Nous suivre

Cyclisme sur route 2023

Tour d’Estrémadure : Maëva Squiban fait coup double sur la deuxième étape

Maxime Cazenave

Publié le

Tour d'Estrémadure Maëva Squiban fait coup double sur la deuxième étape (1)
Photo via Vuelta Extremadura 2023

TOUR D’ESTRÉMADURE 2023 – C’est une première que n’oubliera pas Maëva Squiban ! La coureuse du Stade Rochelais a décroché sa première victoire professionnelle en carrière ce samedi, dans les rues de Càceres. Elle s’empare par la même occasion de la tête du classement général, au détriment de Marie-Morgane Le Deunff (Arkéa-Samsic).

Les équipes tricolores de Continental brillent sur le Tour d’Estrémadure (2.2) ! Vendredi, l’équipe Arkéa-Samsic s’était illustrée en remportant le contre-la-montre par équipes au nez et à la barbe du Stade Rochelais. L’équipe de Charente-Maritime a vite oublié sa déception puisque 24 heures plus tard, Maëva Squiban a levé les bras à Càceres.

Porteuse du maillot blanc de meilleure jeune ce samedi, la jeune coureuse de 20 ans est allée décrocher la victoire en réglant un sprint massif devant Maggie Coles-Lyster (Zaaf Cycling Team) et Susana Perez (Cantabria-Deporte) au terme des 122 km entre Don Benito et Càceres. Cela permet ainsi à Squiban de décrocher sa première victoire professionnelle, mais aussi de rafler par la même occasion le maillot jaune de leader du classement général ! En effet, avant cette deuxième étape, elle disposait de seulement 4 secondes de retard sur Marie-Morgane Le Deunff. Cinquième de l’étape, la coureuse d’Arkéa-Samsic doit céder son maillot en raison des bonifications récupérées par Maëva Squiban. Une Bretonne prend ainsi la place d’une autre Bretonne en Estrémadure.

Avant la dernière étape ce dimanche, la coureuse du Stade Rochelais est dans la même seconde que Coles-Lyster, mais aura sans doute du mal à défendre le classement général sur un relief montagneux entre Cabezuella Del Valle et Piornal (90km).

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *