Nous suivre

Dakar

Sébastien Loeb : « C’était inroulable »

Nicolas Jacquemard

Publié le

Dakar 2024 - Classement 8ème étape Autos
Photo Icon Sport

DAKAR 2024 – Première étape du Dakar compliquée pour Sébastien Loeb (Bahrain Raid Xtreme) qui n’a pris que la 20ème place, loin du vainqueur du jour, le Belge Guillaume De Mevius.

Sébastien Loeb n’a pas été à la fête sur la première étape du Dakar ce samedi. Le Français termine à la vingtième place, à plus de 20 minutes du vainqueur du jour, le Belge Guillaume De Mevius (Toyota). À l’arrivée, le nonuple champion du monde a expliqué ne pas avoir pris de plaisir sur cette première étape dans des propos repris par L’Équipe.

Ce n’était pas très amusant de rouler à 30 km/h à slalomer entre les cailloux. C’était inroulable. On savait que ça ne serait pas une belle spéciale au niveau pilotage. Il fallait passer, on est passé, mais pas sans problème. On a eu un problème avec la radio puis on a crevé et on a cassé une biellette qu’on a dû changer. On a dû bricoler un petit quart d’heure. Mais bon, on est là.

« Le plaisir dans les cailloux, c’était zéro »

Il n’est pas le seul grand favori à avoir perdu gros samedi, puisque son nouveau coéquipier, Nasser al-Attiyah, et Stéphane Peterhansel (Audi) ont perdu respectivement plus de 24 minutes et plus de 32 minutes. Le pilote français, vainqueur 14 fois du Dakar (8 en autos), ne s’est pas senti à l’aise et a aussi été frappé par la malchance.

On a ouvert la route, on a eu beaucoup de cailloux, mais j’ai roulé arrêté avec le traumatisme de l’an passé où on avait crevé tellement de fois. Et malgré cela, on a chopé une crevaison lente. Puis une deuxième, et ce malgré notre prudence. Je crois que je ne sais pas rouler avec cette voiture lourde. Ça ne matche pas. Le plaisir dans les cailloux, c’était zéro. On n’a pas piloté.

Dimanche, les pilotes du Dakar vont faire face à 461 kilomètres de spéciale, et ceux qui ont perdu du temps pourront profiter de la trace des premiers. Dans la catégorie motos, Ross Branch (Hero) a remporté l’étape après avoir été crédité de plus de 25 minutes pour avoir porté secours à un pilote qui avait lourdement chuté.

Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *