Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Preview : Nets, Bucks, Celtics, Heat, qui sera le meilleur à l’Est ?

Publié le

Getty Images

NBA 2020-2021 – Dernière preview à l’Est avant la reprise de la NBA ! 4 équipes sont réellement prétendantes au titre dans la conférence cette saison : qui des Nets, des Bucks, du Heat et des Celtics finira en tête de la Conférence Est cette saison ?

Miami Heat

Les mouvements à l’intersaison

   Départs : Jae Crowder, Derrick Jones Jr, Solomon Hill

   Arrivées : Precious Achiuwa, Moe Harkless, Avery Bradley, Max Struss

Énorme saison vécue par le Heat l’an dernier, avec une campagne de Playoffs qui a dépassé toutes les attentes des observateurs de la NBA. Même si on savait que Jimmy Butler allait parfaitement s’intégrer dans le système rodé d’Erik Spoelstra, qui imaginait en début de saison que cette équipe sans grosse superstar allait arriver jusqu’en finale NBA ? Et surtout, ce qui marque les esprits c’est la manière avec laquelle Spoelstra et ses hommes ont surpassé les différents adversaires. Les Pacers ? Balayés. Les Bucks de Gianis ? Une défense en zone pour stopper le Grec, duquel le Heat n’a fait qu’une bouchée. Les Celtics ? Confrontation déjà plus serrée, mais les Celtics n’ont pu prendre que 2 matchs à Miami.

Et face à des Lakers beaucoup trop dominants, Miami s’en est sorti avec les honneurs (2-4) et a surtout construit une alchimie collective qui n’a pas de prix. Les individualités ont tous joué leur rôle : Goran Dragic et Andre Iguodala ont fait parler leur expérience, Tyler Herro a montré toute la fougue de sa jeunesse, Duncan Robinson est la révélation de cette saison derrière l’arc, Bam Adebayo en patron dans la raquette, Butler qui mène son équipe en patron défensif et offensif. Bref, tout était parfaitement ajusté et encadré par ce maître-tacticien qu’est Erik Spoelstra.

Alors qu’attendre de cette nouvelle saison ? Jae Crowder a été la seule perte importante du système du Heat, mais il a été remplacé numériquement par Moe Harkless. Derrick Jones Jr et Solomon Hill, qui ont eu un temps de jeu assez faible, ne manqueront pas trop au Heat et sont des pertes remplaçables. Pour compenser à l’intérieur, Miami a drafté Precious Achiuwa, une sorte de Bam Adebayo 2.0, un monstre physique qui nous a déjà régalé en pré-saison. Sur les lignes extérieures, Avery Bradley ramène sa bague de champion en Floride, ainsi que son shoot et sa bonne défense, et Max Struss pourrait tenter de décrocher une place dans le roster si son two-way contract est prolongé. 

Le 5 majeur

NBA - Miami Heat - 5 Majeur 2020-2021

NBA – Miami Heat – 5 Majeur 2020-2021

Goran Dragic – Jimmy Butler – Duncan Robinson – Moe Harkless – Bam Adebayo

La rotation sur le banc

Poste 1 : Kendrick Nunn

Poste 2 : Tyler Herro, Avery Bradley, Max Struss

Poste 3 : Andre Iguodala, KZ Okpala

Poste 4 : Kelly Olynyk, Chris Silva, Udonis Hashlem

Poste 5 : Precious Achiuwa, Meyers Leonard

Belle intersaison pour Miami, avec un effectif encore plus complet, tant en quantité qu’en qualité. La saison régulière sera dans la lignée de l’an dernier, avec comme objectif au minimum de finir top 4 à l’Est pour recevoir au premier tour, puis d’enchaîner masterclass tactique sur masterclass en Playoffs face aux autres gros cadors pour pouvoir à nouveau rêver d’une finale NBA, qui sait ?

Pronostic en fin de saison : 4ème à l’Est.


Boston Celtics

Les mouvements à l’intersaison

   Départs : Gordon Hayward, Enes Kanter, Brad Wanamaker, Vincent Poirier

   Arrivées : Jeff Teague, Tristan Thompson, Aaron Nesmith, Payton Pritchard

Le Celtics vont-ils enfin passer le cap de la finale de Conférence en NBA ? Si la concurrence s’est renforcée, c’est en tout cas l’objectif de la bande à Brad Stevens, qui a vécue une intersaison bien différente des autres concurrents à l’Est. Plutôt calme et centré sur la Draft, l’automne n’a pas réservé de gros mouvements dans le roster de la franchise. Gordon Hayward est parti aux Hornets pour quasi-rien, ce qui n’est pas forcément une mauvaise nouvelle vu le faible impact qu’il a eu durant ses 3 saisons, et Brad Wanamaker est parti aux Warriors. Les pivots Enes Kanter et Vincent Poirier sont remplacés par Tristan Thompson, un bon mouvement car il y avait embouteillage à ce poste et que TT est un remplaçant idéal derrière Daniel Theis, et il peut même lui disputer sa place de titulaire en cas de bonnes performances.

Autre changement à signaler, la signature de Jeff Teague comme remplaçant de Kemba Walker à la mène. Un bon coup pour Boston, qui s’offre de l’expérience, avec un vétéran qui pourra même débuter les matchs lors des nombreuses blessures de Kemba Walker la saison prochaine. À part les recrues Teague et Thompson, on ne peut pas dire qu’il y ait pléthore d’expérience à Boston. Jayson Tatum (22 ans) et Jaylen Brown (24 ans) font limite office de darons dans ce roster rempli de rookies et de sophomores.

Payton Pritchard, Carsen Edwards, Javonte Green, Romeo Langford, Aaron Nesmith, Grant Williams et d’autres forment ainsi la garderie des Celtics, et tous ces jeunes auront un temps de jeu conséquent cette saison faute d’autres solutions dans le roster. Si c’est une bonne chose pour leur développement personnel, on peut s’interroger sur la pertinence d’un groupe aussi jeune pour une équipe qui souhaite aller en finale NBA. Danny Ainge, le GM des Celtics, a sans-doute un plan en tête et on verra peut-être l’éclosion en cours de saison d’un jeune talent dans la liste ci-dessus, à surveiller de près en tout cas !

Le 5 majeur

NBA - Boston Celtics - 5 Majeur 2020-2021

NBA – Boston Celtics – 5 Majeur 2020-2021

Kemba Walker – Marcus Smart – Jaylen Brown – Jayson Tatum – Daniel Theis

La rotation sur le banc

Poste 1 : Jeff Teague, Payton Pritchard

Poste 2 : Carsen Edwards, Javonte Green

Poste 3 : Romeo Langford, Aaaron Nesmith

Poste 4 : Grant Williams, Semi Ojeleye

Poste 5 : Tristan Thompson, Robert Williams, Tacko Fall

Du talent et surtout de la jeunesse, c’est ce qui caractérise l’effectif des Celtics. Est-ce trop juste pour rêver d’une finale NBA dès cette saison du coup ? Rien n’est moins sûr quand on a Jayson Tatum dans son effectif, qui n’a que 22 ans mais déjà un niveau d’All-Star indiscutable. Un roster qui sera très excitant à suivre et à analyser tout au long de la saison !

Pronostic en fin de saison : 3ème à l’Est.


Brooklyn Nets

Les mouvements à l’intersaison

   Départs : Garrett Temple, Dzanan Musa, Justin Anderson, Jamal Crawford, Lance Thomas

   Arrivées : Landry Shamet, Bruce Brown, Jeff Green, Reggie Perry

Est-ce que les Nets sont l’équipe la plus attendue de la NBA cette saison ? Clairement oui, la hype est énorme à Brooklyn avec le retour de blessure de Kevin Durant, combiné à l’arrivée l’an dernier de Kyrie Irving et la présence depuis plusieurs années d’un groupe de jeunes prometteurs. À l’intersaison, le roster des Nets a subi quelques petites modifications : des petits départs, dont notamment Garrett Temple et Dzanan Musa, ont été compensés par les arrivées de Landry Shamet et Bruce Brown sur les lignes extérieures, et de Jeff Green et du rookie Reggie Perry au poste 4.

Les options seront nombreuses pour Steve Nash, le nouveau coach des Nets, qui sera accompagné sur le banc d’Amare Stoudemire et de Mike D’Antoni comme adjoints. Un casting XXL sur le banc donc, mais une sacré profondeur d’effectif aussi dans le roster. Si le 5 majeur semble plutôt déjà décidé, la second-unit des Nets pourrait concurrencer certains 5 majeurs d’autres équipes NBA. Spencer Dinwiddie, Bruce Brown, Taurean Prince, Jeff Green et DeAndre Jordan, ça peut battre le Thunder tous les jours cette saison.

Plusieurs interrogations subsistent néanmoins chez les Nets. Kevin Durant va-t-il bien revenir de sa blessure et retrouver son niveau des Warriors ? Steve Nash saura-t-il imposer sa patte dès sa première année en tant que coach NBA ? Kyrie Irving va-t-il se montrer à la hauteur des attentes ? L’ambiance dans le vestiaire sera-t-elle optimale pour aller chercher le titre ? Quoi qu’il en soit, les Nets ont l’obligation d’aller au minimum en Finales de Conférence, et ce n’est qu’un minimum tant cette équipe a les moyens de jouer le titre.

