Nous suivre

NBA 2022-2023

NBA 2022-2023 Preview : Le Thunder peut-il enfin progresser et sortir des bas-fonds ?

Mathieu Veillon

Publié le

NBA 2022-2023 Preview Le Thunder peut-il enfin progresser et sortir des bas-fonds
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2022-2023 – À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, on se dirige vers la capitale du tanking, chez le Thunder d’Oklahoma City.

Une nouvelle saison passée dans les profondeurs du classement

Alors qu’on pouvait espérer un Thunder plus ambitieux, l’exercice 2021-2022 n’aura été qu’un simple remake de l’année précédente. Les hommes de Mark Daigneault ont fait illusion quelques semaines avant de s’écrouler et d’entrer de nouveau dans la course au first pick de la Draft 2022. Avec un bilan de 24 victoires et 58 défaites, une 14ème place à l’Ouest et le 2ème choix de la Draft 2022, il y a très peu de positif à tirer de cette saison. Au contraire, l’impression qui prédomine est celle que le Thunder fait du surplace et accumule les picks sans résultat apparent.

Pourtant l’équipe a du talent, à commencer évidemment par Shai Gilgeous-Alexander. Le combo-guard de 24 ans a totalisé 24,5 points, 5,9 passes et 5 rebonds de moyenne, signe de son importance sur le terrain. Seul bémol à apporter, ses pourcentages qui sont les pires de sa jeune carrière, avec seulement 45% de réussite au tir dont 30% à 3 points. De quoi s’interroger sur la capacité du jeune joueur du Thunder à devenir un véritable franchise-player pour son équipe ? La saison prochaine nous éclairera certainement sur ce sujet.

Parmi les autres satisfactions dans le roster d’OKC, comment ne pas citer le rookie Josh Giddey ? S’il n’a marqué que 12 petits points avec des pourcentages là aussi décevants (42% au tir dont 26% à distance), il finit la saison en étant meilleur passeur (6,4 de moyenne) et meilleur rebondeur (7,8) de l’effectif. Pas mal du tout pour le 6ème choix de la Draft 2021. Enfin, Luguentz Dort a lui aussi réussi sa saison avec un beau total de 17 points par match et surtout une belle contribution à l’efficacité défensive du Thunder. En effet, s’il y a un seul point positif à retenir dans ce collectif d’OKC, c’est la solidité défensive : avec le 18ème rating défensif (mais le 29ème offensif) le Thunder a de bonnes bases pour le futur de ce côté-là du terrain. Reste à améliorer l’efficacité offensive, à voir si l’intersaison a pu y remédier…


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Isaiah Roby (Spurs), Olivier Sarr (libre), Melvin Frazier (libre), Lindy Waters III (libre), Jaylen Hoard (libre), Zavier Simpson (libre), Georgios Kalaitzakis (libre).

Les prolongations

Mike Muscala, Lu Dort.

Les arrivées

Chet Holmgren (2ème choix Draft 2022), Ousmane Dieng (11ème choix Draft 2022), Jalen Williams (12ème choix Draft 2022), Jaylin Williams (34ème choix Draft 2022).


Le 5 majeur

Shai Gilgeous-Alexander – Luguentz Dort – Josh Giddey – Darius Bazley – Jeremiah Robinson-Earl.

5 Majeur Thunder OKC - NBA 2022-2023

5 Majeur Thunder OKC – NBA 2022-2023 – Visuel Dicodusport

La rotation sur le banc

Meneurs : Tre Mann, Théo Maledon.

Arrières : Ty Jerome, Jalen Williams.

Ailiers : Ousmane Dieng, Aaron Wiggins, Vit Krejci, Kenrich Williams.

Ailiers-forts : Aleksej Pokusevski, Jaylin Williams.

Pivots : Derrick Favors, Mike Muscala, Chet Holmgren (blessé).


