Nous suivre

Histoire

10 mars 2006 : Evgeni Nabokov dans l’histoire du hockey

Sophie Clapier

Publié

le

10 mars 2006 : Evgeni Nabokov dans l’histoire du hockey
Photo Getty Images

HOCKEY SUR GLACE – Pour les novices en hockey, et pour faire rapide, Evgeni Nabokov est un gardien de hockey russe, évoluant en NHL chez les Sharks de San José depuis 1999. Dans l’histoire de la Ligue nationale de hockey, peu de gardiens ont marqué un but. C’est l’exploit qu’Evgeni Nabokov a réalisé ce jour.

Ça s’est passé le 10 mars 2006

Ils étaient six à avoir réussi la manœuvre. Tout a commencé avec Billy Smith crédité d’un but en 1979 avant deux tirs gagnants de Ron Hextall quelques années plus tard. Le gardien de Detroit, Chris Osgood, inscrit lui un but en 1996, tandis que le gardien Martin Brodeur fait des siennes à deux reprises. En 1999, un but était donné à Damian Rhodes et le 10 mars 2002, quatre ans jour pour jour avant Nobokov, Jose Theodore marquait contre les Islanders. Un Américain pour six Canadiens. Et en voilà un petit nouveau, un Européen. Jamais dans l’histoire de la NHL un gardien européen n’avait inscrit un but. En ce 10 mars 2006, profitant des filets laissés vides par les Canucks de Vancouver, le portier des Sharks a scellé la victoire des siens 7-4.

Info : Derniers de leur franchise à avoir touché la rondelle avant qu’elle n’arrive dans les cages adverses, plusieurs gardiens ont été crédités d’un but sans avoir tiré. Le dernier ayant réussi le mouvement est Mike Smith en 2013.

Sophie Clapier


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?