Nous suivre

Cyclisme sur route 2022

Tour de l’Ain 2022 : Victoire et maillot jaune pour Guillaume Martin lors de la 2ème étape

Publié le

Tour de l’Ain 2022 Victoire et maillot jaune pour Guillaume Martin lors de la 2ème étape
Photo Icon Sport

TOUR DE L’AIN 2022 – Son équipe a roulé toute la journée, et il n’a pas manqué la cible. Guillaume Martin (Cofidis) a anticipé le sprint final et s’est imposé en solitaire, devant Mattias Skjelmose Jensen et Rudy Molard. Le Normand est le nouveau leader du classement général.

Après la première étape qui a vu la première victoire chez les professionnels de Jake Stewart, le peloton s’est élancé pour cette deuxième étape avec un profil radicalement différent de la veille. Avec un départ de Saint-Vulbas et une arrivée à Lagnieu dans le Haut-Bugey, les coureurs devaient affronter quatre difficultés, dont le Col de Portes (8.2 km à 6.7%), grimpé sur ses deux versants. Cette deuxième étape devait déjà faire une première sélection en vue de la victoire finale.

La Cofidis omniprésente

Quatre coureurs ont formé l’échappée matinale : Louis Richard pour la Team U Nantes Atlantique, Tony Hurel, de la formation St-Michel Auber 83 qui a terminé deuxième hier avec Romain Cardis, le jeune Jakob Eriksson de l’équipe Riwal Cycling Team et Jannis Peter, champion d’Allemagne chez les espoirs cette année et représentant de l’équipe nationale allemande. Au sommet du Col des Fossés (6.1 km à 5.4%), ils n’étaient plus que deux devant, à savoir Jannis Peter et Louis Richard, avec une avance qui oscillait autour des deux minutes sur le peloton. Sauf que lors de la montée de la côte de Seillonaz, la Cofidis de Guillaume Martin a pris les choses en main en faisant le forcing dans cette ascension, permettant au peloton de grappiller du temps sur les hommes de tête.

La jonction a eu lieu au pied du Col de Portes. Très rapidement, le maillot jaune Jake Stewart ne pouvait pas suivre le rythme de l’équipe Cofidis. Dans le peloton, ils n’étaient plus qu’une grosse vingtaine à suivre la roue de Rémy Rochas qui menait le groupe de tête. Dans le dernier kilomètre du Col de Portes, Mattias Skjelmose Jensen (Trek-Segafredo) a fait faux bond au reste du peloton et est parti dans un raid solitaire dans la descente sinueuse.

A son aise dans la Clasica San Sebastiàn, le Danois faisait forte impression, alors que Julian Alaphilippe peinait à suivre. Dans le col de Fey, difficulté non répertoriée, Guillaume Martin et Rudy Molard tentaient de faire la jonction avec Mattias Skjelmose Jensen, mission réussie avant la bascule. Ils n’étaient plus que sept en tête à sept kilomètres de l’arrivée : Reichenbach et Molard pour la Groupama-FDJ, Guillaume Martin, Mattias Skjelmose Jensen, Ivan Ramiro Sosa pour la Movistar, Jaakko Hänninen (AG2R Citröen) et Mauri Vansevenant pour la Quick-Step Alpha Vinyl.

Le flair de Guillaume Martin

Dans le final, les attaques ont fusé dans la descente, mais aucune n’a été décisive. Avant la flamme rouge, Guillaume Martin a surpris ses compagnons de tête. Le Normand a poursuivi son effort jusqu’à la ligne d’arrivée pour s’imposer en solitaire. Il vient récompenser le gros travail de son équipe durant la journée, notamment dans les quatre ascensions du jour. Le coureur de la Cofidis remporte par ailleurs sa première victoire de la saison et endosse le maillot de leader du classement général. Mattias Skjelmose Jensen termine deuxième, devant Rudy Molard. Le clou du spectacle aura lieu demain, lors d’une étape casse-pattes entre le Plateau d’Hauteville et Lélex Mont-Jura, avec la double ascension du Col des Menthières.

À lire aussi


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une