Nous suivre

Top 14 2023-2024

Top 14 (J22) : Victoire courte mais précieuse de La Rochelle face à Toulon

Théo Alleaume

Publié le

Top 14 (J22) : Victoire courte mais précieuse de La Rochelle face à Toulon
Photo Icon Sport

TOP 14 2023/2024 – Les Rochelais ont les phases finales dans le viseur, mais elles sont encore loin pour les Maritimes. La victoire de caractère obtenue face à de valeureux toulonnais est une première étape de franchie, pour rester dans la course au Brennus (27-17).

Objectif Top 6 pour les Rochelais. Battus de justesse au match aller, les hommes de Ronan O’Gara comptaient bien s’offrir le scalp de Toulonnais sur un nuage depuis plusieurs rencontres.

Le paquet d’avant met La Rochelle sur de bons rails

Et c’est justement l’équipe qui a le vent en poupe ces dernières semaines qui ouvre le compteur. Sur un bon contre-ruck, le ballon est vite écarté sur l’aile gauche. Paolo Garbisi tape un petit coup de pied dans le dos de la défense et c’est le jeune Mathieu Smaïli qui va inscrire le premier essai de la rencontre (0-7, 3’). Le jeune centre va devoir également vite sortir, pour un protocole commotion de critère 1, ce qui signifie qu’il ne foulera plus le terrain de la partie. C’est donc Jérémy Sinzelle qui prend sa place, lui l’ancien Rochelais.

Solides en défense, les Toulonnais ne laissent rien passer. C’était avant que Levani Botia ne vienne franchir le rideau blanc, pour son 200e match au club. Après une faute commise par le plaqueur toulonnais, Hugo Reus passe les premiers points de son équipe (3-7, 12’). Il y a également de la casse chez les Maritimes avec la sortie d’Ultan Dillane, remplacé par Judicaël Cancoriet. Le premier essai des locaux chauffe, avec le bon travail des avants. Et intervient sur une série de pick and go, conclue en puissance par Uini Atonio, pour son premier essai de la saison (10-10, 21’).

Botia avant la sirène

On se renvoie les politesses de part et d’autre du terrain, Wainiqolo d’un côté, Leyds de l’autre. Si le pack de devant se livre une bataille féroce, les trois-quarts exploitent les espaces trouvés par leur 8 de devant. A la demi-heure de jeu, La Rochelle prend les commandes par le pied du jeune Reuss. L’avance aurait pu être plus conséquente, mais l’essai de Teddy Thomas va être refusé pour en-avant (13-10, 30’).

Sans être dominatrice dans le jeu et sans mettre énormément de vitesse, La Rochelle est pourtant l’équipe qui avance le plus dans ce premier acte, mais qui est souvent reprise sur le fil par une grosse défense des joueurs de la Rade. Paul Boudehent sort sur blessure, remplacé par Oscar Jégou et les jaunes et noirs vont tenter de mettre à profit l’exclusion temporaire de Jean-Baptiste Gros. Et ce sera chose faite. Une dernière mêlée après la sirène et c’est le chouchou de Marcel-Deflandre, Levani Botia qui va marquer (20-10, 40’).

Toulon voit jaune dans le second acte

Sous pression dès le retour des vestiaires et toujours à 14, Toulon fait le dos rond le temps de retrouver son pilier international. Du coaching rapide va être effectué par Pierre Mignoni, en faisant rentrer du sang frais avec Ollivon, Tolofua et Ribbans. Le RCT montre un meilleur visage et cela va s’illustrer par l’essai de Jiuta Wainiqolo. Sur une interception, le Fidjien ne sera pas rattrapé et met les siens à trois longueurs des Maritimes (20-17, 53’).

Le changement de charnière côté rochelais amène énormément de dynamisme, la paire Zamora – Hastoy offre des relais et des soutiens rapides, qui permettent aux locaux d’enchainer les phases de jeu. En prime, Setariki Tuicuvu va être à son tour exclu pendant dix minutes, laissant le champ libre au double champion d’Europe pour essayer de se détacher. La pression arrive par vagues sur la côte Atlantique et, tout comme lors du premier acte, l’essai rochelais sera refusé pour une percussion au visage de Jonathan Danty.

Toulon peut encore espérer remonter, eux qui sortent de dix minutes en infériorité sans encaisser de points. Après avoir une nouvelle fois fait le dos rond, les coéquipiers de Baptiste Serin sont de nouveau dans les 22 mètres rochelais et pilonnent la ligne d’en-but. Le technicien toulonnais réclamait les trois points, mais ses joueurs ne l’ont pas écouté et se retrouvent punis, les Rochelais revenant encore une fois dans les 22 mètres adverses. Emmenés par un ultime effort de leur paquet d’avants, les Maritimes concassent la défense toulonnaise et Oscar Jégou inscrit après vidéo un ultime essai pour sceller la partie (27-17, score final).

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *