Nous suivre

Actualités

Le Placard à Balais #11 : « le quidditch aurait beaucoup à gagner à se développer en milieu scolaire »

Avatar

Publié

le

Dimanche 30 septembre s’est tenu le premier entraînement des Nagas, le quidditch club de Montcornet. Sa particularité ? Ce club est le premier club français né dans la continuité d’une section junior, alors que, généralement, les clubs attendent d’être suffisamment développés avant de créer leur section junior. Clément Rendu et Emmanuel Del Canto, membres fondateurs, nous parlent du développement du quidditch… chez les petits comme les grands ! 

Bonjour Emmanuel et Clément ! Habituellement, les clubs s’installent avant de créer une section jeune. À Montcornet, c’est le contraire qui se produit. Pouvez-vous nous en dire plus sur la manière dont le quidditch s’est développé au collège ?

Disons, en optant pour la version courte[1], que tout est parti d’un vaste canular que nous avons mené auprès de nos élèves de 6ème lors de la rentrée 2014/2015. Nous avons été tellement dépassés par l’ampleur des évènements et par l’enthousiasme des élèves, mais aussi des familles, que nous avons décidé de construire, à 4 collègues (Marlène, Benjamin, Emmanuel & Clément) un projet pédagogique autour du quidditch et du « Monde Magique ». Le Cercle Magus était né. 40 élèves répartis en 4 maisons s’affrontant à coup de matchs et d’ateliers pédagogiques chaque semaine pour arracher la « Coupe des quatre maisons » à la fin de l’année. Ouvert à la rentrée 2015/2016, nous venons d’entamer sa 3ème session. Entre temps les élèves ont rencontré régulièrement une partie des joueurs des Bayards de Reims et ils ont pu se rendre à la Coupe de France 2017 où les Crocs-de-Nuit, la maison victorieuse en 2016, a pu jouer contre les Paris-Titans[2]. Parallèlement plusieurs médias se sont penchés, directement ou indirectement, sur le projet : les journaux locaux comme La Thiérache, Le Courrier ou l’Aisne’Mag, mais aussi Le Figaro, France 3 Picardie, l’émission  »C

dans l’air » sur France 5, les services de communication du rectorat de Picardie et la Gazette du sorcier. C’est vraiment une expérience très enrichissante pour les élèves comme pour nous.

Maintenant, le quidditch à Montcornet se développe également sous la forme d’un club ouvert à tous. Comment cela s’est-il construit ?

La lassitude d’être sur le banc de touche ? Plus sérieusement, nous avons été sollicités par une partie des élèves sortant du projet qui souhaitaient continuer l’aventure une fois en troisième ou au lycée. Les différentes portes-ouvertes du Cercle-Magus ont aussi amené vers nous des proches des élèves : amis, cousins/cousines, frères & sœurs et mêmes des parents ainsi que des personnes complétement extérieures. Nous avons réalisé une petite enquête au printemps dernier pour voir si l’ouverture d’un club serait envisageable et les résultats furent très positifs. C’est à partir de là que la machine s’est mise en marche.

Pourquoi avoir choisi le nom des Nagas ?

L’idée est venue durant la phase de création. Nous cherchions quelque chose de graphique et qui n’était pas encore utilisée dans la communauté. L’idée d’une créature serpentine et reptilienne s’est imposée. Restait à choisir un nom. Nous avons pensé aux gorgones, aux chimères, ou aux méduses mais « nagas » sonne terriblement mieux. Nous avons alors opté pour une interprétation libre à la croisée des mythes grecs et indiens. Nous sommes aussi partis sur une référence mythologique pour se détacher d’Harry Potter. Ce lien reste très fort pour le Cercle Magus car il nous offre de nombreuses opportunités pédagogiques, mais pour les Nagas nous souhaitions nous en affranchir et se concentrer sur l’aspect sportif. Pour le logo, le symbole d’une créature pétrifiant ses victimes a plu au reste du bureau de l’association. Espérons que cela fonctionnera.

Clément Rendu – © Emmanuel Del Canto

Contrairement à la plupart des clubs -accessibles dès 16 ans- les Nagas accepte les adhérents dès 14 ans, soit l’âge à partir duquel les collégiens ne bénéficient plus de l’activité du Cercle Magus. Avez-vous des « graines de champions » qui ont manifesté un intérêt pour poursuivre vers le quidditch adulte ?

C’est pire que cela. On s’approche du harcèlement pour obtenir les bulletins d’adhésions. Heureusement l’attente touche à sa fin. Pour l’ouverture du club « les champions » devraient représenter une grosse moitié de l’effectif, soit une petite dizaine environ. Nous pensons, ou plutôt nous espérons, que cela s’étoffera par la suite en recueillant les fruits du Cercle Magus. S’il faut citer des noms, on peut le faire : Alexia, Thibault, Kimberley, Mathis, Tiphanie, Mathilde, Kilian, Léane, Chloë …

Quels sont les objectifs de chacun des clubs pour la saison 2018-2019 ?

