Nous suivre

Betclic Élite 2023-2024

Playoffs Betclic Élite : Le Paris Basketball repousse Cholet pour accéder en demies

Maxime Cazenave

Publié le

Playoffs Betclic Élite : Le Paris Basketball repousse Cholet pour accéder en demies
Photo Icon Sport

PLAYOFFS BETCLIC ÉLITE 2023/2024 – Le Paris Basketball est l’ultime qualifié pour les demi-finales de Betclic Élite. Dans son enceinte, le vainqueur de l’EuroCoupe a surpassé Cholet lors du match 3 de la série (74-62), au terme d’une rencontre accrochée. 

Après Monaco, l’ASVEL et la JL Bourg, il manquait un dernier demi-finaliste pour compléter le dernier carré. Vainqueur à la Meilleraie après avoir été surpris à l’Adidas Arena, le Paris Basketball retrouvait son enceinte avec la volonté d’assumer sa 2e place en saison régulière face à un Cholet valeureux.

Cholet tient le choc, le réveil de Hifi porte Paris

Le début de rencontre est haché par de nombreuses fautes. Cholet profite de ce rythme particulier pour se détacher immédiatement, comme lors du match 1. Le club des Mauges trouve des shoots ouverts et domine des Parisiens en cruel manque d’inspiration. Heureusement pour ces derniers, les Choletais peinent à trouver de l’adresse extérieure (11-4). Entré en jeu, Nadir Hifi va sonner la révolte. L’ancien portelois claque deux shoots extérieurs, lui qui était à 1/12 dans les deux premiers matchs, avant d’être imité par Mehdy Ngouama. En quelques secondes, la bascule est effectuée. Avec TJ Shorts à la baguette pour conclure le premier quart, Paris vire en tête (19-17).

Le club de la Capitale a retrouvé une assise défensive solide et une bonne adresse extérieure, avec un Nadir Hifi insolent de réussite pour mener le scoring. En grande difficulté pour scorer le moindre point, Cholet se retrouve dans les cordes. Malgré tout, les Parisiens n’arrivent pas à enclencher la seconde pour faire le break. Les Choletais restent consistants défensivement et limitent la casse dans un second quart resserré. Néanmoins, les dix points inscrits en seulement dix minutes se paient. À l’image d’un double contre juste avant le buzzer de la mi-temps, Paris a clairement pris le momentum, et possède trois possessions d’avance (35-27).

Cholet s’accroche, Paris résiste

La seconde période reprend comme la première. Toujours autant asphyxié, Cholet enchaîne les séquences négatives, sans parfois même trouver de tir. Comme toujours dans cette série, les hommes de Laurent Vila réagissent quand l’odeur du feu leur chatouille les naseaux. Dans ce véritable match au couteau, le score ne décolle pas, et les Parisiens sont à leur tour dans le doute avec seulement six points en l’espace de sept minutes depuis le retour des vestiaires. Doucement, les Choletais trouvent des solutions avec Emmanuel Nzekwesi sous le panier tandis que Tidjane Salaün se signale avec un contre stratosphérique. Résultat, ils collent un 12-1 pour égaliser (41-41). Mais les Parisiens retrouvent des couleurs pour terminer le troisième quart. La réponse est cinglante. En agressant la raquette, un 9-0 est collé, et Cholet se retrouve au point de départ (50-41).

Ce mano à mano fait de séries se poursuit inlassablement puisque Cholet va revenir en retrouvant de l’adresse extérieure. En bon vétéran, Kim Tillie claque notamment deux shoots ouverts pour ramener son équipe à proximité (56-52). Malgré toute leur bonne volonté, il manque aux Choletais ce petit plus permettant de faire la bascule. Rapidement dans la pénalité, ils vont le payer en envoyant régulièrement les Parisiens sur la ligne. Ces derniers convertissent avant que Nadir Hifi (22 points)n’assène un coup de massue terrible derrière l’arc (63-52). Cette fois-ci, les troupes de Laurent Vila n’ont plus le temps, ni la force de revenir. Sans trembler, le club de la Capitale va empiler les derniers points nécessaires pour repousser les Choletais. Le Paris Basketball l’emporte finalement 74-62, et se qualifie donc pour les demi-finales.

Les Parisiens affronteront alors l’ASVEL dans une affiche entre deux futures équipes d’EuroLigue. Priorité à la récupération désormais, puisque le match 1 de la série sera disputé à l’Adidas Arena dès jeudi soir.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *