Nous suivre

Cyclisme

13 octobre 2018 : Premier Monument pour Thibaut Pinot

Publié

le

13 octobre 2018 Premier Monument pour Thibaut Pinot
Photo Icon Sport

CYCLISME – Le duel Thibaut Pinot – Vincenzo Nibali sur le Tour de Lombardie ne date pas de ce 13 octobre 2018. L’année précédente déjà, les deux cyclistes se livraient un sérieux combat, remporté finalement par l’Italien. Pas cette fois !

Ça s’est passé le 13 octobre 2018

Malgré la déception sur le Giro quelques mois auparavant, Thibaut Pinot connaît une fin d’année remarquable. Après deux victoires d’étapes sur la Vuelta, il remporte, quelques jours avant ce Tour de Lombardie, Milan-Turin.

Le départ est lancé, et c’est à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée que la course s’emballe. Primoz Roglic attaque au Mur de Sormano, il est immédiatement suivi par Vincenzo Nibali et Thibaut Pinot. Le Slovène tient un moment, rejoint par Egan Bernal, mais les deux hommes sont ensuite distancés. L’Italien et le Français restent alors au coude à coude un moment, mais c’est bien le coureur de la Groupama-FDJ qui semble en meilleure forme. C’est lui qui place le plus d’attaques, Nibali essayant de tenir la cadence mais ne prenant plus de relais. Une ultime attaque de Thibaut Pinot a raison du leader de Bahrain Merida. Au sommet du Civiglio, le Franc-Comtois compte vingt secondes d’avance sur son concurrent. Thibaut Pinot n’est plus inquiété jusqu’à l’arrivée à Côme et remporte ainsi le dernier Monument de la saison, le premier pour lui.

Info : Avant cette victoire de Pinot, le Tour de Lombardie n’avait pas consacré de Français depuis Laurent Jalabert en 1997. Mieux vaut tard que jamais !


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une