Nous suivre

Top 14 2021-2022

Top 14 : L’immanquable de la 6ème journée

Publié le

Top 14 : L'immanquable de la 6ème journée
Photo Icon Sport

TOP 14 2021-2022 – 6 sur 6 pour le Stade Toulousain, impérial en seconde période face à la Section Paloise et plus que jamais leader du Top 14. L’UBB tente de suivre le rythme du champion, Lyon et le Racing 92 réalisent une bonne opération, alors que Clermont et Biarritz sont toujours à la recherche de leur meilleur niveau.

Le match de la journée : Stade Français 22 – 14 AS Clermont Auvergne

Ce match de la peur entre deux équipes passées à côté de leur début de saison a débouché sur une victoire du Stade Français. Les Parisiens peuvent remercier Waisea Nayacalevu (qui a signé à Toulon pour la saison prochaine), auteur d’un doublé magnifique, mais aussi l’indiscipline Clermontoise, qui leur a coûté le bonus défensif en toute fin de rencontre. Gonzalo Quesada, dont la position a été fragilisée récemment, a su remobiliser ses joueurs en vue de ce match capital. Les Parisiens ont démarré fort, puisque le premier essai de leur centre fidjien est intervenu à la 14ème minute, mais ils ont laissé les Auvergnats revenir dans la rencontre, et ne menaient que 11-9 à la pause.

Nayacalevu est alors ressorti de sa boîte pour franchir de nouveau la ligne, avant que Raka n’inscrive le seul essai clermontois dix minutes plus tard (16-14, 62ème). Mais les Jaunards seront incapables de prendre l’avantage, bien contrés sur les phases de conquête, et Joris Segonds rajoutera deux pénalités, dont la dernière sur une faute grossière de Camille Lopez, pour sceller le sort du match. Ce succès fera office de match référence pour le Stade Français, alors qu’à Clermont, le mal semble profond.

Le club en forme : le Stade Toulousain

Qui d’autre ? Les champions de France règnent sans partage sur le Top 14, dont ils sont la dernière formation invaincue. Pourtant bousculés par les Palois en première mi-temps (« on est nuls » a notamment déclaré Maxime Médard) et menés à la pause (0-7), les Toulousains se sont remis à l’endroit en deuxième période. Cinq essais au total, dont un doublé pour Anthony Jelonch, une victoire nette et sans bavure 38-10, et le Stade Toulousain caracole toujours en tête du classement, avec sept points d’avance sur l’UBB. Les trois prochaines rencontres les verront défier Lyon, Castres puis le Racing 92, mais au vu de leur niveau de performance, on voit mal qui sera la première équipe à faire tomber le champion de son piédestal.

Le club qui déçoit : le Biarritz Olympique

Mais que s’est-il passé sur la Côte Basque ? Alors que les Biarrots s’étaient montrés implacables lors de leurs premiers matchs à domicile, ils viennent de s’incliner deux fois coup sur coup au stade Aguilera. Si la défaite 11-17 contre le champion de France Toulousain n’avait rien d’infamante, celle concédée face aux Lyonnais fait franchement désordre. Dominés du début à la fin, les Basques n’ont tout simplement pas existé dans cette rencontre et leurs limites commencent à être exposées. Biarritz a encaissé six essais, soit presque autant que lors de ses trois premières réceptions (sept), pour une humiliation 5-40. Les Biarrots rentrent dans le dur, et ce n’est pas le prochain déplacement à Castres qui devrait les rassurer.

Le joueur : Baptiste Couilloud (Lyon OU)

Alors qu’il affrontait son frère Barnabé, demi de mêlée du Biarritz Olympique, pour la première fois en carrière, Baptiste Couilloud a fait respecter son statut d’ainé de la famille, en inscrivant trois essais pour mettre son équipe sur les rails d’une victoire facile à l’extérieur. Un premier après une grosse poussée de son paquet d’avants, un deuxième après une magnifique course de 50 mètres, et un troisième à la suite d’une valise sur les 22 mètres adverses. Lyon rattrape ainsi sa bévue à domicile de la semaine dernière contre Bordeaux-Bègles, et Couilloud prouve qu’il n’a pas renoncé à ses ambitions internationales.

L’essai : Ulupano Seuteni (Union Bordeaux-Bègles)

Déjà présent dans cette rubrique lors de la deuxième journée, l’Australien est cette fois-ci venu récompenser le travail de toute son équipe. Tout est parti d’une percée de l’ailier Ben Lam, en verve actuellement, sur l’aile opposée. Maxime Lucu fait magnifiquement vivre le cuir et après une grosse percussion de Marais, Jalibert volleye une passe pour Moefana qui transmet acrobatiquement à Seuteni. Le centre s’arrache au milieu de trois Montpelliérains pour aller pointer en coin le troisième essai de son équipe. L’UBB est d’attaque cette saison, et Seuteni n’y est pas pour rien. Les Girondins confortent leur deuxième place au classement grâce à ce succès.

La déclaration :

« On ne va pas s’enflammer non plus ». Anthony Belleau, lucide, après avoir inscrit touts les points de son équipe lors de la difficile victoire 13-9 de Toulon contre Castres.

La stat :

Zéro. Soit le nombre de points inscrits en première mi-temps entre le Racing 92 et Perpignan. Une première cette saison en Top 14.

Résultats et classement :

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une