Nous suivre

Football

Un derby, une histoire : Rangers – Celtic, le Glasgow’s « Old Firm »

Robin Joanchicoy

Publié

le

Un derby, une histoire - Rangers - Celtic, le Glasgow's -Old Firm-
Photo Icon Sport

Ce dimanche 2 mai, les Rangers accueillent le Celtic dans l’un des derbys les plus fous de Grande-Bretagne, le Glasgow’s « Old Firm » (la « vieille entente » de Glasgow). Nourrie de passion et de haine, retour sur la rivalité historique des deux clubs écossais.

Le premier match opposant les deux équipes en mai 1888 s’est soldé sur une victoire du Celtic (5-2). Au départ, les rapports entre les deux clubs sont décrits comme amicaux. Bien que son origine reste floue, le terme Old Firm témoigne de cette entente passée. Et pourtant, tout les oppose. Fondé par des immigrants irlandais en 1887, le Celtic s’est construit sur une base populaire catholique. Par opposition, le club des Rangers, fondé en 1872, est depuis toujours ancré dans la population protestante de Glasgow. Fatalement, les deux équipes écossaises sont rapidement devenues rivales.

Une rivalité au-delà du football

Le Celtic FC devient vite une référence du football écossais. Seulement cinq ans après sa création, le club catholique remporte la Coupe d’Écosse de 1892 face à Queen’s Park. Cette victoire irrite les protestants des Rangers. Le Celtic devient le club à abattre. Cette rivalité s’explique aussi par ces différences religieuses et politiques.

D’un coté, les supporters du Celtic s’identifient majoritairement comme étant des « Irish Scots », des Écossais d’origine irlandaise. De l’autre, les Rangers s’assimilent à des « British Scots », des Écossais d’origine britannique. Lors des différents derbys de Glasgow, on peut apercevoir des drapeaux irlandais chez les supporters du Celtic et des drapeaux du Royaume-Uni chez ceux des Rangers. Ces convictions antagonistes et cette rivalité locale ont ainsi donné vie au plus célèbre derby écossais, le Old Firm.

Une domination nationale

Si cette opposition a tant de saveur, c’est que les Celts et les Rangers dominent le football écossais depuis près de 130 ans. Après 1890 et la création de la Scottish Football League, seulement 18 titres ont échappé aux deux clubs de Glasgow. La première équipe à réaliser un tel exploit se nomme Aberdeen, entraînée par un certain Sir Alex Ferguson lors de la saison 1984-1985.

Depuis le début de cette rivalité, les Rangers ont pris l’avantage avec 114 titres. Bien revenu ces dernières années, le Celtic comptabilise 111 titres. Même constat au niveau des résultats où les Gers mènent de 164 victoires à 160 (dont 100 matchs nul). En revanche, le Celtic domine sur la scène européenne grâce à l’unique C1 remportée par un club écossais en 1967.

Retour vers le futur

En quête de leur dixième titre consécutif de champion d’Écosse, l’histoire récente est clairement à l’avantage des Hoops du Celtic. Relégués administrativement en D4 écossaise en 2012, les Rangers peinent à retrouver leur splendeur passée. Mais depuis l’arrivée de Steven Gerrard en 2018, ces derniers semblent reprendre du poil de la bête. En effet, les dernières confrontations des deux équipes se sont soldées sur six victoires pour les Gers à quatre pour les Celts (dont un match nul).

Invaincus en championnat cette saison, les Rangers comptent vingt points d’avance sur leur opposant. Déjà sacrés champion d’Écosse, les Gers auront l’occasion de démontrer leur supériorité sur les Celts ce week-end lors du 425e Old Firm. Et de confirmer leur retour sur le devant de la scène écossaise après des années compliquées.



Le joueur à suivre

À l’instar de Moussa Dembélé avant lui, Odsonne Édouard s’éclate dans les rangs du Celtic. Arrivé en prêt en 2017, le Français devient le joueur le plus cher de l’histoire du club en 2018 (10 millions €). Depuis, le natif de la région parisienne enchaîne les performances de haut niveau. Champion d’Écosse l’année dernière, Édouard termine meilleur buteur de la compétition avec vingt-deux réalisations.

Malgré les contre-performances de son équipe cette saison, l’attaquant français conserve sa place de meilleur buteur de la compétition grâce à ses seize buts. Sous contrat jusqu’en juin 2022, le Borussia Dortmund et West Ham lui font de l’œil en vue du prochain mercato. Pour l’heure, Odsonne Édouard devra se concentrer sur le derby face aux Rangers afin de rentrer encore un peu plus dans le cœur des Celts.

 


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une