Pour le Cercle Magus, cette année est une année charnière. Nos élèves historiques, qui formaient le gros de nos troupes, sont sortis du projet après 3 ans de service (même s’ils ne restent jamais bien loin et que nous en formons certains à devenir arbitre). Nos effectifs ont donc connu un profond renouvellement. Il nous faut former une nouvelle génération, trouver le bon poste pour chacun et récréer des collectifs au sein de chaque maison. Bien entendu le but est de mener à bien la 3ème édition de la « Coupe des quatre maisons ». Enfin, les Cryophoenix de la maison Mortarion, victorieux en juin dernier, ont été invités par la FQF pour jouer à leur tour contre les Titans lors de la prochaine Coupe de France. Les modalités de cette manifestation étant en train de changer, nous attendons impatiemment de savoir où et quand il se tiendra, pour étudier la faisabilité de notre venue.

Pour les Nagas, l’objectif n°1 à court terme est de former un groupe pérenne avec des habitudes de jeu et si, les occasions se présentent, de faire quelques rencontres avec les équipes proches géographiquement. Pour commencer, nous sommes plutôt dans l’optique de faire connaître le sport, de passer de bons moments, de transpirer à grosses gouttes et de progresser tranquillement. Pour les plus jeunes du club, le but est de les maintenir dans la pratique du quidditch pour qu’ils puissent ensuite s’investir dans le club ou en rejoindre un autre lorsqu’ils partiront faire leurs études supérieures. Si tout fonctionne correctement, on espère rentrer dans une dimension plus compétitive d’ici 1 à 2 ans quand la grande majorité des membres du club aura plus de 16 ans.

Jusque-là, les élèves du Cercle Magus se sont affrontés entre eux et ont fait face aux Titans Paris lors de la Coupe de France 2017. Des matchs contre les autres sections juniors (à Nantes ou à Paris) sont-ils au programme ?

Sur le principe nous sommes pour mais cela demande une certaine planification. Le cadre scolaire n’est pas le plus souple. Il faut convaincre, obtenir les autorisations du CA dans les bons délais, et surtout trouver des financements. Notre isolement géographique est aussi un frein. Jusqu’à présent nous avons toujours réussi à faire avancer le projet donc nous attendons la bonne occasion. Il se murmure qu’une Coupe de France Juniors serait dans les cartons de la Fédération du Quidditch Français. Ce serait assez génial d’y participer. Plus proche de nous, des collègues d’un collège voisin, à Vervins, sont en train de se lancer dans l’expérience du Quidditch. Une délégation est venue participer au grand tournoi, ouvert à tous, qui a clôturé la saison de la « Coupe des quatre maisons » 2017/2018. Nous espérons bien les rencontrer à nouveau cette année et pourquoi pas contaminer d’autres établissements.

Nous avons parlé des deux clubs de Montcornet. Peut-on en savoir plus sur vous, éléments moteurs de ces projets ?

Clément Rendu, 32 ans, professeur d’Histoire-Géographie et d’EMC. Dans le cadre du Cercle Magus, je « dirige » la maison Mortarion (championne en titre, il faut le dire, VIS POTENTIA EST), comme mes 3 collègues j’ai la charge d’un atelier. Des journaux en réalité augmentée façon « Daily Prophet » furent réalisés l’année dernière. Cette année il s’agit d’une campagne d’affichage contre les discriminations. Je gère aussi les aspects graphiques du Cercle Magus (affiches, vidéos, logos, maillots) et une bonne partie des relations avec la FQF. Pour les Nagas j’occupe la fonction de joueur, probablement gardien ou poursuiveur, et de trésorier.

Emmanuel Del Canto, 29 ans pour encore quelques précieux jours, professeur-documentaliste au collège Charles de Gaulle. Dans le Cercle Magus, je suis responsable de la maison Crocs-de-Nuit, qui a remporté la première édition de la Coupe des 4 Maisons. Depuis, on partage, parce qu’on est bons joueurs. A l’image de mes collègues, j’encadre un atelier en lien avec l’univers de la magie. L’année dernière, les élèves ont confectionné leur baguette magique et ont imaginé un sortilège propre à leur maison, sous forme de chorégraphie. Cette année, ils vont être amenés à créer un livre audio pour raconter l’histoire de leur Fondateur. Concernant les Nagas, j’occupe la fonction de président de l’association. Et en jeu, mon poste de prédilection est celui de batteur !

Emmanuel Del Canto – © Clément Rendu

Comment avez-vous découvert le quidditch ?

C.R. : Ayant grandi avec Harry Potter depuis l’adolescence, je connaissais le quidditch comme un aspect de cet univers. Concernant sa transposition sportive, je savais depuis quelques années que des règles existaient pour le quidditch moldu depuis qu’un ami avait pratiqué au Canada dans le cadre d’un voyage universitaire. Je ne pensais pas qu’il existait une fédération structurée au niveau national et international. Finalement c’est en préparant le projet « Cercle Magus » que j’ai véritablement découvert le quidditch comme sport.

E. D. C. : Pendant très longtemps, ma vision du quidditch s’est limitée aux élèves de Poudlard qui s’affrontaient sur des balais volants à quinze mètres de hauteur. J’ai d’ailleurs pratiqué le sport durant de longues heures sur ma vieille Playstation 2 ! Concernant le quidditch moldu, j’avais déjà reçu quelques échos extérieurs et vu défiler quelques images sur Internet, mais je ne me doutais pas que le phénomène avait pris une telle ampleur. J’ai commencé à réellement m’y intéresser lorsque Clément et moi nous sommes penchés sur le Cercle Magus, et nous avons très vite attrapé le virus !

Qu’est-ce qui vous inspire ?

C.R. : Euh … la réponse D. Sinon on dira que tout peut être source d’inspiration. J’aime l’idée d’aller de découverte en découverte, de digérer le tout et d’en faire des projets, de se fixer de nouveaux défis.

E. D. C. : C’est une question difficile. Au départ, j’avais simplement envie de partager ma passion pour l’univers de J.K. Rowling, qui est une formidable ouverture à la littérature. A l’heure actuelle, je dirais que ce sont nos élèves qui constituent ma plus grande source d’inspiration. S’ils n’avaient pas adhéré au projet, nous n’en serions pas là. Par leur engouement, ils stimulent notre créativité et nous poussent à aller toujours plus loin pour les surprendre.

Quels conseils donneriez-vous pour créer sa section jeune (ou sa section adulte !) ?

Installez-vous dans un collège ! Au-delà de la plaisanterie je pense que le quidditch aurait beaucoup à gagner à se développer en milieu scolaire (D’ailleurs on a reçu de nombreuses demandes, questions de la part de professeurs de toute la France sur la page Facebook du Cercle Magus). En termes de visibilité et de normalisation, il y a quelque chose à faire. En dehors de ça, que dire si ce n’est des platitudes ? Garantir une pratique régulière ? Favoriser les sessions de jeu pour être attractif ? Ne pas se lancer avant d’être certain d’avoir un effectif minimal garantissant le bon fonctionnement du club sous peine d’abandon et de découragement ? Mais bon, au regard de notre jeune expérience, est-ce que nous sommes vraiment bien placés pour répondre à cette question ?

Où voyez-vous le quidditch français dans 5 ans ?

Il est encore un peu tôt pour nous pour se prononcer sur cette question. Jusqu’à présent nous avons surtout eu, du fait de la place particulière du Cercle Magus, un rôle d’observateur distant lors des Congrès Fédéraux ou sur les différents groupes de discussion. Nous n’avons sans doute pas encore tous les éléments pour se projeter. Une partie des problématiques nous dépasse complétement. On espère que d’ici là, il continuera à se développer et à se structurer un peu partout, qu’il parviendra à stabiliser ses instances dirigeantes et ses grands rendez-vous, enfin, qu’il se maintiendra dans le groupe de tête des grandes nations du quidditch.

Propos recueillis par Armand Cosseron

[1] La version longue de la création du Cercle-Magus est sur le site du collège Charles de Gaulle de Montcornet.

[2] Ce match des Crocs-de-Nuit face aux Titans Paris est justement l’un des 7 points mémorables de la Coupe de France 2017, selon le média Catch is Good (29/01/2018, consulté le 01/10/2018).


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Cyclisme

Cyclisme – Transferts 2019/2020 : le tableau du mercato

Avatar

Publié

le

Par

Cyclisme 2019/2020 – Retrouvez tous les transferts du mercato des équipes du World Tour, mais aussi des équipes françaises en Continental Pro.

