Nous suivre

Triathlon

Triathlon : Léo Bergère en bronze aux Mondiaux de sprint eliminator, le titre pour Yee

Publié le

Photo Icon Sport

TRIATHLON CHAMPIONNATS DU MONDE SPRINT MONTRÉAL (H) – Léo Bergère se pare de bronze pour la finale des championnats du monde de sprint eliminator. Il n’a rien pu faire face à l’Anglais Alex Yee et le Néo-Zélandais Hayden Wilde. Vincent Luis termine 6ème et Pierre Le Corre 7ème.

Comme pour les féminines un peu plus tôt avec le titre de vice-championne du monde de Cassandre Beaugrand, les hommes disputaient les championnat du monde de sprint eliminator. Quatre Français étaient qualifiés : Vincent Luis, Léo Bergère, Pierre Le Corre et Dorian Coninx.

Alors que la première manche se déroulait sans accrocs pour les Français, toujours présents dans le peloton, Dorian Coninx est contraint à l’abandon pour cause de blessure musculaire. Mais les autres tricolores accèdent sans problème au 2ème tour, sans fournir de gros efforts.

Les Bleus au rendez-vous

Dans la 2ème manche, les Français sont sereins étant presque tout le long aux avant-postes. Hormis Vincent Luis, souvent entre la 10ème et 12ème place, et qui est contraint d’accélérer lors de la phase de course à pied, Léo Bergère et Pierre Le Corre ont fait le travail pour se qualifier sans efforts apparents pour la grande finale. Et les Bleus sont en forme en début de finale. Ils sortent tous les 3 en tête du Saint-Laurent, prêts à en découdre en vélo. L’épreuve cycliste confirme que les Français sont dans le coup. Le Néo-Zélandais Hayden Wilde est lui plus loin suite à un problème de vélo, et doit mettre les bouchées doubles pour revenir sur le peloton.

Juste avant la transition, Pierre Le Corre manque de faire tomber son vélo et se déconcentre pour le reste de la course. Luis et Bergère sont bien placés. Mais Alex Yee prend les commandes avec Wilde. Mais ce dernier manque de jus pour contenir l’Anglais qui s’impose avec quelques longueurs d’avance. Léo Bergère prend une belle médaille de bronze à 1 seconde de la médaille d’argent. Le Français se consolera tout de même en étant toujours leader du classement. Place au championnat du monde de relais mixte ce dimanche, toujours à Montréal.


Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une