Nous suivre

Football

Europa League : La Lazio et l’OM se partagent les points

Publié

le

Europa League : La Lazio et l'OM se partagent les points
Photo Icon Sport

EUROPA LEAGUE – Pour cette troisième journée d’Europa League, les Marseillais avaient fort à faire avec ce déplacement compliqué sur la pelouse de la Lazio, qui restait sur une victoire face à l’Inter en Serie A. L’OM repart tout de même avec le point du match nul (0-0), logique vu la prestation des deux équipes ce soir. 

Bonne entrée en matière des Marseillais

Pour ce match important, l’entraîneur olympien avait décidé d’aligner une équipe très compétitive, et ce même si le Classico face au PSG a lieu seulement 72 heures après le match de ce soir. Milik enchaînait une deuxième titularisation depuis son retour de blessure et Payet, auteur d’un match plein face à Lorient, étaient alignés, tout comme Under qui revenait dans le 11 titulaire. En face, côté Laziale, le maestro Mauricio Sarri avait effectué 4 changements dans l’équipe de départ par rapport à celle qui l’avait emporté face à l’Inter en Serie A. Milinkovic Savic, Felipe Anderson et Ciro Immobile formaient le trio offensif du côté des Biancazzurri.

Les Olympiens étaient bien dans le match dans le premier quart d’heure, profitant des erreurs techniques des joueurs de la Lazio, surement contrariés de l’état de la pelouse du Stade Olimpico de Rome qui n’avait pas enfilé sa plus belle robe ce soir. Les joueurs de l’OM enchaînaient les phases de possession dans le premier quart d’heure, dans le style habituel qu’on leur connait et qu’ils pratiquent depuis le début de saison.

Cette domination marseillaise permettra aux Olympiens d’obtenir cette belle occasion d’Under à la 14ème minute. Suite à centre de l’ancien joueur de la Roma repris par Lirola, le latéral espagnol, qui évoluait dans une position inhabituelle ce soir, remettait dans l’axe pour l’ailier turc qui n’arrivait pas à cadrer sa reprise de volée. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de l’attaquant polonais de se mettre en action. Bien servi par Payet dans l’axe, Arkadiusz Milik enchaîne avec une frappe croisée des 20 mètres, qui fuyait le cadre du portier italien pour quelques centimètres. Les joueurs de la Lazio n’arrivaient toujours pas à être dangereux dans le camp marseillais, permettant à l’OM d’être toujours très bien dans cette rencontre, en ressortant bien depuis leur camp et en étant patient dans la création en phase offensive.

Le côté gauche offensif marseillais, entre Luan Peres, Lirola, et Payet, toujours dans ce rôle d’élément perturbateur, donnait du fil à retordre au côté droit défensif de la Lazio, Lazzari et Luis Felipe ayant énormément de difficulté à canaliser les attaques olympiennes. Toujours sur ce coté gauche, Lirola donnait une belle longue passe en profondeur pour Milik qui frappait au dessus du but. (20′).

La première occasion franche des Laziale intervenait à la 36ème minute sur corner. Bien frappé par Milinkovic Savic, Acerbi était à deux doigts de tromper le gardien olympien, Pau Lopes, de nouveau préféré à Steve Mandanda ce soir. Premier frisson de la soirée dans la surface marseillaise. Avant la pause, l’OM se montrait de nouveau dangereux, toujours grâce à l’intermédiaire du turc Cengiz Under, intenable dans cette première période malgré les sifflets à son encontre de la part du public romain. Suite à un contre bien mené par Dimitri Payet, l’ailier droit repiquait dans l’axe pour enrouler au deuxième poteau, sa frappe étant bien détournée en corner par le gardien albanais Strakosha (40′)

A la pause, le score était nul et vierge. Les Marseillais pouvaient être déçus de ne pas avoir ouvert le score, eux qui ont été entreprenants et qui ont dominé ce premier acte. Les Romains de leur côté n’affichaient pas du tout le même visage conquérant que face à l’Inter samedi dernier.