👕 EQUIPES ARRIVÉES DÉPARTS 📝 PROLONGATIONS
AG2R LA MONDIALE C. Champoussin → Chambéry CF
J. Hänninen → (EC Saint-Etienne Loire)
L. Naesen → Lotto-Soudal
A. Vendrame → Androni Giocattoli-Sidermec

Stagiaires :
M. Jorgenson → Chambéry CF
A. Jullien → Chambéry CF
N. Denz → Sunweb
S. Dumoulin → Retraite
H. Dupont → Retraite
S. Vandenbergh → 1 an – 2020
F. Bidard → 2 ans – 2021
J. Duval→ 2 ans – 2021
T. Gallopin → 2 ans – 2021
A. Gougeard → 2 ans – 2021
C. Venturini → 2 ans – 2021
ASTANA PRO TEAM  

A. Aranburu → Caja Rural
D. Martinelli → Deceuninck – Quick-Step
V. Pronskiy → Vino – Astana Motors
H. Tejada → Medellin
A.Vlasov → Gazprom RusVelo

 

 

D. Ballerini → Deceuninck – Quick-Step
D. Cataldo →
Movistar
J. Hirt →
CCC Team
M.C. Nielsen →
EF Education First
D. Villela →
Movistar
A. Zeits → Mitchelton-Scott

 

Z. Bizhigitov → 1 an – 2020
R. Contreras → 1 an – 2020
L. De Vreese → 1 ans – 2020
N. Stalnov → 1 ans – 2020

O. Fraile → 2 ans – 2021
J. Fuglsang → 2 ans – 2021
M. Kudus → 2 ans – 2021
BAHRAIN MERIDA M. Landa → Movistar
W. Poels → Ineos
R. Valls → Movistar
A. Nibali → Trek-Segafredo
V. Nibali → Trek-Segafredo
M. Mohoric → 2 ans – 2021
BORA-HANSGROHE L. Kämna → Sunweb
I. Schelling → SEG Racing Team
D. Formolo → UAE Team Emirates
CCC Team
 

J. Hirt → Astana
F. Masnada
→ Androni Giocattoli
M. Trentin → Mitchelton-Scott
I. Zakarin → Katusha
G. Zimmermann → Tirol

 

J. Koch → 2 ans – 2021
DECEUNINCK – QUICK-STEP
J. Almeida → Hagens Berman-Axeon
A. Bagioli → Colpack
D. Ballerini → Astana
M. Cattaneo → Androni Giocattoli
J. Steimle → Vorarlberg-Santic
S. Steels → Roompot

B. Van Lerberghe → Cofidis
M. Vansevenant → EFC-L&R-Vulsteke
 

P. Gilbert → Lotto-Soudal
D. Martinelli → Astana
E. Mas → Movistar
M. Richeze → UAE Team Emirates

F. Sabatini → Cofidis
E. Viviani → Cofidis

 

D. Devenyns → 1 an – 2020
I. Keisse → 1 an – 2020
J. Alaphilippe → 2 ans – 2021
K. Asgreen → 2 ans – 2021
R. Cavagna → 2 ans – 2021
R. Evenepoel → 2 ans – 2021-2022
F. Jakobsen → 2 ans – 2021
F. Sénéchal → 2 ans – 2021
P. Serry → 2 ans – 2021
DIMENSION DATA (NTT en 2020)
C. Barbero → Movistar
S. Battistella →
DD for Qhubeka
V. Campenaerts →
Lotto-Soudal
B. Dyball →
Sapura
M. Gogl →
Trek-Segafredo
M. Sobrero
→ DD for Qhubeka
A. Stokbro → Riwal Readynez
D. Sunderland → BridgeLane
M. Walscheid → Sunweb
L.Y. Bak → Retraite
M. Renshaw → Retraite
N. Dlamini → 1 an – 2020
E. Gasparotto→ 1 an – 2020
A. Gebrezgabihier → 1 an – 2020
R. Gibbons → 1 an – 2020
B. King → 1 an – 2020
J. Thomson → 1 an – 2020
EF EDUCATION FIRST
 

S. Bissegger → Swiss Racing Academy
K. Halvorsen →
Ineos
M.C. Nielsen →
Astana
N. Powless →
Jumbo-Visma
J. Rutsch
→ Lotto – Kern Haus

L. Villalobos → Aevolo

 

J. Dombrowski → UAE Team Emirates
M. Breschel
→ Retraite
GROUPAMA-FDJ
K. Geniets → Groupama-FDJ Conti

Stagiaires :
A. Brunel → Groupama-FDJ Conti
Z. Jerman → Groupama-FDJ Conti
M. Louvel → VC Rouen 76

