Nous suivre

Biathlon

13 mars 2004 : Raphaël Poirée fait la totale

Publié

le

13 mars 2004 - Raphaël Poirée fait la totale
Photo Icon Sport

BIATHLON – Les victoires, Raphaël Poirée connaît bien. Déjà trois gros globes de cristal avant cette saison 2003-2004. Il cumule également trois petits globes sur la poursuite et un sur la mass start. Et si cette année, le biathlète tricolore faisait la totale ? Il suffit de demander.

Ça s’est passé le 13 mars 2004

Avant ce 13 mars 2004, Raphaël Poirée compte déjà dix victoires cette saison, trois d’entre elles le sacrant mondialement lors des Championnats en février. Lors de ces derniers, avec l’or sur le sprint, l’individuel et la mass start, il est aussi vice-champion du monde en poursuite et médaillé de bronze avec le relais masculin. Pour cette dernière poursuite de la saison, le Français ne craque pas et abandonne son meilleur adversaire à la 14ème place lorsque lui monte sur la première marche du podium.

Si le lendemain doit avoir lieu la dernière épreuve, la mass start, celle-ci est finalement annulée en raison des conditions météorologiques. Mais mass start ou pas, avec cette victoire sur la poursuite à Oslo, Raphaël Poirée était déjà certain de remporter un quatrième globe de cristal. Il égale ainsi l’Allemand Frank Ullrich dans les plus beaux palmarès du biathlon. Mais en plus de ce gros globe, il s’adjuge également les quatre petits des différents formats. Et ça, le Français est le premier à le réaliser.

 

Info : Dans la famille, après ces dernières courses en Norvège, la désormais ex-compagne du biathlète, Liv Grete Poirée, remporte son premier gros globe de Coupe du monde. Neuf ans plus tard, Martin Fourcade rejoindra Raphaël Poirée aux sommets en gagnant aussi le globe de cristal et ceux des quatre spécialités.

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une