L’avenir grenoblois est dans le pré #71 : Enzo Lefevre, continuer sa progression en Fédérale 2


Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, c’est Enzo Lefevre, 2ème ligne du FCG Espoirs, qui fait le bilan collectif et individuel de la saison et qui évoque la suite de sa carrière.

6 questions à Enzo Lefevre

Quel bilan collectif fais-tu de cette saison  ?

Cela a été une bonne saison car on avait un groupe de potes soudé. C’était agréable de venir s’entraîner. On rate la qualification de peu, mais on a quand même fait des bons matchs et donc une bonne saison.

Et à titre individuel ?

C’est une saison compliquée et décevante car je me suis beaucoup entraîné pour peu de temps de jeu au final. Mis à part cela, j’ai rencontré de nombreuses personnes, et sur le côté humain, c’est une bonne saison mais côté rugby, cela a été compliqué.

Qu’est-ce que tu vas garder de cette saison ? Qu’as-tu appris ?

Il faut toujours avoir des objectifs en tête. Sur chaque entraînement également, car cela permet de progresser et de prouver notre valeur pour jouer. Il faut travailler dur pour jouer ! Et puis des valeurs humaines et collectives vont aussi rester de cette saison, plutôt encourager ses coéquipiers que gueuler sur eux. Et enfin, je me suis bien développé physiquement, donc je suis content pour ça.

Quels sont les aspects de ton jeu que tu dois travailler ?

C’est surtout en défense. Faire des plaquages plus offensifs et moins subir. Et puis je dois continuer à travailler la vitesse et les esquives qui sont mes points forts ballon en mains.

Que vas-tu garder de ton passage à Grenoble ?

Grenoble, c’est mon premier club de rugby. Cela faisait 7 ans que j’étais au club, donc c’est une déception de partir car j’ai tous mes copains au club. Mon meilleur souvenir  avec le club, c’est la saison où on est champions avec les Crabos, c’est mon meilleur souvenir rugby, c’était énorme.

Quel avenir pour toi ?

Il n’y a encore rien de défini, mais je suis en contact avec plusieurs clubs de Fédérale 2. Je pense que Fédérale 2, pour mon niveau, cela me correspondrait et de plus, cela me permettrait de continuer ma progression.

FC Grenoble Rugby Espoirs

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des