B. Vaugrenard → Retraite
S. Morabito → Retraite
D. Hoelgaard → Uno-X
W. Bonnet → 1 an – 2020
B. Armirail → 2 ans – 2021
M. Delage →
2 ans – 2021
V. Madouas →
2 ans – 2021
R. Seigle → 2 ans – 2021
R. Sinkeldam → 2 ans – 2021
INEOS
R. Carapaz → Movistar K. Elissonde → Trek-Segafredo
K. Halvorsen → EF Education First
W. Poels → Bahrain-Merida
D. Rosa →
Arkéa-Samsic
O. Doull → 2 ans – 2021
C. Lawless → 2 ans – 2021
B. Swift → 2 ans – 2021
E. Dunbar → 3 ans – 2022
D. van Baarle → 3 ans – 2022
JUMBO-VISMA
T. Dumoulin → Sunweb
T. Foss
→ Uno-X
N. Powless → EF Education First
D. van Poppel
→ Wanty Gobert
D. Olivier → Retraite
K. Bouwman → 2 ans – 2021
R. Gesink →
2 ans – 2021
S. Kruijswijk→
2 ans – 2021
S. Kuss →
2 ans – 2021
A. Tolhoek→
2 ans – 2021
W. van Aert →
2 ans – 2021
M. Teunissen → 3 ans – 2022
D. Groenewegen → 4 ans – 2023
P. Roglic → 4 ans – 2023
KATUSHA-ALPECIN
Stagiaires :
J. Hollmann → Heizomat Rad-Net.de
N. Haas → Cofidis
V. Kuznetsov →
Gazsprom-RusVelo
I. Zakarin
→ CCC Team
LOTTO-SOUDAL
J. Degenkolb → Trek-Segafredo
J. Dibben →
Madison Genesis
P. Gilbert
→ Deceuninck – Quick-Step
K. Goossens → Lotto-Soudal U23
S. Oldani → Kometa U23
G. Thijssen → Lotto-Soudal U23
B. Van Moer → Lotto-Soudal U23
T. Benoot → Sunweb
V. Campenaerts →
Dimension Data
L. Naesen →
AG2R La Mondiale
M. Monfort → Retraite
F. Frison → 2 ans – 2021
MITCHELTON-SCOTT
B. Peak → SEG Racing
K. Groves → SEG Racing
A. Zeits → Astana
Stagiaire :
J. Fouché → Wiggins Le Col
M. Trentin → CCC Team
M. Hayman
→ Retraite
MOVISTAR
J-D. Alba → Coldeportes-Zenu
D. Cataldo →
Astana
G. Cullaigh →
Wiggins Le Col
I. Elosegui → Lizarte
J. Jacobs → Lotto-Soudal U23
E. Mas → Deceuninck – Quick-Step
E. Rubio → Vejus Aran
D. Villela → Astana
 

W. Anacona → Arkéa-Samsic
C. Barbero →
Dimension Data
R. Carapaz →
Ineos
M. Landa →
Bahrain-Merida
N. Quintana → Arkéa-Samsic
J. Sutterlin → Sunweb
R. Valls → Bahrain-Merida

 

A. Amador → 2 ans – 2021
J. Arcas →
2 ans – 2021
H. Carretero→
2 ans – 2021
I. Erviti→
2 ans – 2021
L. Mas →
2 ans – 2021
N. Oliveira→
2 ans – 2021
A. Pedrero →
2 ans – 2021
J.J Rojas → 2 ans – 2021
SUNWEB
 

T. Arensman → SEG Racing Team (en 2020)
T. Benoot → Lotto-Soudal
A. Dainese → SEG Racing Team
N. Denz →
AG2R La Mondiale
M. Donovan →
Wiggins Le Col
N. Eekhoff →
Development Sunweb
F. Gall →
Development Sunweb
M. Salmon → Development Sunweb
F. Stork →
Development Sunweb
J. Sutterlin → Movistar

 

T. Dumoulin → Jumbo-Visma
L. Kämna →
Bora-Hansgrohe
M. Walscheid →
Dimension Data
R. Curvers → Retraite
C. Bool → 2 ans – 2021
C. Haga →
2 ans – 2021
M. Kanter →
2 ans – 2021
M. Matthews
2 ans – 2021
M. Storer →
2 ans – 2021
M. Tusveld →
2 ans – 2021
TREK – SEGAFREDO
K. Elissonde → Ineos
A. Fancellu →
Polartec-Kometa
A. Kamp →
Riwal Readynez
E. Liepins →
Wallonie-Bruxelles
J. Mosca 
→ D’Amico-UM Tools
A. Nibali → Bahrain-Merida
V. Nibali → Bahrain-Merida
Stagiaires :
N. Debeaumarché → SCO Dijon
J.P. Lopez → Kometa
J. Degenkolb → Lotto-Soudal
M. Gogl →
Dimension Data
M. Irizar →
Retraite
J. Pantano → Retraite
T. Skujins → 1 an – 2020
J. Bernard →
2 ans – 2021
G. Ciccone
2 ans – 2021
R. Mullen 2 ans – 2021
A. Kirsch 2 ans – 2021
K. Reijnen 2 ans – 2021
E. Theuns 2 ans – 2021
UAE TEAM EMIRATES A.C. Ardila → EPM
M. Bjerg → Hagens Berman-Axeon
A. Covi → Colpack
J. Dombrowski → EF Education First
D. Formolo → Bora-Hansgrohe
B. McNulty → Rally
M. Richeze → Deceuninck – Quick-Step
S. Consonni → Cofidis
D. Martin → Israel Cycling Team
S. Petilli → Wanty Gobert

