Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Playoffs : Les Hawks font le break contre les Knicks

Sophie Clapier

Publié

le

NBA Playoffs : Les Hawks font le break contre les Knicks
Photo Atlanta Hawks

NBA 2020 – 2021 – 2-1 Hawks avant cette rencontre au State Farm Center, les Knicks n’avaient donc pas le droit à l’erreur s’ils ne voulaient pas voir Atlanta faire le break avant le retour au Madison Square Garden. Mais avec seul un Derrick Rose aux commandes du côté de New York, difficile de faire le travail à l’extérieur. Voilà Trae Young et ses coéquipiers sur la route des demi-finales de conférence Est.

Les Knicks y ont cru …

Quoi ? Les Knicks menaient après le premier quart-temps, incroyable. Et pourtant, ils pouvaient remercier Derrick Rose, auteur de huit des douze premiers points de New York. Le plus jeune MVP de l’histoire maintenait, encore, son équipe dans le match. La connexion Trae Young – Clint Capella faisait ravage lors des premières minutes avec trois nouvelles passes décisives du premier pour le second. Julius Randle avec 4/12 ne retrouvait toujours pas son niveau . Au moins, il faisait toujours mieux qu’au game 3 (14 points à 2/15). En fin de compte, malgré le 2/12 à 3 points d’Atlanta lors du premier quart-temps, les Knicks menaient seulement d’un point. Alors forcément, quand les Hawks se sont réglés longue distance …

Début du second quart, Derrick Rose et Obi Toppin permettent à New York de prendre cinq points d’avance. Dans la foulée, Bogdanovic, Gallinari et Huerter répondaient à trois points. Et voilà, la mire était réglée, les Hawks reprenaient la main. Et Young, pendant ce temps, se reposait sur le banc. Derrick Rose – encore lui – tentait une nouvelle fois de sonner la révolte (voir sa shooting chart de la première mi-temps ci-dessous). RJ Barrett retrouvait enfin un peu d’adresse -un peu seulement- et Taj Gibson chauffait les Hawks après que ses coéquipiers aient repris le lead.  Oups, l’erreur à ne pas faire, Atlanta plaçait alors un 8-0 grâce à un shoot derrière l’arc de Collins qui enchaînait à deux points et un trois de Bogdanovic. 51-44 en faveur des Hawks, stop, temps mort, Tom Thibodeau avait besoin de respirer. Une pause qui a fait du bien à ses joueurs qui revenaient à seulement quatre petites unités des Faucons avant la mi-temps.

… le temps d’un instant

Pendant que Trae Young s’échauffait du logo … Ah non, pardon, le jeu avait repris. Donc, Trae Young reprenait ses classiques du logo alors avant de planter deux nouveaux points sur un shoot ultra contesté. De’Andre Hunter suivait son meneur avec cinq points consécutifs tout comme John Collins. Si les Knicks avaient tenu le choc jusque-là, l’écart commençait déjà à se creuser après quatre minutes dans la seconde période 68-54. Mais après un nouveau temps mort de l’entraîneur de l’année 2011, New York alignait un 7-0 pour recoller. Enfin juste le temps d’un instant.

Car le collectif des Hawks est parfaitement huilé, tout le monde participe. Alors que Derrick Rose semblait, lui, bien seul. Julius Randle continuait de ramer dans son océan de galère et cherchait ses points sur la ligne des lancers. Pour couronner le tout, quand il obtenait la faute et les lancers, il laissait traîner son coude au passage dans la tête de John Collins, rendant la possession. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Et Bogdan Bogdanovic qui crucifiait les Knicks à la fin du troisième quart avec 8 points dont 6 longue distance. + 17 Atlanta, le match était plié bien avant le coup de sifflet final.

+ 17, puis +19, +21, on pourrait continuer encore … et Derrick Rose qui n’y arrivait plus non plus (1/6 en seconde période). Après tout, il se la jouait déjà Tom Hanks dans un remake de Seul au monde lors du match 3 … Trop c’est trop, cinq contre un ce n’est vraiment pas équilibré les gars. Si seulement ce n’était que cinq … car tous les joueurs des Hawks ont parfaitement rempli la feuille de stats, contrairement aux quatrièmes de la conférence Est. Pas moins de six joueurs des Hawks ont passé la barre des dix points. La magicien Young n’était pas loin d’un nouveau double double avec 27 points et 9 rebonds. Quant à John Collins, il a explosé. Après avoir inscrit 9 points de moyenne sur la série, il en a planté 22 ce soir. Additionnez à cela 8 rebonds. Rien à faire pour les Knicks. Sur un mauvais geste – la frustration sûrement – Julius Randle récoltait même une flagrante 1 à quelques minutes du terme. 113 – 96, les Hawks ont tenu leurs deux rencontres à domicile. A voir s’ils peuvent aller en chercher un autre au Madison Square Garden. Le match de la dernière chance pour New York. Attention au coup de froid.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une