Nous suivre

Water-polo

Water-polo – Super finale de la Ligue mondiale 2022 : la France s’incline de peu face aux États-Unis en demi-finale

Publié le

Photo Icon Sport

SUPER FINALE LIGUE MONDIALE DE WATER-POLO – Quelle fin de match cruelle ! Alors que les Bleus étaient parvenus à revenir à la hauteur des États-Unis, ils s’inclinent finalement 15-16.

C’est la première fois que les Bleus étaient dans le carré final. Et face à eux se présentaient les Américains revanchards, battus par les Français aux tirs au but en phase de poule.

Les États-Unis assomment les Bleus

Après l’arrêt de Hugo Fontani, Alexander Bowen récupère le ballon et ouvre le score pour les USA (0-1). Les Bleus quant à eux touchent le poteau. Chase William Dodd et Maxwell Irving après un ballon détourné dans les cages, aggravent le score. Sur penalty, Hannes Daube permet aux Américains de mener 4-0. Les Français ont tiré à 5 reprises, sans trouver la faille. C’est finalement Alexandre Bouet qui ouvre le score. Thomas Vernoux sur un engagement rapide marque le 2e but français : 2-5 à l’issue de la première période.

Alexandre Bouet puis Ugo Crousillat à sa 3e tentative réduisent le score : 4-6 tandis que Hugo Fontani en est déjà à 10 arrêts sur 16. Romain Marion Vernoux inscrit un but mais Thomas Gruwell redonne directement 2 buts d’avance (5-7).

Sur un joli mouvement, Enzo Khasz avait trouvé Emile Bjorch. Si dans un premier temps on avait considéré un arrêt au gardien américain, la VAR est intervenue et il s’est avéré que le ballon avait franchi la ligne : 6-7. Trouvé à l’aile, Maxwell Irving inscrit son 2e but : 6-8. Mehdi Marzouki réduit une nouvelle fois l’écart à 27 secondes de la mi-temps. Mais les Français concèdent une nouvelle fois un but suite à l’exclusion définitive évitable de Logan Piot à 3 secondes de la fin. 7-9 à la mi-temps.

Les Américains font déjouer les Français

Les Américains repartent du bon pied et imposent leur vitesse aux Français qui sont débordés en défense. De plus, ils concèdent trop de pénalités et sont malchanceux en attaque. Carton jaune pour le coach Florian Bruzzo qui conteste l’arbitrage : en effet à 3 minutes de la fin de la période, Benjamin Hallock s’est accroché à la cage pour intercepter un ballon français et les États-Unis ont directement posé leur temps mort mais rien n’a été sifflé. Et derrière, les USA obtiennent un penalty transformé par Bowen, les USA mènent 12-7. Sur penalty, Marzouki marque et Fontani réalise un arrêt. En supériorité numérique, le shoot de Romain Vernoux est contré directement sur Thomas Vernoux qui peut marquer : 9-12. Deuxième arrêt d’affilée de Fontani, Charles Canonne est parti en contre-attaque mais manque sa passe. Et Charles Canonne est exclu définitivement. Une nouvelle fois dépassés en défense, les Bleus sont en danger puisque Khasz et Bjorch ont déjà deux exclusions. De l’autre côté, Marko Vavic obtient un carton rouge et les Bleus vont évoluer en supériorité pendant 4 minutes alors qu’on entre dans la dernière période. Sur pénalty, la France revient à -3 (10-13) grâce à Crousillat.

Dernière période sous haute tension

L’objectif des Américains était clair : obtenir une exclusion française pour jouer à égalité et faire tourner le chrono. Sans perdre de temps, Ugo Crousillat fixe ses adversaires et inscrit son 3e but (11-13). Nouvel arrêt de Fontani et Alexandre Bouet ramène les Bleus à 12-13. Sur l’attaque suivante, Jack Turner réalise un arrêt. Les Bleus ont une dernière occasion d’évoluer en supériorité et Mehdi Marzouki inscrit un énorme shoot en pleine lucarne : égalité 13-13 ! Il reste 4 minutes à jouer.

Les Américains, remontés à bloc posent lors temps mort. Ils ont déjà 4 joueurs exclus définitivement. Irving inscrit deux buts coup sur coup et donne l’avantage aux USA : 13-15. Les Français jouent à deux pointes et sur une merveille de passe d’Enzo Khasz que seul Thomas Vernoux peut attraper : les Bleus reviennent à 14-15. Bonne défense française et exclusion d’Irving. Temps mort français et Stevenson se fait à son tour exclure. Marzouki égalise une nouvelle fois (15-15) alors qu’il reste 1 minute 15 à jouer.

Omniprésent, Marzouki repousse les attaques américaines. Alors qu’on arrivait au bout de la possession, Khasz obtient sa 3e exclusion alors qu’Irving s’était retrouvé seul à l’aile. Sur penalty, les États-Unis repassent devant (15-16). Trouvé seul face à Turner, le ballon glisse des mains de Vernoux. Les États-Unis s’imposent 16-15.

Les Bleus partaient de loin mais ont su revenir. Sur des détails, ils n’ont pas réussi à s’imposer mais ils ont montré de belles choses, à 2 ans des Jeux Olympiques. La 3e place se jouera demain à 18h face au champion du monde 2022 : l’Espagne, éliminée par l’Italie.

Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, j'ai pour sports de prédilection le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une