R. Costa →
1 an – 2020
M. Marcato →
1 an – 2020
A. Riabushenko →
1 an – 2020
S
.E. Bystrom → 2 ans – 2021

A. Kristoff → 2 ans – 2021
T. Pogacar
4 ans – 2023


COFIDIS
S. Consonni → UAE Team Emirates
N. Haas → Katusha
G. Martin → Wanty Gobert
F. Sabatini → Deceuninck – Quick-Step
A. Viviani → Arvedi

E. Viviani → Deceuninck – Quick-Step
E. Finé → VC Villefranche Beaujolais

Stagiaires :
P. Leyder → EC Saint-Étienne Loire

H. Hofstetter → Israel Cycling
J. Simon → Total Direct Énergie
B. Van Lerberghe → Deceuninck – Quick-Step
L.A. Maté → 1 an – 2020
P.L. Périchon →
1 an – 2020
S. Rossetto → 1 an – 2020
N. Berhane → 2 ans – 2021
Je. Herrada→
2 ans – 2021
Jo. Herrada →
2 ans – 2021
K. Vanbilsen → 2 ans – 2021
TOTAL DIRECT ÉNERGIE
L. Manzin → Vital Concept
J. Simon → Cofidis
D. Van Gestel → Sport Vlaanderen-Baloise

Stagiaires :
E. Bernard → Vendée U
V. Ferron → Vendée U
C. Orceau → Vendée U
Y. Gene → Retraite
P. Quemeneur → Retraite
L. Calmejane → 2 ans – 2021
D. Gaudin → 2 ans – 2021
A. Petit → 2 ans – 2021
ARKEA-SAMSIC
W. Anacona → Movistar
D. Quintana →
Neri Sottoli-Selle Italia-KTM
N. Quintana →
Movistar
D. Rosa →
Ineos
C. Swift →
Madison Genesis

Stagiaires :
A. Doleatto → Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme
Z. Jerman → EC Saint-Étienne Loire
F. Lecamus-Lambert → Pays de Dinan
M. Daniel → Retraite
A. Moinard →
Retraite
R. Wagner → Retraite
VITAL CONCEPT – B&B HOTELS
 

M. Chevalier → VC Pays de Loudéac

 

L. Manzin → Total Direct Énergie
B. Coquard → 2 ans – 2021
DELKO MARSEILLE
PROVENCE KTM
P. Barbier → Natura4Ever-Roubaix-Lille Métropole
J. Jules →
Wallonie-Bruxelles
D. Rajovic
→ Adria Mobil

Stagiaires :
S. Carr → AVC Aix-en-Provence
A. Delettre → VC Villefranche Beaujolais
M. Guichard → Team Pro Immo Nicolas Roux
I. Filosi → Bardiani-CSF
J. El Fares → 1 an – 2020
D. Fernandez → 1 an – 2020
E. Siskevicius → 1 an – 2020

Dicodusport


Lire la suite

Coupe du monde de rugby à XV 2019

Coupe du monde 2019 : qui est le joueur le plus petit ? Le plus lourd ? Le plus âgé ?

Avatar

Publié

le

Par

Getty Images

Ce sont 630 joueurs qui ont été convoqués par l’ensemble des 20 nations qui disputeront la Coupe du monde de rugby 2019, au Japon. Revue d’effectif(s).

Parmi ces 630 nommés, quelques joueurs se démarquent, selon leur taille, leur poids ou leur âge. C’est le cas de Rory Arnold, le deuxième ligne australien, qui rejoindra le Stade Toulousain après le Mondial nippon. Le frère de Richie, déjà membre du club haut-garonnais, mesure 2,08 m, rien que ça. Le bougre peut atteindre les 4 mètres lorsqu’il est porté en touche, les bras tendus. À l’inverse, le demi de mêlée namibien Damian Stevens, joueur des Boland Cavaliers et surtout, des Natal Sharks, en Afrique du Sud, cumule les « distinctions », avec la palme du joueur le plus petit (1m64) et celle du plus léger (68 kg). Pas de quoi effrayer celui qui disputera une deuxième Coupe du monde.

À l’opposé de Damian Stevens sur la balance, le Racingmen Ben Tameifuna. Le pilier des Tonga pèse, à son poids de forme, 140 kg. Celui qui aurait pu porter le maillot des All Blacks, doté d’une technique certaine balle en main, croisera le chemin du XV de France dans la poule C (le dimanche 6 octobre à 9h45).

