Nous suivre

Boxe

12 octobre 1920 : Georges Carpentier, historique champion du monde

Publié

le

12 octobre 1920 Georges Carpentier, historique champion du monde
Photo Spaarnestad/Rue des Archives

BOXE – Devenir le premier Français champion, Georges Carpentier connaît bien. C’était déjà le cas pour son titre européen en 1911 chez les welters. L’année suivante, il décrochait ce dernier dans la catégorie des moyens. Puis en 1913, il devient champion d’Europe des mi-lourds et des lourds. Mais ce qui l’intéresse aujourd’hui, c’est le sacre mondial.

Ça s’est passé le 12 octobre 1920

Loin d’être favori face à Battling Levinsky, champion du monde en titre des mi-lourds depuis 1916, Georges Carpentier ne fait pas figuration non plus. Au contraire, sa gauche passe parfaitement et fait mal à l’Américain. Dans un stade de Jersey City globalement acquis à la cause de son adversaire, le Frenchie esquive et riposte. Puis tout arrive finalement très vite. A peine les deux boxeurs attaquent le quatrième round que Carpentier se rue de nouveau sur Levinsky. Quelques coups du gauche touchent le champion du monde, mais c’est bien une droite du Tricolore qui met K.O l’Américain. C’est une première dans l’histoire, un Français s’empare du titre mondial de boxe anglaise, toutes catégories confondues.

 

Info : Un an plus tard, Georges Carpentier affrontera Jack Dempsey pour le « combat du siècle » des poids lourds mais sera mis au tapis à la quatrième reprise. Malgré cela, le parcours du Français aura déjà lancé sa légende.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une