Nous suivre

Ligue 1 2021-2022

Ligue 1 : Reims et Metz font la bonne opération, Troyes et Angers se neutralisent

Publié

le

Ligue 1 : Reims et Metz font la bonne opération, Troyes et Angers se neutralisent
Photo Icon Sport

LIGUE 1 2021-2022 – Après les victoires de Nice, Lille et du Paris SG ce samedi soir, la 8ème journée de Ligue 1 se poursuivait avec 6 matchs au programme. Après le nul entre Bordeaux et Rennes, Reims s’est imposé face à Nantes 3-1, alors que Troyes et Angers ont fait match nul (1-1). Metz l’a emporté sur la pelouse du Stade Brestois sur le score de 1-2. 

Brest 1-2 Metz

Brest et Metz s’affrontaient cet après-midi dans l’espoir de décrocher enfin une victoire cette saison. Avant la rencontre, les deux formations étaient engluées dans le fond classement (18ème et 20ème). Evoluant à domicile, Brest avait plus de pression que son adversaire. Les Messins s’imposent sur le score de 2-1 grâce à des buts inscrits pas Nicolas de Préville (27ème) suite à une belle passe de Lamine Gueye et Fabien Centonze (74ème) dans son style caractéristique qu’on lui connait. Entre temps, Romain Faivre, le milieu offensif avait remis les deux équipes à égalité sur pénalty. Une victoire qui va faire du bien pour les hommes de Fréderic Antonetti qui engrangent de la confiance tandis que du côté de Brest, c’est la grise mine après ce match perdu. Plus entreprenants, les Brestois laissent une nouvelle fois échapper la victoire, et on a le sentiment vu de l’extérieur que le message et les consignes du coach Der Zakarian ont du mal à être assimilés.

Reims 3-1 Nantes

Face à une équipe du FC Nantes en pleine confiance suite à ses deux victoires à Angers (1-4) et face à Brest cette semaine (3-1), les Rémois avaient pour objectif pour de faire plaisir à leurs supporters en ouvrant leur compteur de victoires à domicile cette saison, et de briser une série qui dure depuis un moment. Contrat rempli puisque les joueurs d’Oscar Garcia se sont imposés sur le score de 3 buts à 1. La première période fut fermée, avec deux équipes bien organisées. En deuxième période, les Rémois ont ouvert le score grâce à un but de Thomas Foket sur corner (51ème). 10 minutes plus tard, c’est le très en forme Moses Simon qui égalisait à 1-1 suite à une belle frappe décrochée dès 16 mètres. En fin de match, un doublé de Hugo Ekitike (72ème et 78ème) a permis au Stade de Reims de tuer le match. Coup d’arrêt du côté de FC Nantes qui n’avait peut-être pas la fraicheur physique et mentale sur ce match pour espérer l’emporter. Du côté de Reims, le club champenois met fin à série de 12 matchs sans victoires à domicile, qui durait depuis le 24 janvier et un match face à Brest.

Troyes 1-1 Angers

Plutôt à leur avantage sur l’aspect défensif face à Marseille cette semaine, les Angevins avaient l’envie de montrer davantage sur le plan offensif. Pour le FC Troyes, la semaine a été difficile et le match à Lyon a laissé des traces. Karim Azamoum s’est rompu le ligament croisé du genou gauche tandis que Philippe Sandler s’est claqué à la cuisse droite. Du coup, l’entraineur Laurent Battles a dû bricoler en défense puisqu’il ne peut toujours pas compter sur Adil Rami, pas prêt physiquement, ni sur Erik-Palmer Brown. Au milieu de terrain, l’Estac manque également de munitions, puisque l’entraineur troyen a dû faire appel à un jeune du centre de formation, Derek Mazou-Sacko, âgé de 16 ans, pour combler aux blessures de Tardieu, Diagomé ou Metinho. Gérald Baticle doit être satisfait du résultat puisque Angers ramène le point du match nul de Troyes 1-1.

Bien plus entreprenants dans le jeu (65% de possession, 17 frappes, 9 corners à 2), les Angevins ont manqué de réalisme par moment pour tuer le match. Ils se sont fait contrer en première période suite à une lumineuse action en solitaire de Mama Baldé (22ème). Angers est revenu au score en deuxième mi-temps après un pénalty transformé de Thomas Mangani, suite à une faute du défenseur troyen Giraudon. En fin de match, les supporters du club de l’Aube ont cru que leur équipe allait repartir avec la victoire quand Oualid El Hajjam a sauté plus haut que tout le monde sur un corner, pour effectuer une tête imparable pour le gardien angevin Bernardoni, mais la VAR est intervenue pour signifier un hors-jeu sur l’action.

À lire aussi


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une