Nous suivre

Top 14 2022-2023

Top 14 (J6) : Le Stade Toulousain s’impose sans trembler contre Clermont

Sébastien Gente

Publié le

Top 14 (J6) Le Stade Toulousain s'impose sans trembler contre Clermont
Photo Icon Sport

TOP 14 2022/2023 – Après une première mi-temps rythmée, Toulouse a imposé son jeu et dominé Clermont à domicile avec le bonus offensif (46-10). Le Stade s’échappe en tête du Top 14, alors que Clermont rentre bredouille.

Ce samedi de Top 14 se concluait par un grand classique de la compétition. À domicile, le Stade Toulousain se devait de l’emporter pour bonifier son succès à Montpellier dimanche dernier, et faire un écart en tête du classement. Mais Clermont, convaincant en ce début de saison, ne se présentait pas en victime expiatoire. Les Jaunards alignaient néanmoins une équipe remaniée, et les Toulousains étaient des favoris logiques de ce choc de la journée.

Toulouse garde la main

Clermont affirme d’entrée ses ambitions sur une percée de Damian Penaud, repositionné au centre, qui amène les trois premiers points de Jules Plisson (3ème). Thomas Ramos ramène vite les siens à hauteur, mais Clermont semble bien dans son match, et met les locaux sous pression. Toulouse manque d’ailleurs de concéder un essai casquette suite à une relance forcée de l’en-but.

Mais il ne faut jamais baisser la garde contre le Stade, qui marque dès sa première action d’envergure par l’inévitable Antoine Dupont, qui conclut joliment une longue séquence. Néanmoins, Clermont ne baisse pas les bras, et vient marquer à son tour sur un groupé pénétrant bien emmené, et conclu par Adrien Pélissié (10-10, 21ème) dans une légère confusion.

Le match s’emballe et Toulouse reprend les devants avec un peu de réussite, sur une action conclue par un Thomas Ramos opportuniste (17-10, 27ème). Toulouse met la main sur le match, rajoute trois points, et manque d’inscrire un troisième essai manqué de peu par Lebel. Mais Clermont remet les gaz sur une percée de Samuel Ezeala plein centre. Mais après une longue séance de pilonnage, une faute de main plie l’affaire et permet à Toulouse de rentrer avec un petit matelas d’avance aux vestiaires (Mi-temps : 20-10).

Clermont se saborde

Désireux de ramener un résultat, les Clermontois se lancent à l’assaut de la ligne adverse au retour des vestiaires. Mais se heurtent à une défense toulousaine intraîtable. Le bal des changements commence, et c’est Toulouse qui gère le mieux cette période en exploitant un ballon tombé des Jaunards pour marquer un essai de 60 mètres par Thomas Ramos, qui s’offre un doublé (27-10, 52ème).

Un essai quelque peu casquette qui met un coup de bambou aux Clermontois. Les Toulousains déferlent sur la défense adverse, en quête d’un bonus offensif. Le match demeure toutefois agréable, et les Toulousains parviennent à leurs fins sur un nouveau coup de poignard, sous la forme d’une interception d’Alexandre Roumat sur la ligne médiane (34-10, 67ème). Le match est plié, le seul suspense étant de savoir si Toulouse va conserver son bonus offensif.

Ce sera chose faite dans une fin de match d’une moindre intensité, mais où l’on verra tout de même un cinquième essai des locaux signé Ange Capuozzo, à la conclusion d’une passe au pied d’un Ramos omniprésent (26 points), puis un dernier à la sirène signé Melvyn Jaminet face à une défense démobilisée. Toulouse s’impose finalement 46-10, et caracole en tête du Top 14. Sans briller outre mesure, les Toulousains se sont nourris des imprécisions adverses, et prolongent leur bon début de saison. Défaite lourde des Clermontois, qui avaient des intentions, mais pas les moyens de leurs ambitions.

À lire aussi

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *