Nous suivre

Biathlon

Le sacre de Quentin Fillon Maillet sur l’individuel à la loupe

Nicolas Jacquemard

Publié le

Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – BIATHLONQuentin Fillon Maillet s’est imposé sur l’individuel, malgré deux fautes derrière la carabine, dans des conditions plutôt bonnes. On passe le sacre du Français à la loupe, pour voir comment il a construit sa victoire. 

Le leader de la Coupe du monde ne pensait pas avoir gagné avec ses deux fautes, mais sa course « monstrueuse », comme l’a qualifiée Martin Fourcade, lui a permis d’aller chercher sa première breloque en or.

Intouchable sur les skis

Déjà, Quentin Fillon Maillet s’est emparé du meilleur temps de ski, avec 21 secondes d’avance sur un certain Johannes Boe, et 37 sur Alexander Loginov. À noter que, QFM à part, tous les Français ont bien skié, puisque Fabien Claude a le 6ème temps, Simon Desthieux le 11ème et Émilien Jacquelin le 14ème.

Si on décortique sa course, Quentin Fillon Maillet est parti prudemment par rapport à ses autres adversaires, avec (seulement) le septième temps de ski du premier tour. Il a ensuite le meilleur temps sur les quatre boucles suivantes. Pour être précis, il a le meilleur chrono dans les tours deux, trois et quatre, et il est à un centième de Johannes Boe sur le dernier tour, donc dans le même temps. Si le Norvégien avait skié plus vite que le Français sur un effort court lors du relais mixte, le leader de la Coupe du monde a confirmé que cette piste lui convenait à merveille sur un effort long, comme l’avait prédit la légende Ole Einar Bjoerndalen. Rien que ça.

Rapide aussi derrière la carabine

Neuvième temps de tir cumulé pour QFM, à 17 secondes de Timofey Lapshin qui a seulement réalisé 15/20. Sur les couchés, où il tire à 9/10, le Français a assuré, avec le 13ème temps du premier, et le 48ème du deuxième. C’est sur le debout que le Jurassien a fait la différence, là aussi à 9/10, avec à chaque fois le 6ème temps de tir. Comme depuis le début de la saison, Quentin Fillon Maillet est très en confiance sur les tirs debouts, et il réussit à tirer vite et bien, que ce soit en confrontation ou dans les courses contre-la-montre.

Dernier indicateur intéressant, le temps passé sur le pas de tir qui comprend l’entrée, l’installation, le tir et la sortie. Et là aussi, QFM est parmi les meilleurs. Le Tricolore était parfaitement concentré sur ce qu’il devait faire, et il a tout exécuté à la perfection ou presque, puisque deux balles sont dehors. On ne peut pas parler de course parfaite, mais les différents indicateurs confirment que Quentin Fillon Maillet était en mission, dans une bulle dont personne ne pouvait le sortir.

Les Jeux Olympiques ne font que commencer et pour le moment, la stratégie du Jurassien de ne faire aucune impasse, contrairement aux Norvégiens et aux Suédois, est payante. Quatre courses à disputer, trois individuelles et une en relais, et il sera à chaque fois un prétendant sérieux à la médaille, pour ne pas dire à l’or olympique.

Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *