Nous suivre

Histoire

10 mai 2016 : Stephen Curry, MVP à l’unanimité

Publié

le

10 mai 2016 : Stephen Curry, MVP à l’unanimité
Photo Time Magazine

BASKET-BALL – Aujourd’hui, retour sur la journée de remise des trophées NBA de saison régulière 2016. Et en ce jour particulier, Stephen Curry a laissé son empreinte dans la Grande Ligue. A l’heure où le numéro 30 des Warriors empile les performances, Dicodusport revient sur ce 10 mai 2016.

Ça s’est passé le 10 mai 2016

Les comptes sont faits : Karl-Anthony Towns est désigné Rookie de l’année. De son côté, Kawhi Leonard repart avec le titre de meilleur défenseur. Quant à Jamal Crawford, il s’offre celui du meilleur sixième homme. C.J. McCollum, lui, est considéré comme le joueur ayant le plus progressé et le trophée de coach de l’année revient à Steve Kerr. Après une performance historique de 73 victoires pour 9 défaites des Warriors cette année, pas étonnant donc pour le coach de Golden State. Pas vraiment surprenant non plus alors que Stephen Curry soit de nouveau élu MVP suite à une saison record pour le meneur. Mais ce qui reste gravé, c’est qu’il est élu cette fois MVP à l’unanimité, une première dans l’histoire de la NBA.

Info : Deux joueurs ne sont pas passés loin de l’unanimité avant Stephen Curry, échouant à une petite voix. Il s’agit de Shaquille O’Neal (2000) et LeBron James (2013). Too bad !


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une