Nous suivre

NBA 2023-2024

NBA Play-In Tournament : Les Pelicans et le Heat iront en playoffs !

Joris Schamberger

Publié le

NBA Play-In Tournament Les Pelicans et le Heat iront en playoffs !
Photo Icon Sport

NBA 2023/24- On connaît enfin les deux équipes qui occuperont les dernières places pour les playoffs. À l’Est, le Heat affrontera donc les Celtics, après avoir étrillé les Bulls. À l’Ouest, ce sont les Pelicans qui pourront tenter leur chance contre le Thunder, suite à leur victoire contre les Kings.

Miami Heat 112 – 91 Chicago Bulls

Le premier match de la nuit n’aura laissé aucun suspense. Ce sont deux équipes dans des dynamiques totalement différentes qui se sont présentées sur le parquet du Kaseya Center de Miami cette nuit. D’un côté, des joueurs du Heat remontés après leur défaite d’un petit point contre les Sixers au premier tour du play-in et la blessure au genou de leur leader Jimmy Butler, et de l’autre des joueurs des Bulls amorphes et absolument pas mis en confiance par leur victoire contre les Hawks. Preuve de sa détermination, l’équipe de Miami avait déjà… réservé ses billets d’avion pour Boston, futurs adversaires au premier tour en cas de victoire, selon l’insider Andy Slater. Le scénario était déjà écrit.

Dès le premier quart-temps, un écart était fait en faveur du Heat (34-17). Celui-ci a même atteint les 20 points au deuxième quart-temps. En l’absence de Butler, c’est Tyler Herro qui a pris ses responsabilités, frôlant le triple-double (24 points, 10 rebonds, 9 passes). Le rookie Jaime Jaquez Jr s’est aussi mis en valeur, avec 21 points, six rebonds et 6 passes.

En bref, le collectif de Miami, magnifiquement orchestré par Erik Spoelstra, a pris le dessus sur la bouillie de basket proposée par les Bulls. L’écart a même atteint les 29 points à quelques minutes de la fin. Les locaux terminent avec des excellents pourcentages aux tirs : 49% à 2 points, 42% à 3 points, 92% aux lancers-francs… Le Heat tient un bilan positif de 13 victoires pour 9 défaites quand son leader Jimmy Butler était absent cette saison. Ce match de play-in n’aura pas fait exception. Quant aux Bulls, ils s’inclinent aux portes des playoffs face à Miami pour la seconde saison d’affilée. Preuve que le plafond de verre de cet effectif a été atteint. Le trio Zach LaVine, DeMar DeRozan et Nikola Vucevic devrait probablement exploser cet été. Le second est de toute façon agent libre, alors que le premier est dans les rumeurs de transfert depuis des mois. Un nouveau départ devra être pris.

Quant au Heat, ils s’offrent un premier tour de gala contre les leaders de l’Est, les Boston Celtics. Malheureusement, l’absence de Jimmy Butler ne devrait cette fois pas pardonner face à un tel adversaire. Même s’ils vont sans aucun doute leur donner du fil à retordre, comme à leur habitude.

Écrit par Tom Compayrot.


New Orleans Pelicans 105 – 98 Sacramento Kings

À l’Ouest non plus, le suspense n’aura pas fait long feu. Un quart-temps pour être exact. Après 12 minutes de jeu, Sacramento mène de deux petits points, porté par un De’Aaron Fox de gala et un très bon Sabonis. Malheureusement, le reste de l’équipe est loin, très loin, du niveau de ses deux leaders, et les Pelicans prennent l’avantage dès le deuxième quart-temps. Collectivement, les Kings ne sont qu’à 26 % de réussite à 3 points. Keon Ellis et Keegan Murray, les deux héros du match contre Golden State, sont fantomatiques offensivement. En particulier Keon Ellis, qui n’a pas marqué le moindre point dans ce match, malgré quelques flashs défensifs dont il a l’habitude. Une défense qui a d’ailleurs été aux abonnés absents collectivement pendant toute la deuxième mi-temps, pour ne rien arranger au calvaire des Kings. Même l’apport du banc est famélique, l’absence de Malik Monk se faisant beaucoup trop sentir.

Pourtant, les Pelicans jouaient sans leur meilleur joueur, Zion Williamson, blessé au cours du match contre les Lakers. Pour compenser cette absence de poids, chaque joueur de New Orleans a su élever son niveau de jeu. En particulier Brandon Ingram, qui après une prestation plus que décevante à Los Angeles, a rendu de très bons services à ses coéquipiers des deux côtés du terrain. Sur le banc aussi, José Alvarado, Naji Marshall et Larry Nance ont su apporter toute leur énergie pour maintenir les Kings sous l’eau. Spécialement dans la bataille au rebond, qui est un des gros points fort des Pelicans sur ce match. Au total, les joueurs de Louisiane en ont ramassé 51 contre seulement une quarantaine pour les Californiens.

Jonas Valanciunas, le compatriote lituanien de Domantas Sabonis réalise d’ailleurs un très beau match. Notamment sur le plan défensif, un secteur dans lequel on l’attend finalement assez peu, il a été particulièrement dissuasif dans la raquette. C’est grâce à lui que Sacramento a insisté à ce point sur les shoots à distance malgré leur adresse en berne. Direction donc les playoffs, contre le jeune OKC Thunder. Une tâche qui s’annonce ardue, puisque la blessure de Zion Williamson ne sera réévaluée que dans deux semaines.

Écrit par Joris Schamberger.

Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *