Nous suivre

Histoire

12 janvier 2008 : carton plein pour Jean-Baptiste Grange à Wengen

Sophie Clapier

Publié

le

12 janvier 2008 - Carton plein pour Jean-Baptiste Grange à Wengen
AFP

SKI ALPIN – À Alta Badia (Italie) le 17 décembre 2007, Jean-Baptiste Grange s’est imposé pour la première fois de la saison sur le slalom. En ce week-end de janvier en Suisse, le Français est venu doubler la mise, mais pas que !

Ça s’est passé le 12 janvier 2008

Quel week-end pour Jean-Baptiste Grange. Alors en pleine ascension en 2008, le skieur tricolore se bat pour prendre la tête du classement de l’une des disciplines. En ce jour du 12 janvier 2008, ses rêves vont être exaucés. La veille déjà, il s’était imposé sur le combiné de Wengen, son premier -et seul- combiné en Coupe du monde. Et donc rebelote sur le slalom ! Sur une piste qui a fait des malheureux, le Français conserve son avance et termine sur la plus haute marche du podium. Coup double, il récupère les dossards de leader du combiné et du slalom. Une journée qu’il n’oubliera pas, nous non plus.

Info : il n’a finalement pas gagné de globe en cette fin de saison 2007-2008, mais ce n’était que pour mieux se préparer à celle qui suivait. Peut-être en reparlerons-nous…

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une