait le basket 3X3 à Tokyo.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une