Nous suivre

Cyclisme

14 avril 1907 : Lucien Petit-Breton, premier vainqueur de Milan-San Remo

Sophie Clapier

Publié

le

14 avril 1907 - Lucien Petit-Breton, premier vainqueur de Milan-San Remo
Photo DR

CYCLISME – Après avoir lancé le Tour de Lombardie en 1905, le journaliste italien Tullo Morgagni à l’idée de reprendre le parcours d’une course à pied pour la transformer en course cycliste. En ce 14 avril 1907 c’est le grand jour, c’est la première édition de Milan-San Remo.

Ça s’est passé le 14 avril 1907

Ils ne sont pas nombreux au départ ceux qui osent braver la pluie et le froid de cette première édition. Peu de participants donc, seulement 33 sur les 62 inscrits. Après les 288 kilomètres de course, sur les trente-trois, quatorze passeront la ligne d’arrivée. Si l’Italien Giovanni est le premier à attaquer lors de ce Milan-San Remo, un Français le retrouve, il s’agit de Gustave Garrigou. Les deux hommes sont ensuite rejoints par un autre tricolore, Lucien Petit-Breton. Ce dernier décide alors d’accélérer en entrant dans San Remo. Giovanni et Garrigou ne peuvent suivre et se bataillent la seconde place. Pour le surnommé l’Argentin, c’est une première victoire dans une classique. Et ce n’était certainement pas la dernière.

©DR

Info : Lucien Petit-Breton a remporté la même année le Tour de France. Un titre qu’il a conservé en 1908 pour entrer dans l’histoire et devenir le premier coureur a s’imposer à deux reprises la Grande Boucle.

Sophie Clapier


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?