Une réaction de la Lazio en deuxième période

Dès la reprise, les Olympiens démarraient fort. Sur une percussion côté droit, le Marseillais le plus tranchant du soir à savoir Cengiz Under rentrait dans la surface avant d’adresser un centre fuyant qui fut sorti miraculeusement par Acerbi. A la 50ème, Ciro Immoblile profitait du mauvais alignement de la défense marseillaise pour se présenter face à Pau Lopes mais sa tentative passait largement au dessus. C’est la première fois de la soirée que l’ancien soulier d’or européen se mettait en évidence.

Mécontent de la performance de ses hommes, Sarri décidait de modifier son équipe à la 55ème minute. Milinkovic Savic, Anderson et Basic laissaient leur place au profit de Akpa Akpro, Pedro et Luis Alberto. Ce changement fut payant puisque deux minutes plus tard, Immobile pensait avoir ouvert le score. Suite à une belle passe de Luis Alberto, l’attaquant de la Lazio enchaînait par une frappe enveloppée au deuxième poteau qui trompait Pau Lopes, mais l’attaquant de la Squadra Azzurra était signalé hors jeu sur l’action (56′). C’est le deuxième avertissement de la soirée côté olympien. Côté changements, Sampaoli répondait à Sarri en faisant entrer Bamba Dieng à la place de Pol Lirola (60′).

Les Laziale mettaient enfin de l’engagement dans leur pressing, et les Marseillais avaient plus de difficulté dans leurs sorties de balle. Cela n’empêchait tout de même pas Cengiz Under de se mettre une nouvelle fois en action. Bien servi par Payet sur le flanc gauche, le Turc envoyait une frappe sèche une nouvelle fois détournée par Strakosha (66′). Le match s’animait enfin avec des équipes plus libérées et moins attentives. L’ailer gauche Biancazzuri Mattia Zaccagni profitait d’une perte de balle de Valentin Rongier dans son camp pour récupérer le ballon et déclencher un tir puissant bien capté par Pau Lopes (69′). Quelques instants plus tard, c’est une nouvelle fois Ciro Immobile qui décrochait une frappe sèche qui fleurtait avec l’équerre des buts du gardien espagnol (70′).

Après une deuxième période d’un bon acabit, le rythme retombait en fin de match. Les Marseillais n’étaient pas assez justes techniquement qu’en première mi-temps, tandis que Sarri vidait son banc des remplaçants, ce qui cassait le rythme de la rencontre. L’OM s’est tout de même créer une nouvelle occasion. Suite à une bonne anticipation de Pape Gueye, entré à la place de Guendouzi, le Sénégalais transmettait à Payet sur la gauche qui voyait sa frappe bien contrée par Lazzari. (84′). Trois minutes, Pau Lopes sauvait l’OM face à la grosse pression laziale. Suite à un cafouillage dans la surface de réparation, ce diable d’Immobile reprenait le ballon pour déclencher une frappe sauvée par Lopes qui réalisait un arrêt magistral sur le coup (87′). Malgré la pression italienne en fin de match, les deux équipes se quittent sur un match nul.

Avec ce point du match nul, le troisième en trois matchs, les Marseillais gardent leur destin entre leurs mains et peuvent envisager la suite avec plus de sérénité. Même si les deux premiers matchs laissent des regrets, tant les Olympiens dominaient leur sujet, le partage des points du soir est logique, chaque équipe ayant eu sa période.

Une défaite ce soir aurait considérablement réduit les chances de qualifications de l’OM. La suite, ce sera une réception de la Lazio dans quinze jours au stade Vélodrome, avant de recevoir les Russes du Lokomotiv Moscou et de se déplacer en Turquie pour affronter Galatasaray. Avant le résultat entre Moscou et Galatasaray, tout reste ouvert dans ce groupe E, mais les Olympiens devront désormais gagner s’ils veulent accéder à la phase suivante. Désormais place à la récupération pour l’Olympique de Marseille avant de recevoir le PSG dimanche soir au Vélodrome.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une