Nous suivre

NBA 2022-2023

NBA : Mitchell, Booker, Bucks, les faits marquants de la semaine

Publié le

NBA Mitchell, Booker, Bucks... les faits marquants de la semaine
Photo Icon Sport

SAISON NBA 2022/23 – Cette saison, la rédaction de Dicodusport vous propose tous les lundis le récapitulatif de la semaine passée en NBA. Qui est l’équipe en forme du moment ? L’équipe en difficulté ? Les joueurs de la semaine ? Nous répondrons à ces questions chaque lundi.

L’équipe en forme : les Milwaukee Bucks

Forcément, l’équipe la plus en forme de la semaine était la seule équipe n’ayant toujours pas perdu le moindre match. Ces Bucks, toujours privés de Middleton, sont un véritable rouleau compresseur depuis le premier match de la saison. Au moment où nous écrivons ces lignes, Giannis Antetokounmpo tourne à 34 points et 14 rebonds par match, avec un block et demi par rencontre. Son lieutenant Jrue Holiday, même si un peu trop irrégulier en attaque, est également un mur défensif. D’autant qu’il est parfaitement épaulé sur les lignes arrières par Jevon Carter, inséré dans le 5 majeur. Cela permet à Milwaukee d’être la meilleure défense de la ligue sur ce début de saison.

Cependant, en termes de calendrier, les Bucks n’ont pas été particulièrement embêtés pour le moment. A l’exception des Hawks, très en forme en ce moment, leurs adversaires étaient relativement faibles. Ils ont eu droit soit à des équipes en méforme, comme les Sixers, en tout début de saison, ou les Nets, soit à des équipes de fond de tableau comme Houston. Et même si les Knicks sont satisfaisants sur l’entame, on a bien vu qu’ils ne jouaient pas dans la même cour que Giannis et sa bande. On attendra donc les premiers affrontements contre des contenders en forme pour établir une véritable échelle de domination. Même si à priori, les daims seront placés assez haut dans la chaîne alimentaire.

L’équipe en difficulté : les Brooklyn Nets

Les Lakers passent encore une fois entre les mailles du filet au vu de l’horreur absolue qu’ont été les Brooklyn Nets cette semaine. C’est bien simple: rien ne va. Les leaders, les role players, le coach, sur et en dehors du terrain. Un match typique de Brooklyn, c’est toujours 20 minutes de basket et 20 minutes d’effondrement, avec une défaite au bout. A l’exception d’une belle victoire contre Toronto, tous les autres matchs ont été décevants. Sans parler de la claque reçue contre New Orleans, les Nets ont laissé passer des victoires qui étaient censées être offertes comme face à Indiana. Les leaders font des stats, certes, mais celles-ci sonnent creux. Par exemple Kevin Durant, certes à 32 points de moyenne, semble délaisser la défense.

Et comme le leader ne montre pas l’exemple, personne ne se concentre au moment de protéger le cercle. Les Nets sont la pire défense de la ligue, malgré un Ben Simmons qui est plutôt bien revenu à ce niveau-là, à défaut de vouloir marquer des paniers. Et pour ce qui est de Kyrie Irving, et bien la polémique récente sur son antisémitisme éclipse totalement l’aspect sportif. Même en interview, Kevin Durant a l’air complètement abattu. On savait que l’ambiance dans le vestiaire serait un facteur primordial pour cette équipe après les tempêtes de l’an dernier. Aujourd’hui, impossible de ne pas être inquiet pour ce groupe, qui a déjà l’air d’avoir baissé les bras.

Le joueur de la semaine à l’Est : Donovan Mitchell

Les fans du Jazz adorent leur équipe sans Donovan Mitchell, les Cavs adorent Donovan Mitchell. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Malgré l’absence de Darius Garland, blessé à l’œil lors de l’opener contre Toronto, les Cavs sont à 5 victoires de rang. Cette série est en grande partie due aux prestations de l’ancien coéquipier de Rudy Gobert. Depuis le début de saison, Mitchell tourne à 32 points et 7 passes décisives par matchs. Quand il prend feu, l’équipe entre dans une nouvelle dimension. On l’a vu contre les Celtics qui ont pris 41 points de sa part, ou contre les Knicks qui en ont pris 38. Facile quand on tourne à 45% de réussite à 3 points.