Le 5 majeur

NBA - Brooklyn Nets - 5 Majeur 2020-2021

NBA – Brooklyn Nets – 5 Majeur 2020-2021

Kyrie Irving – Caris LeVert – Joe Harris – Kevin Durant – Jarrett Allen

La rotation sur le banc

Poste 1 : Spencer Dinwiddie, Tyler Johnson

Poste 2 : Bruce Brown, Landry Shamet

Poste 3 : Taurean Prince, Timothé Luwawu-Cabarrot

Poste 4 : Jeff Green, Rodions Kurucs, Reggie Perry

Poste 5 : DeAndre Jordan, Nicolas Claxton

On a hâte de voir ce que peut donner cette équipe de Brooklyn sur cette saison régulière, avec une période de rodage qui devrait mener à des Playoffs très excitants. C’est, sur le papier, l’équipe la plus terrifiante de l’Est, à voir comment cela se concrétise sur le terrain !

Pronostic en fin de saison : 2ème à l’Est.


Milwaukee Bucks

Les mouvements à l’intersaison

   Départs : Eric Bledsoe, George Hill, Wesley Matthews, Ersan Ilyasova, Robin Lopez, Kyle Korver, Sterling Brown, Marvin Williams

   Arrivées : Jrue Holiday, Torrey Craig, Bobby Portis, DJ Augustin, Treveon Graham, Nik Stauskas, Bryn Forbes, Justin Patton, Sam Merrill, Mamadi Diakité, Jordan Nwora

Le management des Buck avait un objectif lors de cette intersaison : convaincre Giannis Antetokounmpo de rester dans le Wisconsin. Misson réussie, puisque Giannis a signé un nouveau contrat, le plus gros de l’histoire de la NBA au passage. Comment les dirigeants ont-ils procédé pour en arriver là ? Par un bouleversement total de l’effectif des Bucks, à l’exception de 5-6 joueurs qui n’ont pas été transférés : Kris Middleton, Giannis et Brook Lopez restent titulaires aux postes 3-4-5, Donte DiVincenzo et Pat Connaughton sont gardés dans la rotation au poste 2, DJ Wilson et Thanasis Antetokounmpo complètent le roster au poste 4.

Ce qui change ? Le backcourt déjà : Eric Bledsoe et Wes Matthews laissent leur place à Jrue Holiday et Torrey Craig. Un peu plus de qualité, surtout au poste de meneur, renforcé également par les arrivées de DJ Augustin, Bryn Forbes et du rookie Sam Merrill. La rotation sur ces postes est tellement dense qu’on peut même envisager des duos DJ Augustin – Jrue Holiday ou Jrue Holiday – Donte DiVincenzo titulaires. Plein d’options donc pour le coach Mike Budenholzer, qui devra se rattraper d’une série de Playoffs compliquée face au Heat, dans laquelle il s’est fait dominer tactiquement par Brad Stevens.

La rotation extérieure est donc très complète, au contraire de la rotation intérieure qui paraît légère. À part Bobby Portis, les intérieurs de Milwaukee ne sont pas vraiment du calibre d’un futur champion NBA : Justin Patton est le remplaçant de Brook Lopez, Treveon Graham sera derrière Middleton, et les joueurs restants sont plus du calibre G-League que du calibre Playoffs. À voir si Budenholzer va jouer small-ball et faire jouer Giannis en 5 par exemple, ou si le recrutement va être affiné au cours de la saison. C’est en tout cas le seul bémol d’une équipe qui devrait encore se situer dans les plus hautes sphères de la Conférence Est cette saison, reste maintenant à enfin faire mieux en Playoffs.

Le 5 majeur

NBA - Milwaukee Bucks - 5 Majeur 2020-2021

NBA – Milwaukee Bucks – 5 Majeur 2020-2021

Jrue Holiday – Torrey Craig – Kris Middleton – Giannis Antetokounmpo – Brook Lopez

La rotation sur le banc

Poste 1 : DJ Augustin, Bryn Forbes, Sam Merrill

Poste 2 : Donte DiVincenzo, Pat Connaughton, Nik Stauskas,

Poste 3 : Treveon Graham, Jordan Nwora

Poste 4 : Bobby Portis, DJ Wilson, Thanasis Antetokounmpo, Mamadi Diakité

Poste 5 : Justin Patton

Du mouvement pour satisfaire Giannis et une prolongation de contrat qui nous rassure sur l’avenir de cette franchise, à condition bien sûr que les Playoffs soient bien mieux gérés que l’an dernier par les Bucks. Pas d’inquiétude pour la saison régulière, mais Giannis et Budenholzer seront attendus au tournant en mai…

Pronostic en fin de saison : 1er à l’Est.

Mathieu Veillon


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une