Nous suivre

NBA 2022-2023

NBA 2022/23 : Olivier Sarr de retour au Thunder !

Tom Compayrot

Publié le

Photo Icon Sport

NBA 2022/23 – Il avait été coupé par les Portland Trail Blazers à la mi-novembre pour une blessure au poignet. Trois mois plus tard, voilà Olivier Sarr repêché par le Thunder d’Oklahoma City, où il a passé sa première saison en NBA. Titulaire d’un two-way contract, il va avoir sa carte à jouer dans une rotation intérieure très faible.

Il avait été coupé dans son élan. Le 21 octobre, à trois jours du début de la saison NBA, Olivier Sarr était diagnostiqué d’une rupture partielle d’un ligament du poignet droit, contractée lors d’un match de pré-saison. Le Niortais venait de passer un mois avec les Blazers. Il avait participé au camp d’entraînement et à la pré-saison, et venait de décrocher un contrat two-way. De quoi lui permettre d’aborder sereinement sa deuxième saison dans la grande ligue. Mais cette blessure, qui nécessite plusieurs semaines de rééducation, était venue ruiner ses espoirs. Il avait été coupé le 18 novembre par les Blazers.

Aujourd’hui, trois mois plus tard, le pivot français est totalement rétabli. Début février, il a disputé ses premiers matchs de G-League pour reprendre le rythme de la compétition. Il a vite repris ses marques, compilant 11.3 points, 6 rebonds et 2.5 contres avec des excellents pourcentages (63% au tir, dont 83% à trois points). Fort de ces performances, il a été signé hier par le Thunder, où il a joué une vingtaine de matchs la saison dernière. Il a bénéficié d’un two-way contract, comme la saison dernière. Son coach Mark Daigneault a livré ses premiers mots sur la signature du Français :

Olivier est un visage familier pour nous, il a déjà joué avec le Blue [équipe de G-League] et le Thunder. Cette continuité va aider parce qu’il va vite comprendre les choses. Il a toujours fait une très bonne impression ici. Et c’est un jeune joueur qui a du potentiel et peut encore progresser. On a hâte de travailler avec lui.

En tant que two-way, le statut de Sarr reste précaire. Il peut se faire couper à tout moment pour faire de la place à un autre joueur. Ce qu’il avait d’ailleurs vécu en fin de saison dernière. Mais au vu de la situation de l’effectif du Thunder, ça ne devrait pas arriver de si tôt. Il est en effet le seul pivot de formation – et joueur de plus de 2m10 – disponible actuellement dans l’équipe. Tous les autres sont blessés. C’est ce qui l’a démarqué des autres candidats à ce contrat, comme Andre Roberson ou un autre Français, Adam Mokoka. En sortie de banc, Sarr pourrait donc avoir quelques minutes de manière régulière. Le temps de prouver qu’il peut rester sur le long terme en NBA.

Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *