Nous suivre

Histoire

17 mars 1924 : La France championne d’Europe de hockey sur glace

Sophie Clapier

Publié

le

17 mars 1924 - La France championne d’Europe de hockey sur glace
Photo via Hockey Archives

HOCKEY SUR GLACE – La neuvième édition des Championnats d’Europe de hockey sur glace a eu lieu en Italie, du 14 au 17 mars 1924. Elle a vu l’arrivée de deux nouveaux pays : l’Espagne et l’Italie. Et ce n’est pas la seule innovation. Pour la première fois, le déroulement de la compétition change.

Ça s’est passé le 17 mars 1924

Avec six équipes au programme, ce sont deux poules qui sont mises en place contrairement à un seul classement général. A l’issue de ces rencontres de groupes, les deux premiers de chacun d’eux se rencontrent en finale. Les Français, vainqueurs de leur premier match contre la Belgique se défont par la suite aisément des Italiens sur le score de 10-0. Deux victoires qui amènent les Bleus en finale contre les Suédois, tombeurs de la Suisse et de l’Espagne. En première période, la France prend l’avantage avec un but du capitaine Alfred de Rauch. Quelques minutes plus tard, c’est Léonhard Quaglia qui fait le break pour les hockeyeurs tricolores. Après une seconde période durant laquelle ces derniers ont encaissé un but mais ont réussi à tenir, l’équipe de France devient championne d’Europe. Un premier titre aux airs de revanche sur l’année précédente où les Bleus avaient perdu l’or au profit… des Suédois.

Photo ©Hockey Archives

Info : Depuis, la France attend toujours un titre européen, ne serait-ce même qu’un podium. Exceptée la médaille d’argent en 1923 et le titre de 1924, les hockeyeurs français n’ont jamais retrouvé le chemin d’un quelconque métal.

Sophie Clapier


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?