Même les défauts qu’on lui trouvait au Jazz semblent avoir disparu. On lui reprochait de ne pas défendre. Pourtant, cette année, Donovan fait les efforts et n’a absolument pas besoin d’être caché dans sa partie de terrain. On lui reprochait de ne pas assez distribuer la balle et de ne pas regarder ses intérieurs. Cette saison est sa meilleure à la passe pour le moment, et il fait parfaitement l’affaire en l’absence de Garland qui reste le meilleur pour trouver ses coéquipiers. Reste à voir comment le duo avec Garland pourra fonctionner, mais en tout cas, Donovan Mitchell a déjà tous les fans de l’Ohio dans sa poche.

Le joueur de la semaine à l’Ouest : Devin Booker

Définitivement, les drames de l’été ont été mis de côté à Phoenix. Les Suns en sont à 4 victoires de suite face à quelques équipes bien classées comme les Warriors ou les Pelicans. Et comme Chris Paul commence à montrer des signes de vieillesse, c’est Devin Booker qui fait définitivement office de leader. Au scoring, il est d’une régularité glaciale. C’est bien simple, si vous jouez les Suns, vous savez que vous allez prendre 30 points de sa part. Les Pelicans sont la seule exception depuis le début de saison, mais cela ne les a pas empêchés de perdre de 13 points.

Booker fait office de métronome pour ce groupe, dont la régularité est tout aussi effrayante. Cette semaine, tout le monde a perdu d’au minimum 10 points face aux Suns. Et comme on l’a dit plus tôt, Chris Paul n’est pas du tout en mode Point God sur ce début de saison. Pour le moment, cette équipe n’a donc pas un duo à sa tête, mais un seul leader. Cela pourrait permettre à Devin Booker de viser très haut à titre individuel, et de se positionner sérieusement pour la première fois de sa carrière au titre de MVP.

Le match de la semaine : Utah Jazz 124 – 123 Memphis Grizzlies

Deuxième semaine de suite qu’on se rend dans l’Utah pour ces récaps hebdomadaires. Décidément, il se passe bien quelque chose à Salt Lake City. L’ambiance dans les gradins, dans ce match fort en spectacle contre Memphis le montre. Sans Ja Morant, les hommes du Tennessee sont tous au rendez-vous. Dillon Brooks est dans un bon soir, Desmond Bane se mue en première option offensive, et les Grizzlies sont en tête dans le 4e quart. Pourtant, ce Jazz ne baisse pas les bras. Pas de Mike Conley, pas de problème. Collin Sexton est propulsé dans le 5 majeur et plante 19 points assez proprement. Clarkson, Markkanen et Olynyk, eux, dépassent la barre des 20 unités.

Memphis n’arrive jamais à se détacher, et Kelly Olynyk finit par donner un point d’avance à Utah grâce à un tir à trois points complètement ouvert, avec une minute à jouer. Un tir manqué de Memphis plus tard, le Jazz a l’occasion de se mettre à l’abri. Jordan Clarkson drive et trouve Malik Beasley ouvert à 3 points. Celui-ci ne tremble pas, ou plutôt attend de voir la balle rentrer avant de se remuer en guise de célébration. Un gros tir à 3 points de Dillon Brooks ramène les deux équipes à un point d’écart et Memphis parvient à obtenir une opportunité de repasser devant. Malheureusement, Bane glisse avec la balle, et Utah se sort une nouvelle fois d’un match à très forte tension. Entre ambiance, hargne, culot et talent, ce Jazz est définitivement l’attraction de ce début de saison.

Le highlight de la semaine : Keon Johnson x Shaedon Sharpe

On profite de cette catégorie pour vous recommander vivement de regarder les highlights de Shaedon Sharpe. Ce rookie a une détente tout simplement bluffante, doublée d’une technique incroyable au dunk. Sur cette action, Keon Johnson arrive à peine à viser le cercle après une course déjà folle derrière la balle. Le talent de Sharpe se charge de faire le reste, tandis que le banc et le public de Portland explosent à la vue d’un tel spectacle.

Les principales affiches de la semaine à venir

Lundi : Hawks – Raptors; Grizzlies – Jazz

Mardi : Warriors – Heat; Bulls – Nets; Timberwolves – Suns

Mercredi : Celtics – Cavaliers; Raptors – Spurs; Grizzlies – Trail Blazers

Jeudi : Nuggets – Thunder

Vendredi : Bucks – Timberwolves; Trail Blazers – Suns

Samedi : Pelicans – Hawks; Trail Blazers – Suns

Dimanche : Cavaliers – Lakers; Bulls – Raptors

Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une