Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA 2021/22 : Les Celtics de Juhann Begarin terminent dauphins des Kings en Summer League

Publié

le

Photo Icon Sport

NBA 2021/22 – C’est la compétition qui inaugure chaque année la nouvelle saison de NBA. La Summer League, tournoi estival dans lequel s’affrontent les jeunes qui veulent se faire une place dans la grande ligue, voit cette année les Sacramento Kings remporter le titre. Ces derniers ont largement dominé la finale face aux Boston Celtics du rookie français Juhann Begarin (score final 100-67).

C’est ce qu’on appelle un verrouillage en bonne et due forme. Les Celtics, qui ont scoré en moyenne 100 points sur leurs quatre premiers matchs de cette Summer League, n’ont pas réussi à dépasser la barre des 70 points sur cette finale. La faute à une excellente défense collective des Kings – ce qui n’est, il faut le dire, pas dans leurs habitudes.

Les trois hommes forts de Boston – Aaron Nesmith, Payton Pritchard et Carson Edwards, qui ont joué en NBA la saison dernière – n’ont pas été au niveau attendu. Ils ont cumulé 12 pertes de balles, un plus/minus famélique (-25 de moyenne) et une adresse insuffisante (33% au tir, dont 17% de loin). Du côté des Kings, Louis King (21 points) et le rookie n°9 de draft Davion Mitchell (9 points et 7 passes) ont porté les leurs. Les Kings deviennent la première franchise à remporter deux fois la Summer League, après leur titre en 2014.

Juhann Begarin vers un retour en France la saison prochaine

Un Français figurait donc dans cette finale de Summer League. Juhann Begarin, drafté 45ème par les Celtics le mois dernier, était titulaire au poste d’ailier. Le rookie tricolore a fini le match avec 6 points, 2 passes, 2 contres et 4 pertes de balles. Un match dans les moyennes de ce qu’il a produit pendant la compétition (6.2 points, 3.4 rebonds et 3 passes).

La Summer League n’a fait que confirmer ce que pensait déjà la direction des Celtics à sa draft : Begarin est encore trop tendre pour la NBA. Son physique, à tout juste 19 ans, est déjà «NBA ready» : 1m96 pour 87kg. Mais dans le jeu, le Guadeloupéen est encore trop vert. Il s’est montré trop hésitant en attaque, ce qui a conduit à des mauvais choix qui se traduisent dans les chiffres (39% au tir dont 21% de loin, et 2.8 pertes de balle de moyenne). En défense, s’il a montré de belles choses, il a parfois commis des oublis ou été maladroit dans ses interventions. Un échantillon de 5 matchs est bien sûr trop faible pour juger, et le rookie a d’ailleurs été meilleur sur ses derniers matchs.

L’avenir proche de Begarin pourrait se jouer en France. À tout juste 19 ans, le rookie a encore du temps devant lui. Les Celtics devraient le laisser retourner dans le championnat français pour se former. Il pourrait connaître un destin similaire à son compatriote Guerschon Yabusele, drafté par Boston en 2016. L’ailier fort, tout juste médaillé d’argent aux Jeux Olympiques, était parti jouer une année à l’étranger après sa draft, avant d’être intégré dans l’effectif des Celtics l’été suivant. Lui avait cependant déjà 21 ans. Le processus pour Begarin pourrait être plus long, mais les promesses d’un avenir en NBA sont bel et bien là.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une