Nous suivre

Basket-ball

NBA : Petr Cornelie décroche un two-way contract à Denver

Publié

le

NBA  Petr Cornelie décroche un two-way contract à Denver
Photo Icon Sport

NBA – Auteur d’une saison énorme où il a littéralement explosé avec l’Elan Béarnais, Petr Cornelie s’apprête désormais à faire le grand saut outre-Atlantique. À 26 ans, l’international français vient de signer un two-way contract avec les Denver Nuggets, bouclant au passage le roster de la franchise du Colorado.

Il aura fallu du temps pour que le rêve se concrétise, mais à désormais 26 ans, Petr Cornelie est enfin sur le point de découvrir la NBA. Drafté en 53e position par les Nuggets en 2016, l’intérieur français va enfin faire le grand saut cinq ans plus tard. Il faut dire que depuis qu’Adam Silver a appelé son nom, le Calaisien a pris le temps avant d’enfin arriver à maturité sous le maillot de l’Élan Béarnais.

L’année de la révélation

Resté dans son club formateur du Mans jusqu’en 2019 (entrecoupé d’un prêt à Levallois), Petr Cornelie a longtemps ronronné, ne disposant jamais de plus de 20 minutes par rencontre pour s’exprimer. Son départ à Pau-Orthez lui a enfin permis de se libérer. Si durant sa première saison il reste dans ses standards habituels (6,9 points, 5,1 rebonds en 19,8 minutes), l’exercice 2020-2021 est celui de l’explosion tant attendue. Propulsé titulaire indiscutable et homme de base du dispositif béarnais où son entente avec Justin Bibbins est une grande satisfaction, il enchaîne les prestations de haut vol. Il clôt les 34 rencontres de saison régulière avec une production très solide : 14,4 points (54,2 % au tir, 44,2 % à 3 points, 7,9 rebonds en 28,8 minutes !

Au milieu de ces statistiques fournies, quelques prestations remarquables sont à relever, à l’image d’un match à 27 points et 9 rebonds face à l’ASVEL, ou encore d’un double-double monumental (14 points, 25 rebonds) contre Cholet. Pour couronner le tout, il a également fait partie de l’équipe de France ayant décroché la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Tokyo. S’il n’a disputé que 18 minutes, sa présence au sein de ce groupe était déjà une véritable récompense.

Le plus dur commence maintenant

Suivi de près par les Nuggets depuis sa draft, il a déjà porté le maillot de la franchise à l’occasion de trois Summer League disputées entre 2016 et 2018. Si l’intérêt était moindre depuis, son explosion totale en Betclic Élite lui a permis de se mettre en évidence. Son profil d’intérieur polyvalent correspond aux standards NBA, et il dispose de la maturité nécessaire pour tenter l’aventure après huit années professionnelles en France.

En signant un two-way contract, l’international français bénéficie de l’opportunité de disputer jusqu’à 50 rencontres dans la grande ligue, tout en restant à disposition de l’équipe de G-League. Il devient ainsi le dixième joueur français à avoir obtenu un spot en NBA pour la saison 2021-2022, et rejoint un autre ancien du championnat de France ayant également signé cet été dans la grande ligue, Ishmail Wainright.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une