Nous suivre

Biathlon

Martin Fourcade, un grand champion ne meurt jamais

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Biathlon – Sprint Sjusjoen : Martin Fourcade troisième, Johannes Kuehn vainqueur
AFP

Biathlon – Pendant près de 18 mois, Martin Fourcade a fait le dos rond et accepté la suprématie de Johannes Boe. Mais le week-end passé, il a prouvé que les grands champions étaient éternels.

À Oberhof, Martin Fourcade n’a pas simplement gagné deux courses individuelles de suite, comme il en a lui-même plaisanté ensuite sur les réseaux sociaux. Le champion français a triomphé à deux reprises, et avec la manière, nous rappelant ses plus belles années. Certains se focaliseront sur le fait que Johannes Boe était absent et que ces victoires n’ont pas la même valeur, mais les deux courses proposées par le Catalan à Oberhof ont été de la haute voltige.

Un récital signé Fourcade

Sur le sprint d’abord, un tir parfait et des bonnes sensations à skis lui ont permis de triompher en laissant la concurrence à plus de 25 secondes, comme dans ses meilleures années. La poursuite, traditionnellement présente après le format court du sprint, n’était pas au programme lors de cette première étape allemande. Pas de quoi déconcentrer le quintuple champion olympique. Dimanche sur la mass start, dans des conditions compliquées, il a livré une vraie leçon, là aussi à la manière de ses plus grandes chevauchées passées, sans laisser la moindre chance à la concurrence.

Si la suprématie de Johannes Boe, ainsi que l’arrivée de concurrents toujours plus féroces en équipe de France, ont sûrement été plus compliqués à gérer qu’il n’a bien voulu l’admettre, Martin Fourcade est un immense champion, de la trempe des plus grands. Et même quand tout le monde commence à l’enterrer, il répond de la plus belle des manières.

Pourra-t-il pour autant rivaliser avec Johannes Boe sur la fin de saison ? Oberhof a clairement pu être un déclic pour lui, un moyen de se rappeler quel champion il était et même s’il ne peut pas toujours aller aussi vite que le Norvégien, a-t-il vraiment encore des choses à prouver ? En attendant le retour de son meilleur ennemi, il aura tout le loisir de confirmer à Ruhpolding, dès ce week-end.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une