Ben Tameifuna, le bulldozer des Tonga – PhotoSport

Sergio Parisse, l’éternel

Côté âge, le Néo-Zélandais d’origine, Luke Thompson, disputera sa quatrième Coupe du monde avec le Japon, à l’âge de 38 ans. L’homme aux 66 sélections sous le maillot des Brave Blossoms joue actuellement pour la franchise des Sunwolves, en Super Rugby. Une nouvelle fois, le joueur le plus jeune est géorgien : le talonneur Vano Karkadze aura 19 ans, 2 mois et 29 jours lorsque la Géorgie affrontera le Pays de Galles, ce lundi 23 septembre (12h15). Le Briviste ne battra pas son compatriote Vasil Lobzhanidze (18 ans, 10 mois et 22 jours) lors du Mondial 2015.

Enfin, Sergio Parisse (Italie) sera bel et bien le joueur le plus capé des 630 joueurs présents au Japon, avec 140 sélections au compteur, devançant le capitaine du Pays de Galles Alun-Wyn Jones (128 sélections) et le Néo-Zélandais Kieran Read (122).

Dicodusport


Lire la suite

Basket-ball

NBA : Les Golden State Warriors présentent 6 nouveaux maillots

dicodusport

Publié

le

Getty Images

NBA – Les Golden State Warriors ont présenté pas un, pas deux, pas trois, pas quatre, non, pas cinq non, mais bien six nouveaux maillots pour la nouvelle saison.

L’avantage pour les Warriors, c’est qu’au milieu des 6 maillots, il y en a forcément un qui plaira aux supporters.

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Paracyclisme : le Belge Maxime Hordies remporte la médaille d’or en H1

dicodusport

Publié

le

Pixabay / Mzter

Paracyclisme – Les championnats du monde de paracyclisme ont pris fin dimanche à Emmen aux Pays-Bas. Deux Belges ont accédé au podium. De leurs côtés, les athlètes américains sont repartis avec six médailles.

Maxime Hordies, champion du monde en H1

Le handbiker belge Maxime Hordies s’est imposé au sprint face à son concurrent italien Fabrizio Cornegliani en catégorie H1. Le Belge de 23 ans a ainsi remporté son premier titre mondial et a permis à son pays de décrocher sa quatrième médaille lors des Mondiaux d’Emmen. Son compatriote Jean-François Deberg a terminé second de la course sur route en classe H3, décrochant ainsi l’argent, juste derrière l’Allemand Vico Merklein.

6 médailles pour les athlètes américains

Si le Breton Alexandre Leauté avait réussi à décrocher la première place en classe MC2, le jour précédent, aucun Français n’a réussi à rejoindre le podium dimanche. David Geslot s’est classé sixième de la course T1 et Florian Jouanny est arrivé septième de la course en classe MH2. De leurs côtés, les Américains ont enchaîné les récompenses, avec pas moins de six médailles remportées. Byle Ryan a décroché l’or en MT2, David Thomas et Travis Gaertner l’argent et le bronze en MH4. William Groulx remporte le bronze en MH2, Alicia Dana l’argent en WH3 et Oksana Masters l’argent en WH5.

Vélos à mains, des performances toujours améliorées

Les petites améliorations techniques des équipements permettent souvent de faire la différence, dans un sport ou la victoire se joue souvent à quelques secondes. Les avancées high-tech sont de grands atouts pour les athlètes, selon le site laspheretech.fr. Elles leur permettent, en effet, d’être plus performants et efficaces.

Selon une étude menée par l’Université technologique d’Eindhoven, l’Université de Liège et l’Université Nationale d’Irlande, les paracyclistes pourraient également profiter des améliorations de la résistance aérodynamique des vélos à mains. Une position optimale sur un vélo à main pourrait ainsi permettre aux paracyclistes de gagner quelques secondes au chrono finale.

Dicodusport


Lire la suite

Coupe du monde de rugby à XV 2019

Coupe du monde 2019 : l’Afrique du Sud peut y croire

dicodusport

Publié

le

Springboks Twitter

Chaque jour, retrouvez nos présentations des 20 nations qui vont participer à la Coupe du monde de rugby 2019, au Japon. Place à l’Afrique du Sud, 4ème nation au classement World Rugby.

C’est un fait, les Springboks sont en forme. Vainqueur du Rugby Championship pour la première sous ce nom, l’Afrique du Sud aborde le Mondial avec des ambitions de titre légitimes. Dans une poule B dans laquelle elle se frottera dès samedi aux All Blacks pour le choc de la phase de poules, les Boks peuvent, au pire, prendre la deuxième place qualificative, devant l’Italie, le Canada et la Namibie. Une chose est sûre, les coéquipiers de Cheslin Kolbe ont de quoi faire peur.

Historique en Coupe du monde

1987 : Absente
1991 : Absente
1995 : Vainqueur
1999 : Troisième
2003 : Quart de finaliste
2007 : Vainqueur
2011 : Quart de finaliste
2015 : Troisième

Les cinq derniers matchs de l’Afrique du Sud

6 septembre 2019
🇯🇵 Japon 7 – 41 Afrique du Sud  🇿🇦

17 août 2019
🇿🇦 Afrique du Sud 24 – 18 Argentine 🇦🇷

10 août 2019
🇦🇷 Argentine 13 – 46 Afrique du Sud 🇿🇦

27 juillet 2019
🇳🇿 Nouvelle-Zélande 16 – 16 Afrique du Sud 🇿🇦

20 mars 2019
🇿🇦 Afrique du Sud 35 – 17 Australie 🇦🇺

Cheslin Kolbe, la fusée des Springboks – SA Rugby

La liste des 31 joueurs sélectionnés

Avants :
Frans Malherbe, Vincent Koch, Steven Kitshoff, Trevor Nyakane, Tendai Mtawarira, Malcom Marx, Schalk Britz, Bongi Nbonambi, Lood de Jager, Eben Etzebeth, Franco Mostert, RG Synman, Kwagga Smith, Duane Vermeulen, Siya Kolisi (cap), Pieter-Steph Du Toit, François Louw

Arrières :
Faf de Klerk, Herschel Jantjies, Cobus Reinach, Handre Pollard, Elton Jantjies, Lukhanyo Am, Francois Steyn, Jesse Kriel, Damian De Allende, Cheslin Kolbe, Warrick Gelant, S’bu Nkosi, Willie Le Roux, Makazole Mapimpi

Le calendrier de l’Afrique du Sud au Japon (poule B)

Samedi 21 septembre, à 11h45 sur TF1
🇳🇿 Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud 🇿🇦

Samedi 28 septembre, à 11h45 sur TF1
🇿🇦 Afrique du Sud – Namibie 🇳🇦

Vendredi 4 octobre, à 11h45 sur TF1 puis TMC
🇿🇦 Afrique du Sud – Italie 🇮🇹

Samedi 12 octobre, à 12h15 sur TF1
🇿🇦 Afrique du Sud – Canada 🇨🇦

Dicodusport

 


Lire la suite

Fil Info

CyclismeIl y a 4 heures

Cyclisme – Transferts 2019/2020 : le tableau du mercato

Cyclisme 2019/2020 - Retrouvez tous les transferts du mercato des équipes World Tour, mais aussi des équipes françaises en Continental...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 6 heures

Coupe du monde 2019 : qui est le joueur le plus petit ? Le plus lourd ? Le plus âgé ?

Ce sont 630 joueurs qui ont été convoqués par l'ensemble des 20 nations qui disputeront la Coupe du monde de...

Basket-ballIl y a 7 heures

NBA : Les Golden State Warriors présentent 6 nouveaux maillots

NBA - Les Golden State Warriors ont présenté pas un, pas deux, pas trois, pas quatre, non, pas cinq non,...

CyclismeIl y a 7 heures

Paracyclisme : le Belge Maxime Hordies remporte la médaille d’or en H1

Paracyclisme - Les championnats du monde de paracyclisme ont pris fin dimanche à Emmen aux Pays-Bas. Deux Belges ont accédé...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 8 heures

Coupe du monde 2019 : l’Afrique du Sud peut y croire

Chaque jour, retrouvez nos présentations des 20 nations qui vont participer à la Coupe du monde de rugby 2019, au...

FootballIl y a 9 heures

La France progresse au classement FIFA

Le nouveau classement FIFA est tombé ce jeudi. Si la Belgique garde la tête, la France se rapproche en dépassant...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 10 heures

Nos favoris pour la Coupe du monde de rugby 2019

La Coupe du monde de rugby 2019 débute ce vendredi, au Japon. Dicodusport vous dévoile ses trois grands favoris de...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 13 heures

Coupe du monde 2019 : le Pays de Galles, un outsider à prendre au sérieux

Chaque jour, retrouvez nos présentations des 20 nations qui vont participer à la Coupe du monde de rugby 2019, au...

FootballIl y a 15 heures

Coup d’envoi pour la Ligue Europa version 2019-2020

Après la Ligue des Champions, place aujourd’hui à la reprise de la Ligue Europa. Une édition qui s’annonce une nouvelle...

Mondiaux d'athlétisme 2019Il y a 15 heures

Mondiaux d’athlétisme : focus sur le 100 m et 110 m haies

A quelques semaines des Mondiaux d'athlétisme à Doha, Dicodusport vous propose un focus sur les athlètes à suivre pour chaque...

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nos débats

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2019 - Tous droits réservés