Nous suivre

Histoire

19 juin 2016 : Les Cavaliers renversent les Finals NBA

Sophie Clapier

Publié

le

Photo Icon Sport

BASKET-BALL – C’est un souvenir qui hantera longtemps les fidèles des Warriors et qui réjouira ceux des Cavaliers. Finals NBA 2016, revanche de l’année précédente, les Warriors avaient gagné 4-2. Et franchement, partis comme ils sont en cette finale 2016, on se demande bien ce qui peut arriver. Surtout que Golden State reste sur une saison régulière historique avec 73 victoires pour 9 défaites.

Sans traîner, Golden State mène 2-0 après deux larges victoires. Pour le premier match à la Quicken Loans Arena, ce sont les Cavaliers qui mettent 30 points d’écart sur la tête des Dubs. 2-1 puis 3-1 après une quatrième rencontre dominée par Stephen Curry. 38 points pour le meneur des Warriors, ces derniers ne sont plus qu’à un game du sacre. Le plus dur est fait, jamais une équipe n’a remonté un tel déficit en finale. Jamais…

Seulement voilà, il y a une première fois à tout. Exit Draymond Green pour le match 5 à l’Oracle Arena suite à une flagrant prise à la fin du game 4, la défense est alors mise à mal. En face, Kyrie Irving plante 41 points, LeBron James en fait de même au match suivant, et voilà que les deux franchises se retrouvent à 3-3. Oui enfin bon, dernier match à Oakland quand même, là c’est sûr les Warriors vont s’imposer… Ah bah non ! LeBron James termine en triple double (27 points, 11 rebonds, 11 passes), Kyrie Irving, clutch, assassine la formation de Steve Kerr. Cleveland crée l’exploit, score final : 4-3. Le King est élu MVP des Finals.

Info : C’est le tout premier titre NBA pour Cleveland alors revenir d’un 3-1… doublement historique !


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une