Nous suivre

Football

Ligue Europa (8èmes) : L’OM défait à Villarreal mais qualifié en quarts

Etienne Goursaud

Publié le

Ligue Europa (8èmes) L'OM défait à Villarreal mais qualifié en quarts
Photo Icon Sport

LIGUE EUROPA 2023/2024 – L’OM a souffert face aux Espagnols de Villarreal, avec cette défaite 3-1. Sans conséquence. Les Olympiens sont qualifiés en quarts. Mais que ce fut dur ce jeudi soir pour les Marseillais, menés 3-0.

L’OM dans les cordes dans le premier acte

Que ce fut compliqué ce match. On le craignait, avec cette composition défensive, composée par Jean-Louis Gasset, mais l’OM a beaucoup subi en ce début de match. Le sous-marin jaune de Villarreal n’avait rien à perdre, après la rouste du match aller (0-4) au Vélodrome. Et s’est jeté à corps perdu dans ce match. Pour alerter à plusieurs reprises la cage de l’OM. Il faut un grand Chancel Mbemba pour sauver le coup devant Alexander Sorloth, qui avait échappé au reste de la défense marseillaise (8e). Tandis que Gonçalo Guedes (14e) et de nouveau Alexander Sorloth (17e), inquiètent Pau Lopez, vigilant sur les deux tentatives. Alors que Jonathan Clauss est tout heureux de ne pas marquer dans ses propres filets (24e). Seul Jordan Veretout tentera de répliquer (30e).

Mais, en toute logique, les Espagnols ouvrent le score. Sur un beau centre de la droite, Étienne Capoue pique sa tête (1-0, 32e). Le Français proche du doublé deux minutes plus tard (34e), avant de faire passer un dernier frisson avant la mi-temps (45+1). Les occasions pleuvent de partout et sur un ballon repoussé, Geoffrey Kondogbia est proche de l’égalisation (36e). Néanmoins, l’OM ne s’en sort pas trop mal avec ce score de 1-0 en leur défaveur à la pause.



Marseille au bord du précipice

Au retour des vestiaires, Pierre-Emerick Aubameyang, dans une position incroyable face au gardien adverse, manque le cadre et de plier définitivement cette double confrontation (48e). Six minutes plus tard, Villarreal en met un 2e. Alexander Sorloth, qu’on pensait un peu trop parti en profondeur, ajuste parfaitement sa frappe. Et la VAR, après de longues minutes, valide le but (2-0, 58e). Les Espagnols ont alors fait la moitié du chemin. L’OM réagit. Jusque-là très apathiques, les Marseillais en remettent un peu plus. Mais la domination reste espagnole. Mais sans réelles occasions depuis le but.



Du moins jusqu’à cette double occasion. Une tête à bout portant repoussé par Pau Lopez, avant que Gonçalo Guedes ne voie sa reprise passer juste au-dessus (73e). Malgré tout, la furia espagnole se fait moins présente, alors que les minutes défilent. Jonathan Clauss est proche du cadre. On pense alors l’OM tiré d’affaire. Mais Yerson Mosquera plante une tête victorieuse et ramène Villarreal à un petit but des prolongations (3-0, 85e).

Plus que jamais, l’OM est dans les cordes. Et plus que jamais, Villarreal pousse. Cela chauffe sur la cage de Pau Lopez (88e, 90e, 90+2). Finalement, au plus fort de la tempête, Jonathan Clauss libère les Marseillais, sur un service de Pierre-Emerick Aubameyang (3-1, 90+4). Le pire est passé !

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *