Nous suivre

Biathlon

10 février 2014 : Martin Fourcade décroche son premier titre olympique

Sophie Clapier

Publié

le

10 février 2014 - Martin Fourcade décroche son premier titre olympique
Photo AFP

BIATHLON – Après une médaille d’argent lors de la mass start aux Jeux de Vancouver 2010 et déjà auréolé de plusieurs titres de champion du monde, Martin Fourcade vise l’or à Sotchi. Après tout, l’or olympique, voilà tout ce qui manque au palmarès du Français.

Ça s’est passé le 10 février 2014

Lors de la première course de la compétition, le sprint, le biathlète tricolore a terminé 6ème malgré une faute aux tirs. En ce 10 février 2014, il prend le départ de la poursuite avec une douzaine de secondes de retard sur Ole Einar Bjorndalen et surtout une revanche à prendre sur le sprint. Impeccable sur les skis, irréprochable sur les tirs couchés, Martin Fourcade réalise une faute sur le premier debout avant cinq derniers tirs parfaits. Il le sait alors, il vient de devenir champion olympique pour la première fois. Enfin récompensé, le Catalan ira chercher un second sacre olympique sur l’individuel quelques jours après l’or de cette poursuite.

Info : sur cette même course, le Français Jean-Guillaume Béatrix termine troisième et décroche le bronze.

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une