Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 (J13) : Toulon s’en sort de justesse face à La Rochelle

Louis Bouchardon

Publié le

Top 14 (J13) Toulon s'en sort de justesse face à La Rochelle
Photo Icon Sport

TOP 14 2023/2024 – Au terme d’un match accroché, Toulon s’est imposé sur le gong face à La Rochelle 25-23. Les Maritimes avaient pourtant tendu le piège parfait, mais le RCT, à défaut d’avoir brillé, s’en sort avec une victoire capitale à domicile.

Le climat est brûlant sur la Rade ces dernières semaines. En cause, une série de défaites du RCT qui ne ravit pas le moins du monde ses supporters. Des banderoles véhémentes étaient même affichées devant le centre d’entraînement. « Vous piétinez 116 ans d’histoire », ou encore « Nous voulons XV guerriers ». Pourtant, pour Pierre Mignoni, le coach varois, il n’y a pas le feu au lac : « On n’est pas en crise. Les gens cherchent des failles alors qu’il faut trouver des solutions. » Dans cette atmosphère délicate, le RC Toulon s’est démené pour retrouver la voie du succès. Et ce soir, il a fallu beaucoup de cœur pour venir à bout de valeureux rochelais.

La Rochelle vire devant à la pause

Le stade Mayol, quasi comble malgré les tensions, est réchauffé façon marmite pour aider ses protégés à sortir de cette spirale négative. Mais ce sont bien les Rochelais, pragmatiques loin de leur base, qui débloquent en premier le compteur. Teddy Iribaren concrétise chaque entrée dans le camp adverse (0-6, 9e). 

Le demi de mêlée enfile même le costume de bourreau des Varois en contrant un dégagement de Jérémy Sinzelle, pour s’en aller inscrire un essai entre les perches. Teddy Iribaren se charge lui-même de la transformation et porte le score à 0-13, 11e. Suffisant pour refroidir Mayol et assombrir le regard de Pierre Mignoni, inquiet. 

Les Toulonnais progressent désormais avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête et doivent réagir rapidement afin de ne pas laisser de place aux doutes. D’autant que le Stade Rochelais, pourtant orphelin de ses leaders retenus en sélection, n’est pas venu en victime. Melvyn Jaminet, libéré, lui, par le XV de France, réduit le score en inscrivant deux pénalités (6-13, 25e) et éteint le début d’incendie. 

Le match est tendu et les fautes se multiplient de part et d’autre. Les deux buteurs sont efficaces et inscrivent tour à tour une pénalité (9-16, 31e). Les grandes envolées se font rares et la rencontre est cadenassée par l’enjeu. La mi-temps approche et pour l’heure le piège maritime est parfait. Mais le dernier temps fort est pour le RCT, récompensé par trois nouveaux points de Melvyn Jaminet. Le RC Toulon recolle à 12-16 à la pause, un moindre mal.

Toulon au bout du suspense 

Malgré beaucoup d’envie au retour des vestiaires, Toulon bute encore sur une belle défense rochelaise. On pense alors que la rencontre va retrouver son rythme lent et sa forme brouillonne. Mais une éclaircie va venir de la ligne arrière toulonnaise. Gaël Dréan gagne la ligne d’avantage et sur le retour, Esteban Abadie puis Duncan Paia’aua sont aux relais d’une belle action conclue par le demi de mêlée, Ben White. Toulon respire enfin et prend le score pour la première fois (19-16, 50e). D’autant que Melvyn Jaminet, parfait face aux perches, ajoute trois points supplémentaires (22-16, 54e). Un grand bol d’air pour une équipe jusque-là en apnée. 

La Rochelle ne baisse pas les armes et reste en embuscade. Le banc maritime, très aguerri, tente d’inverser la tendance. Un maul dévastateur se rapproche de l’en-but et Selevasio Tolofua écroule irrégulièrement l’avancée de la cocotte. Il se voit sanctionné d’un essai de pénalité ainsi que d’un carton jaune. La Rochelle repasse devant, 22-23, 65e. Le piège se rouvre et le RC Toulon retombe dans ses travers.

La fin de match est tendue, d’autant que le RCT ne semble pas capable de trouver de solution. Il reste trois minutes quand Toulon obtient une ultime pénalité après un maul bien organisé. Melvyn Jaminet tient la balle de match et ne tremble pas, 25-23, 79e. Presque un miracle tant la performance du jour des Varois manquait de maîtrise. À défaut de s’être rassuré, le RC Toulon retrouve la victoire après six défaites lors des sept dernières rencontres. Et à Toulon ce qui importe finalement, c’est la victoire.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *