Nous suivre

Football

Ligue Europa (Demies) : Marseille concède le nul face à l’Atalanta

Sophie Clapier

Publié le

Ligue Europa (Demies) Marseille concède le nul face à l'Atalanta
Photo Icon Sport

LIGUE EUROPA – Après l’ouverture du score de l’Atalanta à la dixième minute, les Marseillais ont immédiatement réagi. L’OM a ensuite pris la main sur la rencontre, multipliant les occasions et touchant même la barre, mais n’est cependant pas parvenu à doubler la mise. Les Olympiens concèdent le nul (1-1) avant un match retour risqué en Italie.

Mené, l’OM répond

Après dix minutes de possession en faveur de l’OM sans réelle occasion, Gianluca Scamacca débridait la rencontre. Trouvé par Koopmeiners dans le dos de la défense marseillaise, l’Italien trompait López d’une frappe croisée, l’Atalanta prenait les commandes (11′). La formation de Jean-Louis Gasset ne doutait pas longtemps. Quelques instants plus tard, l’un des nombreux corners olympiens était payant. Servi à l’entrée de la surface par Kondogbia, Chancel Mbemba prenait sa chance. D’un tir parfaitement enroulé, il trouvait le poteau droit de Musso avant que le cuir ne finisse sa course au fond des filets, remettant les deux équipes à égalité (20′,1-1).

Le rythme redescendait un temps avant que Marseille ne se projette à nouveau. Aubameyang était contré une première fois sur un centre d’Harit (34′), puis sur un corner tiré par Veretout (37′). Ce dernier voyait ensuite le retour d’Ederson, anéantissant sa chance (38′) avant une énorme occasion marseillaise. Sur un contre, Amine Harit et Aubameyang se retrouvaient face à Djimsiti comme seul défenseur. Le Marocain décalait pour le Gabonais qui croisait trop sa frappe, échouant à quelques centimètres des montants italiens (42′). Attention à ne pas regretter ces opportunités pour l’OM…



1-1, tout reste à faire

Les Olympiens débutaient la seconde période comme ils avaient achevé la première, à l’attaque. Aubameyang s’essayait longue distance, sans danger pour le portier de l’Atalanta, avant de décaler Sarr qui tergiversait un peu trop (48′). Pour réponse, Koopmeiners faisait travailler López mais le gardien marseillais était vigilant (51′). Quatre minutes plus tard, Mbemba profitait de la mauvaise sortie de Musso mais sa tête fuyait le cadre. Entré à l’heure de jeu, Lookman donnait quelques couleurs aux Italiens, mais c’était de courte durée, les Marseillais se projetaient de nouveau.

Sarr pensait doubler la mise pour l’OM, mais le but était logiquement refusé pour un hors-jeu d’Henrique au départ de l’action (64′). Les Marseillais poussaient, mais quand ce n’était pas un pied adverse qui éloignait leurs assauts, c’est la transversale qui s’opposait à eux, Ounahi pouvait en témoigner (73′). Le Vélodrome tremblait une ultime fois sur une frappe de Miranchuk à la 90ème qui léchait le poteau gauche de López avant que Mr Siebert ne siffle la fin du match. Après l’ouverture du score italienne, l’OM a rapidement réagi et aurait pu dû terminer avec la victoire, de quoi nourrir quelques regrets. C’est finalement un match nul 1-1 que concèdent les Olympiens avant un retour risqué en Italie, mais lors duquel tout est possible.

Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, je le partage avec vous.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *