Nous suivre

Basket-ball

Joakim Noah : « Le basket m’a permis d’échapper à la célébrité de mon père »

Publié le

Photo Icon Sport

NBA – À la retraite depuis plus d’un an, Joakim Noah est revenu sur sa riche carrière dans le podcast de J.J. Redick, lui aussi ex-joueur de NBA. L’ancien pivot des Bulls a notamment raconté comment il a vécu son enfance auprès de son père Yannick, star du tennis et de la chanson.

À 37 ans, Joakim Noah profite aujourd’hui pleinement de sa retraite sportive. Il passe du temps avec sa famille et ses proches, et s’est d’ailleurs marié récemment. À côté, il continue de mener plusieurs projets professionnels et caritatifs liés ou non au basket. Ses apparitions publiques et interviews sont donc plutôt rares. Pourtant, il s’est livré dans l’excellent podcast de J.J. Redick il y a quelques jours. L’occasion de revenir sur sa carrière, ainsi que son enfance si particulière. Il a raconté ce qui l’a mené au basket.

L’agent de mon père [Yannick Noah, agence Proserv] était aussi celui de Michael Jordan et de Patrick Ewing. Ces basketteurs étaient de la même génération que mon père, je me souviens avoir grandi entouré d’eux. Donc j’ai rêvé de jouer au basket quand j’étais petit. Mon père était tennisman mais je suis resté éloigné de ce sport, à cause des comparaisons avec lui. Je voulais tracer ma propre route.

Il est en effet souvent compliqué pour les « fils de » de se détacher de leurs parents. S’ils décident d’emprunter la même voie, ils seront assaillis par les comparaisons. La pression peut alors être écrasante. Joakim Noah, lui, n’a pas voulu de ça.

Maintenant, avec du recul, je me rends compte que je ne voulais pas vivre dans l’ombre de mon père. C’était quelqu’un de très charismatique, un leader que les gens adoraient. Moi, j’étais l’enfant dans le fond qui cherchait de l’espace. Le basket m’a permis d’échapper à sa célébrité. Ma combativité et mes « démons » en tant que joueur viennent de là. J’ai dû prouver que je ne serai pas un enfant privilégié qui vit dans l’ombre de son père. J’ai décidé de travailler dur tous les jours.

Ce qui lui a parfaitement réussi au final. En 13 saisons en NBA, le Franco-Américano-Suédois a été double all-star, 3ème du classement MVP et même Défenseur de l’année en 2014. Il a été au centre de l’excellente équipe des Bulls au début des années 2010 avec Derrick Rose. Ce, grâce à sa détermination, son travail, et, sans doute, l’héritage familial.

Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une