Nous suivre

Mondiaux d‘athlétisme 2019

Mondiaux d’athlétisme : focus sur la marche

Avatar

Publié

le

© Getty Images

À quelques semaines des Mondiaux d’athlétisme à Doha, Dicodusport vous propose un focus sur les athlètes à suivre pour chaque épreuve. Aujourd’hui, place à la marche.

 

© AFP

Hirooki Arai (50 km)
Japon 🇯🇵
31 ans
Championnats du monde
Médaille d’argent (2017)

Jeux Olympiques
Médaille de bronze (2016)

Souvent bien placé, le champion japonais visera une nouvelle médaille à Doha. 10e performance mondiale de la saison, sa seule course lui a permis de se qualifier (3:43:02). Dans un premier temps disqualifié lors des Jeux Olympiques de Rio, il a finalement conservé sa médaille après un appel du Japon.


 

© AFP

Jiayu Yang (20 km)
Chine 🇨🇳
23 ans
Championnats du monde
Médaille d’or (2017)

La jeune Chinoise est la favorite du 20 km féminin. Mais elle devra se méfier de sa compatriote Hong Liu, championne olympique en titre et championne du monde 2015, absente en 2017 car elle était enceinte. Pour son retour à la compétition en début d’année, elle est devenue la première femme de l’histoire à parcourir les 50km en moins de 4 heures (3:59:15). Elle détient actuellement les records du monde du 20 km et du 50 km.


Côté Français

© Newspix / Icon Sport

Yohann Diniz (50 km)
27 ans
Championnats du monde
Médaille d’or (2017)
Médaille d’argent (2007) (2011)

Championnats d’Europe
Médaille d’or (2006, 2010, 2014)

Tenant du titre, le Français fait une nouvelle fois partie des favoris. Valeur sûre de l’équipe de France depuis des années, ces Championnats du monde constituent l’un des derniers challenges du champion avec les Jeux Olympiques de Tokyo. Il ambitionne en effet de terminer sa carrière l’année prochaine dans la seule compétition jamais remportée. En effet, son histoire avec les JO est compliquée : non sélectionné par le DTN en 2004, abandon en 2008, disqualificaton en 2012 et course compliquée en 2016. Touché à la cuisse et à l’estomac, il a également craqué mentalement et abandonné après 33 kilomètres en 2008 après environ 2h24 de course. En 2012, il a fait une chute à 36 km et défaillant, il termine à la 8e place. Il sera finalement disqualifié pour s’être ravitaillé hors zone. Épuisé mentalement et alors qu’il était sur la brèche, il avait terminé la course, mais a appris sa disqualification en zone mixte. Alors en 2016, il est allé au bout de lui-même, il n’a pas voulu abandonner. Il a eu des problèmes gastriques, est tombé deux fois, dans la chaleur étouffante de Rio mais il n’a pas lâché. À l’arrivée, il a eu une petite perte de connaissance et a passé 45 minutes dans la tente médicalisée afin d’être stabilisé. Peu importe le résultat, l’important était de finir. Entre 2018 et 2019, il a eu près d’un an de repos suite à une fracture de fatigue à la hanche. Il a réalisé la meilleure performance mondiale de la saison en 3:37:43.


Comme l’a souligné Yohann Diniz il y a quelques mois, la relève française tarde à arriver au niveau international. Chez les filles, aucune athlète n’a réalisé les critères demandés par l’IAAF. Dans l’histoire des Championnats du monde, peu ont participé, les dernières étant Fatiha Ouali en 2003 et Émilie Menuet en 2015 sur 20 km. Chez les hommes, la relève est incarnée par Gabriel Bordier.

 

Gabriel Bordier (20 km)
21 ans
Championnats d’Europe par équipes
Médaille d’or sur 100m (2017, 2019)

Vice-champion de France 2019 sur 10 km, il a décroché le bronze lors des Championnats d’Europe U23 en 2017. Il aura 22 ans quatre jours après la finale du 20 km qui se déroulera le 4 octobre. L’année dernière, il participait à sa première grande compétition chez les « grands » aux Championnats d’Europe de Berlin. Il avait terminé à la 12e place en 1:22:39. Malheureusement, lors des Championnats d’Europe espoirs cet été, il a abandonné. Il avait débuté dans un groupe de quatre poursuiteurs derrière le Turc Salih Korkmaz, mais il a ensuite laissé filer le petit groupe. Les jambes n’avançaient pas et aux alentours des 10 km, il était hors course et a préféré abandonner un peu avant le 15e km en vue des échéances à venir.

 

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une