Les points faibles/points forts

Points faibles : Un empilement de jeunes talents sans expérience

Si l’on enlève le backcourt SGA-Dort-Giddey qui sera une valeur sûre l’an prochain, ainsi que les vétérans Favors et Muscala, le reste de l’effectif n’est qu’une liste de jeune talents sans grande expérience. Les joueurs comme Darius Bazley, Jeremiah Robinson-Earl (JRE), Ty Jerome, Tre Mann, Aaron Wiggins ou encore Vit Krejci trainent par exemple en NBA depuis une ou plusieurs années sans avoir montré de réel talent extraordinaire. On espère que Ousmane Dieng, Jalen Williams ou encore Jaylin Williams laisseront une trace plus indélébile dans l’esprit des fans du Thunder, même si Dieng semble avoir besoin de plus de temps pour se développer et ne jouera sans doute que très peu cette année.

Autre point faible : le secteur intérieur. Sans sa blessure, Chet Holmgren aurait évidemment trouvé sa place en tant que pivot titulaire dans ce roster mais il faudra attendre l’année prochaine pour le voir promener son grand corps dans les raquettes de la NBA. En son absence, JRE, Derrick Favors et peut-être Mike Muscala ou Jaylin Williams se partageront les minutes poste 5. Pas de quoi inquiéter les intérieurs adverses qui pourront de nouveau faire de gros cartons offensifs en attaque cette saison face au Thunder.

Points forts : La collection de picks de Sam Presti et SGA

Bien évidemment, Shai Gilgeous-Alexander sera de nouveau l’homme fort du Thunder cette saison, mais pour quel résultat ? On l’a dit le roster d’OKC est quantitatif mais pas qualitatif, et le secteur intérieur est trop faible pour être au niveau en NBA. Il parait donc évident que, à un moment donné de l’année, les esprits se tourneront très vite vers la Draft 2023. Dans cette situation, le Thunder aura des atouts intéressants avec leur propre pick ou celui des Clippers s’il est mieux classé, celui des Wizards et le plus favorable des picks entre celui du Heat et celui des Mavericks. Bref, 3 choix dont 2 lottery picks à coup sûr, de quoi espérer enfin tomber sur le first pick l’an prochain, et viser le fameux Victor Wembanyama que tout le monde voudra ? Bis repetita donc cette saison pour Oklahoma City…


Le joueur à suivre : Jalen Williams

Jalen Williams

Jalen Williams – Icon Sport

Petit mot en préambule sur Josh Giddey et Darius Bazley, qui auraient aussi pu figurer dans cette rubrique pour des raisons différentes. Le premier a l’occasion, s’il continue sur la lancée de sa saison rookie, de devenir un joueur majeur du Thunder dans la perspective d’un retour en playoffs. Le second joue son avenir en NBA car il est en fin de contrat l’an prochain et doit absolument convaincre de son utilité alors que des rookies ou sophomores vont pousser fort derrière lui.

Pour parler cette fois de Jalen Williams, le rookie de 21 ans est déjà NBA ready et aura des minutes cette saison sur les postes 2-3. Jalen tournait à 18 points de moyenne l’an dernier en NCAA avec Santa Clara, à 50% au tir et 40% à 3 points, ce qui en faisait l’un des meilleurs shooteurs extérieurs de la cuvée 2022. Sa capacité à créer pour soi-même et pour les autres est un de ses autres points forts. Pour ses points faibles, les capacités athlétiques et notamment la rapidité latérale sont souvent mentionnées, avec aussi des interrogations sur le fait qu’il puisse encore progresser offensivement. Pour autant, le rookie aura sa carte à jouer cette saison dans un effectif qui peine à trouver des remplaçants de qualité, à lui de jouer !


Pronostic en fin de saison : 12èmes à l’Ouest

Cela peut sembler ambitieux au vu des dernières saisons mais la place de 12ème semble jouable pour le Thunder. La concurrence à l’Ouest est moins dense et nombreuses seront les équipes à tanker dans cette conférence. Par ailleurs, le trio SGA-Dort-Giddey devrait rapporter de nombreuses victoires et pourrait être épaulé par des jeunes pousses qui ne demandent qu’à fleurir. Il est toutefois utopique de croire aux playoffs pour OKC au vu de son secteur intérieur et de son manque d’expérience global.

Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *